Cartulaire des Templiers   Le Cartulaire des Templiers   Cartulaire des Templiers

Cartulaire des Templiers, Marquis d'Albon et Léonard

Domus Templi in Provincia
Je conseil à tous ceux qui voudraient en savoir plus sur les Maisons du Temple, Commanderies de Saint-Jean de Jérusalem et leurs commandeurs en Provence, de se procurer l'excellent ouvrage de Marion Meleville (Tableau des Maisons du Temple en France).

Præceptoriarum Templi in Provincia constilutarum series a dorno Sancti Egidii initium capere debet. Earum enim domus illa, portus quippe ubi Templarii in Terrain Sanctam transituri naves ascendebant, caput et mater fuisse videtur, ut apparet e litulo « magistri milicie Templi Sancti Egidii » aut « domorum Sancli Egidii in Provincia » qui nonnunquam magistris Provinciæ (Roncelino de Fos videlicet, exempli gratia, Poncio de Brozeto, Guigonique Ademario) et etiam in locis a Rhodano remotissimis indebatur. Quo nomine capitula plura ibi habita sunt (1) et magistri, qui domum illam celebrabant, ejus præceptoribus satis frequenter vices suas delegabant (2).
1. Trudon des Ormes, page 256.
2. Raimundus de Sancto Justo et Ripertus de Podio « pracceptores Sancti Egidii, enentes locum magistri in partibus Provincie » nominantur. Vide etiam Trudon des Ormes, page 257, quoad Barralum de Grasilhano.


Domo « Sancti Egidii »(4)
Domus Templi — Saint-Gilles
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Saint-Gilles — 30

Maison du Temple de Saint-Gilles
Maison du Temple de Saint-Gilles

Bernardns Catalanus — 1151-1196.
Bertrandus de Bellicadro — 1196-1198.
Bernardus de Casa — 1199-1200,1204.
Poncius de Albarone — 1201.
Guillelmus Catelli — 1201-1203.
Petrus de Deo — 1208-1217-1221.
Raimundus Bermundi — 1217-1219.
Bernardus de Catnpaniis — 1228-1224.
Guillelmus de Nemauso — 1224-1233.
Bertrandus de Bellicadro — 1234-1235.
Johannes de Castroboc — 1236-1241.
Petrus de Malon — 1243-1247-1249, Jam a. 1231 reperitur « frater Petrus de Malon, preceptor domus milicie Templi Sancti Egidii », sed tunc potius subpræceptor erat.
Raimundus de Brugueria — 1248-1250.
Raimundus de Saint Justo — 1250-1251.
Petrus Ferrerius — 1252.
Bertrandus Alquerius — 1252-1253, « Preceptor » dicitur his annis sed forte subpræceptor tantum tunc erat ; a. 1255-1257 camerairus domus erat., 1258-1259.
Rostagnus de Buxo — 1254.
Lambertus — 1263-1265, Camerarius a. 1263 et a. 1271.
Jordanus de Ceriers — 1266.
Petrus Raimundi — 1269,1271.
Guillelmus de Cavaillone — 1274-1375.
Hugo Hugolini — 1276.
Bertrandus de Vivariis — 1279,1281, Camerarius a. 1266.
Petrus Alamandinus — 1284,1293,1297, Præceptor Montispessulani ab a. 1267 ad a. 1304. Vices præceptoris Sancti Ægidii nonnunquam gorebat; a. 1297 : « preceptor domus mil. T. Montispessulani, nomine milicie Templi Sancti Egidii. »
Guillelmus Hugolini — 1286-1287.
Ripertus de Podio — 1287-1289.
Barralus de Grasilhano — circa 1296. (T.d.O)
Guillelmus de Rupe — circa 1303. (T.d.O)
Bernardus de Selgues — 1307 (T.d.O)
4. Ab anno 1170 circiter tantum titulo « pieceptoris » insigniuntur constanter rectores domus Sancti Ægidii ; antca Bernardus Catalanus aut omni titulo in actis carebat aut « regens domum S. Egidii », « conservator domus Templi Beati Egidii », « domus milicie Templi ville S. Egidii procurator », « jussor domus milicie S. Egidii » dicebatur. Deinde reperitur nonnunquam « comandator » et, raro quidem, « magister. »

