Commanderies en Belgique   Commanderies en Belgique   Commanderies en Belgique

Les commanderies des Templiers de Belgique

Introduction
Depuis quelques années le territoire actuel de la Belgique se voit gratifier de nombreux lieux dits Templiers qui ne sont autres que des lieux éponymes n'ayant aucun rapport avec l'Ordre du Temple. Devons-nous crier au scandale contre l'Histoire ? Oh que non! Faut-il oublier ces littératures ? Assurément pas. Que faut-il faire alors ? C'est simple, remettre les Templiers dans leur juste valeur et leur véritable histoire.

Il ne faut surtout pas nier un certain ésotérisme templier comme l'ont tous les ordres monastiques ou encore toutes les sociétés plus ou moins soumises à des règlements. Il en est de même de mystères templiers, mais seuls les documents doivent et peuvent nous renseigner. Nous allons voir comment se crée une légende, comment on brode l'histoire et comment, malheureusement, on inculque des idées fausses.

Les « Nouveaux Guides de Belgique » ne peuvent pas être pris au sérieux quant aux déclarations faites dans leurs lignes. Je sais bien que seul l'auteur, en l'occurrence M. Saint-Hilaire, porte la responsabilité de ses révélations. Il en est de même de certains articles parus dans des quotidiens ou des mensuels de Nord de la France.

Pourtant les véritables sites templiers ne manquent pas dans les Provinces que nous étudions dans ce volume sans encore en ajouter. Que l'on connaisse les véritables puis l'on pourra s'amuser à faire marcher la matière grise pour nous raconter des balivernes. Que l'on se réfère d'abord aux archives puis l'on ira voir s'il n'y a pas de suppléments.

Monsieur Saint Hilaire dans son volume La Flandre Mystérieuse, pousse un peu trop loin son sens du mystère. C'est bien dommage qu'il nous livre une étude basée sur des faits très hypothétiques équinoxiaux. Le but d'un Guide est d'éduquer le lecteur, le touriste ou le visiteur sur des faits réels et non sur des élucubrations. Certains guides sont de véritables sources de documentation.

Le but que je me suis donc fixé et que je propose dans ce volume, le troisième d'une Histoire Générale sur l'Ordre du Temple est de montrer les chevaliers au blanc manteau au travers d'un démembrement de la Province de France, laissant de côté les frontières actuelles pour remettre les ethnies, les cultures telles qu'elles ont toujours existé, sauf depuis quelques décades. Pourquoi nier que la Flandre et le Hainaut occupaient une partie de la France actuelle.

C'est ainsi que l'on découvrira la Flandre, le Hainaut, le Brabant, la Principauté de Liège, le Luxembourg et la région d'Arras. Pourquoi ces régions ? Parce qu'elles formaient des parties bien distinctes de la Province de France avec des commandeurs régionaux propres et où l'intervention du commandeur de France était rare sauf pour les décisions capitulaires.

On remarquera aussi que les Templiers avaient respecté ces découpages de frontières tout en mettant en valeur les frontières ecclésiastiques.

Après une étude générale sur la juridiction, la hiérarchie de l'Ordre à travers ces régions, chaque juridiction fera l'objet d'une connaissance systématique des commanderies, des maisons dépen-dantes et des fermes ou granges importantes. Assurément il sera nécessaire à chaque fois de mettre la réalité devant la légende et la fiction, mais là nous avons des textes et des archives.

La connaissance des commanderies permettra de mieux approfondir les Templiers, face aux comtes et aux seigneurs, évêques et ecclésiastiques, marchands et paysans. Viendront ensuite les localisations des véritables commanderies et des pseudo-maisons et quand faire se peut, le pourquoi de leur fausse interprétation.

En fin de volume, afin d'être plus pratique j'ai groupé les notes avant de donner dans l'intégralité le fac-similé du Cartulaire du Temple en Flandre conservé aux archives de l'état à Mons et un inventaire des actes concernant les commanderies étudiées.

Avant d'entreprendre cette étude qu'il me soit permis de remercier ceux qui m'ont aidé particulièrement dans cette entreprise. En premier lieu je ne puis oublier Mr. et Mme Jean Lorneau à la commanderie de Villers le Temple qui ont su me prodiguer leur amitié et leur dévouement, Monsieur Joseph Ghyssaert, biblio-thécaire à la Bibliothèque de Bruges, Mr. le supérieur du Grand Séminaire et Mr. Fernand Traen, échevin de la culture de la même ville. Il en est de même de Mr. Wellens, conservateur aux Archives de Mons, Mr. le conservateur des Archives de Liège, ainsi que ceux qui, amis ou connaissances surent diriger mes pas de chercheurs au travers de leur savoir : Monsieur l'abbé Henri Sevin, curé de Haneffe, Mr. le curé de Corswarem, Mr. Gunsbourg de Bruxelles, les RR.PP. Prémontrés de Bois-Seigneur-Isaac et bien d'autres encore.
Sources: Laurent Dailliez — Les Templiers en Flandre, Hainaut, Brabant, Liège et Luxembourg — Nice: Alpes-Méditerrannée Éditions — Impres-sud, 1978.

Hiérarchie et Juridiction


Les Commanderies Belges visitées 51361 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.