Subpræceptores Perdifficile est nonnunquam a præceptoribus veris subpræceptores, qui sæpe et ipsi « præceptores » dicuntur, discernere:
Johannes de Aiguno — 1183,1185, « Bajulus Templi » a. 1180
Pelrus de Sancto Tiberio — 1186.
Bertrandm Hugo — 1187-1189.
Bernardus Bedocius — 1191-1192.
Girbertus de Costabella — 1193-1195.
Bertrandus de Bellicadro — 1196.
P. Raimundi — 1197,1198.
Guillelmus de Nemauso — 1209-1221, In charta eadem anni 1213 G. de Nemauso « præceptoris » et P. de Deo « præceptoris majoris » titulis insigniuntur.
Petrus — 1227.
Raimundus de Amenlerio — 1240-1244.
Hugo Artus — 1249, 1254-1258.
Stephanus Blancardus — 1265.
Raimundus de Remolinis — 1275.
Guillelmus Jonquerii — 1287.
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, B. 1069 ; Livre noir de l'archevêché d'Arles ; Livre vert ; Livre rouge ; Chartrier de Salon ; H2,liasses 22, 34, 88-92, 101-102, 107, 115, 128-150, 152, 163, 1080. — Archives d'Arles, Authenticum Templi S. Ægidii. — Bibliothèque d'Avignon,manuscrit 2754. — Bibliothèque de Carpentras,manuscrit 1816 et 1845. — Archives du Gard, E. 227, H. 39, 107. — Cf. Trudon des Ormes, page 266. — C. Nicolas, Histoire des grands-prieurs et du grand-prieuré de Saint-Gilles (Nîmes, 1904, in-8·). —

Nonnullas Templi domus in vicinia sitas præceptoriæ Sancti Ægidii subjectas esse videmus (1). A præceptoribus Sancti directe, inchoante Ordine, rectæ, qui etiam postea earum nomen tilulo stio nonnunquam addunt, commendatores proprios deinde fratres aut inferiores ministros Sancti Ægidii habuerunt. Commendatores hos et præceptorem Sancti Ægidii in hujus domus appendicumque ejus consilium coadunatos interdum reperimus (2).
1. Errat Conradus Schottmuller (Untergang, I, page 60), dicens : « Selbst das Priorat S. Gilles in der Provence zuhlte 54 Templerharser. » Numerus enim ille, quem apud Fredericum Munter (Stalutenbuch, page 427) invenerat, non ad Ordinem Templi sed ad Ordinem Hierosolymitanum pertinebat sicut e Muenteri memorato loco clare apparet : « Noch betrachlicher waren... das Haus S. Gilles in der Provence, welches besonders von einer Familie bereichert wurde, und nachherden Hospitalitern anhieimfiel. Die wichtigste Commende dieses Ordens, da sic vier und funlzig Hauser unter sich begreift. »
2. Tali modo cum præceptore Sancti Ægidii versantes videmus : a. 1241, præceptores Montisfrini, Sancti Petri et Salegii ; a. 1251, præceptores Montisfrini et Sancti Petri ; a. 1265, præceptores Albasii et Montisfrini ; a. 1271, præceptorern Venrellæ ; a. 1275, præceptores Argenliæ, Venrellæ, Bellaogardæ, Albasii et Generaci.



Domus Templi — Montfrin
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Aramon — 30

Maison du Temple de Montfrin
Maison du Temple de Montfrin

Hanc domum (1) antecedenti semper subjectam esse videtur (2). Gui præfuit, nullo interposito, Bernardus Catalanus; posteriores Sancti Ægidii præceplores ejus negotiis assidue sese immiscebant et nonumquam « præceptores domus (aut domorum) Templi Sancti Ægidii et Montisfrini » nominanlur (3). Non comparanda sane domui Sancti Ægidii, capellanum tamen et etiam judicem (4) habebat.
1. Hujus domus Templarii, præter ecclesiam Montisfrini quam ædificaverant, ecclesiam Sancti Martini de Trevils (com, de Montfrin). a Raimundo, Ulicensi episcopo, receperant (de quibus bullam vide Alexandri III, a. 1169, VI Kal. Jul., ap. Wiederhold, Nachrichten v. d.K. Gesellschaft der Wissenschaflen zu Goitingen, 1907, Heft I, p. 127, n° 45). Propterea domus in primis actis etiam « de Trevils » dicitur.
2. « Domus Sancti Ægidii cui domus Templi de Montefrino subjacet immediate » (1279).
3. Bertrandus de Bellicadro a. 1235, Guillelmus Hugolini a. 1286, Ripertus de Podio a. 1289.
4. De curia et jurisdictiono Templi Montisfrini vide transactionem mense apr., a. 1293, ecriptam.


Præceptores :
(Bernardus Catalanus) — sans date.
Duranlus de Alairaco — 1196-1197.
Guillelmus Rostagnus — 1199-1206.
Rostagnus de Aramone — 1206-1210.
Bertrandus Faraudi — 1213.
Ermengavus — 1215-1217.
Bernardus Dominicus — 1220-1225.
Bernardus de Casa — 1227-1228.
Guillelmus Garchonus — 1230-1234.
Petrus Martaudus — 1234-1235.
Raimundus de Amigdalario — 1237-1338, S. Ægidii subpræceptor, ut supra dicitur, a. 1240-1244
Johannes Castaneus — 1239-1241, S. Ægidii camerarius, a. 1249
Petrus Lobatus — 1242-1249.
Hugo Artus — 1251-1252, S. Ægidii subpræccptor, a. 1249 et 1254-1258
Petrus Guigo — 1259.
Hugo de Fos — 1261-1263.
Bernardus — 1265.
Bernardus Lavanderii — 1266.
Hugo Tronni — 1276-1282, S. Ægidii camerarius, a. 1275
Johannes Baudini — 1278,1279, Johannes Baudini pracceptoris potestatem, ægrotante Hugone Tronni, gerebat, sicut in actis a. 1279, mense sept, datis dicitur
Guillelmus lo Cues — 1283.
Berengarius de Rogacio — 1286-1288.
Ermengavus Travas — 1291-1293, S. Ægidii camerarius. a. 1295-1296
Poncius Audeberti — 1295.
Rairnundus Alazandi — 1295,1297.
Petrus Cabassa — 1296-1297.
*Poncius de Castelbon — 1307. (T.d.O)

Subpræceptor
Guillelmus Soquerii — 1287.

Montisfrini Templarii domum, seu potius grangiam, « Medenis » habebant.
Domus Templi — Meynes
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Aramon — 30

Maison du Temple de Meynes
Maison du Temple de Meynes

Etenim Jacobus Bertrandus — a. 1278, « judex curie domus Templi apud Montemfrinum et apud Medenas »
Raimundus Alazandi — a. 1295 « preceptor domus milicie Templi et curie dicte domus apud Montemfrinum et apud Medenas » dicuntur.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H2, liasses 87-102, 135, 137. — Archives d'Arles, Aulhenticum Templi. — Archives de Montfrin, liasse 2. — Archives du Gard, E. 227. — Cf. Trudon des Ormes, page 257.


« Sancti Petri do Campo publico »
Domus Templi — Saint-Pierre-de-Camp-Public
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Beaucaire, Lieu-dit: Tour Saint-Pierre — 30

Maison du Temple de Saint-Pierre-de-Camp-Public
Maison du Temple de Saint-Pierre-de-Camp-Public

Locum Sancti Petri do Campo publico a 1193 donaverat Imbertus, Arelatensis archiepiscopus, Templariis qui inibi castrum ædificaverunt. Hujus domus (aut grangiæ) præceptores fuerunt:
Poncius de Albarone — 1202-1203.
Ermengavus — 1210.
Guillelmus de Barcianicis — 1216.
Guillelmus Garchonus — 1241.
Petrus Lobatus — 1243, « Petrus Lobatus, preceptor domus milicie de Sancto Petro de Campo publico, stipulans... nomine domus de Montefrino. », 1251.

Saint-Pierre-de-Camp-Public, ferme et chapelle détruite, commune de Beaucaire.
— Villa Campo-Publico, 825 (Cartulaire d'Ariane, apud Forton, Nouvelles recherches historiques sur Beaucaire)
— Sanctus-Petrus de Ripis, 1294 (Gallia Christiana, tome VI)
— Sanctus-Petrus de Campo-Publico, 1463 (Recherches historique sur Beaucaire)
— Tour Saint-Pierre, (Carte géologique du Gard)
— Saint-Pierre, (Carte de Cassini)
Sources : Dictionnaire Topographique du département du Gard, rédigé sous les auspices de l'académie du Gard par M. E. Germer-Durand, membre de cette académie. Paris Imprimerie Impériale M DCCC LXVIII.

Beaucaire, arrondissement de Nîmes.
— Castrum Belaurum, 1070 (Histoire de Lang. II, première col., 174)
— Castrum Bellicardi, 1096 (Ibidem, col., 343)
— Bellicardum, 1102 (Cartulaire de Psalm)
— Belcariensis, 1117 (Cartulaire de Notre-Dame de Nîmes, ch., 165)
— Castrum de Beleayra, 1121 (Men., I, pr., page 31, C 1)
— Bellicadrum, 1178 (Histoire de Lang. II, première col., 517)
— Belliquadrum, 1226 Ibidem, 560)
— Beaucaire, 1294 (Mén, I, pr., page 135, C 1)
— Bieuchayre, Bieuquaire, 1302 (Ibidem, 144, C 2)
— Beaucaire, 1435 (Rép., du subs., de Charles VII)
— Locus Bellicardi, diocesis Arelatensis, 1461 (Reg., cop., de lettre royale E, IV)
Sources : Dictionnaire Topographique du département du Gard, rédigé sous les auspices de l'académie du Gard par M. E. Germer-Durand, membre de cette académie. Paris Imprimerie Impériale M DCCC LXVIII.

Qui plerique domum Montisfrini rexerant aut postea rexerunt. Huic præceptoriæ assimilanda fortasse est domus « Sancti Petri de Bollter » (lege : de Bellicadro, Castrum Bellicardi), quam memorat A. Trudon des Ormes (page 254) cuique pracerat, a. 1307, Johannes de Treviers, serviers Templi Sancti Ægidii.
(Cette Mison est probablement la même que celle de Saint Pierre de Beaucaire (S. Petro de Bellicadro), dont parle Trudon des Ormes, régie en 1307 par Jean de Trévieras, frère sergent du Temple de Saint Gilles.)


Domus « de Argentia »
Domus Templi — Argence
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Beaucaire, Commune: Bellegarde — 30

Maison du Temple d'Argence
Maison du Temple d'Argence

præceptores « domus de Argentia » fuerunt:
Guillelmus Turris — 1275
Petrus Jubin — 1307
Bulla quædam Adriani papæ IV « Templariis ..in Argentia in agricultura laborantibus » dirigitur (Une bulle du pape Adrien IV est adressée « aux Templiers cultivant la terre ... en Argence. »
Sources: Jaffé-Wattenbach, Regesta, nº 10524. — A. Trudon des Ormes, page 257.

Métairie appelée « Le Petit Mas d'Argence », avec terres attenantes au domaine:
— La terre du Billot.
— La terre du Rhône.
— La terre du Mas.
— La Grande Terre.
— La terre de la Luzerne.
— La Luzerne.
— La terre de l'Aube.
— Le Bas et le Haut-Terron.
— La Basse et la Haute-Gramenasse.
— La Basse et la Haute-Plane.
— Les Ségonaux et les Terres en sable.
— Le bois et les herbages.
Sources : Dossier réalisé par Philippe Ritter et Georges Mathon. Edition Georges Mathon — 2010 — Nemausensis


Domus Templi — Bellegarde
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Beaucaire, Commune: Bellegarde — 30

Maison du Temple de Bellegarde
Domaine du Temple de Bellegarde

Hanc domum Templo Sancti Ægidii subjectam esse ex eo apparet quod, a. 1286, Guillelmus Hugolini « preceptor Sancti Ægidii et Bellegarde » nominatur: (Il semble que cette Maison soit subordonnée au Temple de Saint Gilles puisque Guillaume de Hugolin est appelé « commandeur de Saint Gilles et de Bellegarde » en 1286.
Cujus præceptores proprii fuerunt:
Bernardus Brunelli — 1275.
Bernardus Cavairacus — 1279.
Raimundus Alasanc — 1301.
Pondus Piscun (T.d.O) — 1307
Sources: Trudon des Ormes, page 257, ac Raimundus Alazandi, præceptor Montisfrini.


Domus Templi — Générac
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Saint-Gilles — 30

Maison du Temple de Générac
Maison du Temple de Générac

Hujus domus præceptores:
Johannes Baudini — 1275
Hugo Tronni — 1285
Raimundus Alazandi — 1294-1299
Præceptores Montisfrini uno tempore erant aut postea fuerunt: (Les commandeurs de cette Maison sont en même temps commandeurs de Montfrin, ou le deviennent par la suite.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H2, liasses 112 et 163. — Archives d'Arles, Authenticum Templi. — Trudon-des-Ormes, page 256.


Domus Templi — Nîmes
Département: Gard, Arrondissement et Canton: Nîmes — 30

Maison du Temple de Nîmes
Maison du Temple de Nîmes

Templarii Nemausi domum habebant, « ... que autem domui nostre apud Nemausum vel apud Sanctum Egidium deferetis... (1167) » cujus præceptoribus alludunt acta nonnulla (1247, 1301) sed in Albonensibus apographis ministrorum horum nomina non inveni. (Les Templiers possédaient un Maison à Nîmes, le Marquis d'Albon n'a pas fait la liste des commandeurs, mais nous pouvons supposer que les commandeurs de Nîmes soit les mêmes que ceux de Saint-Gilles. Toutefois, certains commandeurs sont mentionnés dans des chartes (en 1274 et en 1301)


Domus Templi — Aubais
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Sommières — 30

Maison du Temple d'Aubais
Maison du Temple d'Aubais

In primis hujus domus actis (1173-1185) apparet præceptor Sancti Ægidii, Bernardus Catalanus. (Selon les premières chartes de cette Maison, elle était régie par le commandeur de Saint Gilles, Bernard Catalan).
Deinde præceptores proprios habuit quorum sequuntur nomina:
Pondus de Roca — 1186, 1193-1194.
Bernardus de Orianicis — 1187-1188 et 1190-1192.
Raimundus de Port — 1197.
Petrus de Mudalan — 1199.
Petrus de Orieses — 1213.
Bernardus — 1225.
Hugo — 1266.
Petrus de Roca — 1275.
Guillelmus Penchenat (T.d.O) — 1307.



Domus « Calvicionis »
Domus Templi — Calvisson
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Sommières — 30

Maison du Temple de Calvisson
Maison du Temple de Calvisson

(Cette Maison était très probablement une annexe de la Maison d'Aubais
Domus Salegii juxta sinistram Parvi Rhodani ripam sita erat, sed Sancto Ægidio opposita. Ideo a domo Sancti Ægidii semper pependisse videtur, in cujus chartis reperiuntur nomina pleraque sequentium Salegii præceptorum.
Bernardus de Orianicis — 1188-1192
Poncius de Roca — 1194
Fonds : Archives Bouches du Rhône, H2, liasse 164. — Archives d'Arles, Authenticum Templi. — Trudom des Ormes, page 255.


Domus « Salegii »
Domus Salegii juxta sinistram Parvi Rhodani ripam sita erat, sed Sancto Ægidio opposita. Ideo a. domo Sancti Ægidii semper pependisse videtur, in cujus chartis reperiuntur nomina plearque sequentium Salegii præceptorum.
Domus Templi — Saliers
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement et Canton: Arles, Commune: Saint-Gilles — 13

Maison du Temple de Saliers
Maison du Temple de Saliers

Raimundus — 1228.
Guillelmus Asimundus — 1229.
Petrus — 1233.
Petrus Lobatus — 1234.
Johannes — 1241.
Andræas Gonterius — 1254.
Hugo — 1271.
Hugo Alfantius — 1278.
Image: Eglise du Temple de Saliers


Ubi sitæ erant domus « de Negaromieus »
Domus Templi — Nega Romieu
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Aigues-Mortes — 30

Maison du Temple de Nega Romieu
Maison du Temple de Nega Romieu
Ne se trouve pas sur les cartes de Cassini ou Ign, image extraite du livre de Damien Carraz, L'Ordre du Temple dans la basse Vallée du Rhône

cujus præceptor erat
Poncius Audeberti — a. 1287
La seconde série de sites créés à partir de Saint-Gilles apparaissent plus tardivement, dans la seconde motié du XIIIe siècle seulement, dans les archives de cette Maison: c'est le cas de Nega Romieu, de Venrella et dans le diocèse d'Arles, de Bellegarde et du Mas d'Argence (1).
La première mention du mense de Nega Romieu intervient seulement en 1252. Pour le mense de Venrella, il est attesté en 1271, tandis qu'un commandeur gère Bellegarde et Argence en 1275.
Sources: Damien Carraz, L'Ordre du Temple dans la basse vallée du Rhône (1124-1312), pages 95 et 96.

Nega Romieu
Canal Viel, se terminait au grau du Boucanet. Ces chenaux peu profonds, encombrés de roseaux, de barrages établis par les pécheurs, étaient cependant souvent fréquentés par les embarcations légères et plates, et l'on signale plus d'un lieu de débarquement, d'un port, sur leur parcours (1).
1. Ces ports sont de simples lieux d'accostage, il n'y a pas de groupes d'habitations au voisinage. Tel était ce port de Negaromieu qui a été bien à tort considéré comme un nom d'Aigues-Mortes (cf. R. Michel, ouv. cit., p. 333). Voici la mention de quelques autres ports : 1168 « corrigiam... que tenet... usque ad Portum Caboti ». Arch. du Gard, H 66, original. — 1193: Vente de la seigneurie des Saliers d'Albaron jusqu'à Port-Arnaud (Du Roure, ouv. cité, n. 80; autres mentions du début du XIIIe siècle, nº 93, 96. 358). 1308. « Portus vocatus Den Niquel », Arch. du Gard, H 67. — Sur l'état de ces chenaux, voir plus loin.
Annales du Midi, Revue Archéologique, Historique et Philologique de la France Méridionale. — Fondée sous les auspices de l'Université de Toulouse, Par Antoine Thomas. Publié par A. Jeanroy et P. Dognon, XVIe année, 1914. Page 319.


Domus Templi — Venrella
Département: Gard, Arrondissement: Nîmes, Canton: Aigues-Mortes — 30

Maison du Temple de Venrella
Maison du Temple de Venrella
Ne se trouve pas sur les cartes de Cassini ou Ign, image extraite du livre de Damien Carraz, L'Ordre du Temple dans la basse Vallée du Rhône

præceptores a. 1271, Ægidius:
Martinus Dominici — a. 1275
Nazarius Botel — a. 1307 (T.d.O), nescimus, sed haud dubio a Templo sancti Ægidii pendebant.
Etenim Poncium Audeberti, Ægidium Martinumque Dominici cum præceptore Sancti Ægidii versantes videmus. Nazarius quidem Botel serviens hujus domus erat.
Sources: De domo « Verenrelli » aut « Venrelle » Voir Trudon des Ormes, page 31, note 1 et page 255. — Damien Carraz, L'Ordre du Temple dans la basse vallée du Rhône (1124-1312), pages 95 et 96.
Top

 

Chapitre 2 — Arles et Avignon
La commanderie d'Arles (1) était située dans la rue de la Cavalerie. Quand les Hospitaliers héritèrent des biens du Temple, ils quittèrent leur maison de Trinquetailles et s'installèrent rue de la Cavalerie. La chapelle de Malte, récemment restaurée et rendue au culte, est donc aussi celle des Templiers.
1. Pour les biens du Temple situés dans le comté de Provence, voir Schottmulller, Index II, page 428.
2. Commandatores primo, præceptores deinde (ab anno 1180 circa) dicebatur.


Domus Templi — Arles
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement et Canton: Arles — 13

Maison du Temple d'Arles
Maison du Temple d'Arles

Domus illa, cui suberant omnia Templi prædia juxta dextram Rhodani ripam ab Avenione usque ad mare sita, præceptorem (2), subpræceptorem et camerarium habebat. Sed præceptores a subpræceptoribus, codem titulo sæpius insignitis, difficile discernuntur. Sequens ideo præceptorum index incertissimus est et subpræceptorum plurium nomina haud dubio continet.

Bernardus Rollannus — sans date.
Bernardus de Calatori(Calatorio, Chaledur) — 1165-1170.
Bertrandus Gabaldus — 1175.
Bertrandus de Ventairol — 1175.
Petrus Berengarius — 1178,1189.
Bertrandus Hugo — 1184-1185.
Guillelmus de Solario (Soleriis) — 1186-1200.
Petrus de Villaplana — 1200.
Bernardus de Casa — 1201.
Guillelmus de Sannone (Sagnon) — 1202-1205, 1209-1210.
Raimundus Chausoardus — 1206-1208, 1211, 1219-1227.
Poncius Faber — 1212.
Petrus de Castronovo — 1213-1219.
Guillelmus de Fara — 1228.
Guido de Bruissaco — 1229-1230.
Guillelmus Petrus — 1229-1231.
Guiraudus — 1234-1263.
Gaucelmus de Navas — 1235-1237.
Rostagnus de Buccio — 1249.
Guillelmus de Collo — 1261.
Guido de Bruat — 1262.
Jordanus Dalmacii — 1262.
Guillelmus de Cavaillone — 1263-1279.
Guillelmus Clari — 1263 (?), 1275 (?), 1284-1285.
Lambertus — 1274-1277.
Guillelmus Broteli — 1278.
Berengarius de Monterodato — 1285.
Bertrandus — 1285.
Ricavus Petri — 1288.
Johannes Berengarius — 1293.
Jaucerannus de Plauzolis — 1296-1305.
Guillelmus de Rocha — 1306-1307.
Raimundi cujusdam Brocadilh mentionem facit etiam A. Trudon des Ormes.

Subpræceptores :
Guiraldus — (1196-1199),
Raimundus de Almis — (1208),
Raimundus de Tarascone — (1210-1212),
Raimundus de Roca — (1213-1217),
Guillelmus Petrus — (1223-1227),
Guiraudus — (1227-1233),
R. — (1239)
*Johannes Roy — (1308), Prutz, page 339
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, B 433, B. 1126; H2, 9-34, 39, 44, 115, 134, 144. — Archives d'Arles, Authenticum domus TempliS. — Ægidii. Bibliothèque — Avignon, manuscrit 2754. — Bibliothèque Nationale, manuscrit latin 11082. — Trudon des Ormes, page 258. — Prutz,p. 343.


Domus Templi — Fos-sur-Mer
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement et Canton: Istres — 13

Maison du Temple de Fos
Maison du Temple de Fos

Hujus domus, quæ antecedenti obnoxia fuisse videtur (interdum etiam aliquid rationis habuit cum præceptoria Sancti Ægidii), duos præceptores cognoscimus:
Michælem — 1213, 1228, 1230
Johannemque — circa a. 1240



Ab ea pendebant verisimiliter annexe de Fos domus (aut grangiæ ?) quas habebant Templarii apud : « Berre »
Domus Templi — Berre-l'Etang
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Istres, Canton: Berre-l'Etang — 13

Domaine du Temple de Berre
Domaine du Temple de Berre




Domus annexe de Fos, « Saint-Giniez »
Domaine Temple — Saint-Giniez
Département: Bouches-du-Rhône, Ville: Marseille, arrondissement: 8 - 13

Domaine du Temple de Saint-Giniez
Domaine du Temple de Saint-Giniez




Domus annexe de Fos, « Marignane »
Domus Templi — Marignane
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Istres, Canton: Marignane — 13

Domaine du Temple de Marignane
Domaine du Temple de Marignane




Domus annexe de Fos, « Gignac »
Domus Templi — Gignac-la-Nerthe
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Istres, Canton: Châteauneuf-Côte-Bleue — 13

Domaine du Temple de Gignac-la-Nerthe
Domaine du Temple de Gignac-la-Nerthe

Sources: Archives des Bouches-du-Rhône B, 156. — Inventaire de l'archive d'Arles. — Livre Vert. — Livre Rouge. H2, 18, 140. — Bibliothèque d'Arles, ms 159. — Prutz, op. cit. page 345.


Domorum anexes d'Arles « Tarasconis », « Lauratæ », « Lanciaci »
Fundi Templariorum in Tarasconis territorio siti, quorum difficile est discernere unum ab altero, domui Arelatis directe suberant, a cujus præceptoribus plerumque tractabantur negotia ; sequentes tamen habuerunt præceptores proprios
Domus Templi — Tarascon
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Arles, Canton: Tarascon — 13

Maison du Temple de Tarascon
Maison du Temple de Tarascon

Domus Templi — Laurade
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Arles, Canton: Tarascon — 13

Domaine du Temple de Laurade
Domaine du Temple de Laurade

Domus Templi — Lansac
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Arles, Canton: Tarascon, Commune: Lansac et Trebon — 13

Domaine du Temple de Lansac
Domaine du Temple de Lansac

Catalanum — 1201-1213.
Establellum, præccptorem Lauratæ — 1203-1213.
Raimundum, præceptorem Tarasconis — 1245.
Isnardum, præceptorem Tarasconis — 1247.
Bertrandum Florencium, commendatorem Lauratæ — 1266.
Bertrandum Florencium, commendatorem Lanciaci — 1266.
Jacobum, commendatorem Lanciaci — 1276.
Lanciaci bajuli : Hugo Bello — 1276
Ferrarius Devalherii — 1307
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H1, 982; H2, 11, 16, 19, 27-29, 33-34, 36.


Domus Templi — Avignon
Département: Vaucluse, Arrondissement et Canton: Avignon — 84


Maison du Temple d'Avignon

le 29 Janvier 1120 à Avignon, Lauger, évêque de cette ville, concède à Hugues de Payns, maître du Temple, l'église de Saint Jean Baptiste, Avignon. On suppose que cette église, aujourd'hui disparue, se trouvait à l'emplacement de la rue Saint Agricol. (Cartulaire d'Albon).
Domus hæc juris Arelatensium præceptorum semper fuisse videtur; quam regentes in actis invenimus Arelatenses ministros plures baillis d'Arles:
Guillelmum scilicet de Solario — 1189, 1198
Guillelmum de Sannone — 1203
Petrum do Castromovo — 1215, 1219) (1)
Guidonem [de Bruissaco] — (1230)
Guiraudum — (1263)
Jaucerannumque de Plausolis — (1305), plerumque titulo « milicie Templi Arelatensis et Avinionis præceptoris » insignilos.
1. In codem titulo (1219) mentio fil Petri ejusdem, nomino domus Avenionis litem intendentis, et Petri Guilha, præceptoris proprii hujus domus, partes testis tantum gerentis.

Hujus domus præceptores proprii fuerunt:
Raimuadus — 1214.
Petrus Guilha — 1219.
Bernardus — 1237.
Artaudus — 1244.
Stephanus — 1253-1254.
Isnardus — 1259.
Jordanus — 1264.
Guiraudus — 1264-1268. (2)
Guigo — 1270-1276.
Raimundus Chausiscle — 1279.
Guillehnus Locuesii (loCues) — 1281,1286.
Bernardus Lavanderii — 1282
Guillelmus Pelestort — 1284-1285.
Petrus Lareisutz — 1293.
Bermundus de Asperellis — 1294.
Petrus Roques — 1295.
Johannes de Monteregali — 1298,1300.
Jacobus de Malavalle — 1306-1308.
Ultimi illius explebat vices, codem tempore, Oliverius de Viraco, qui « tenens locum fratris J. de M. » dicebatur.
2. Eratne etiam tunc præceptor Arelatensis minister ille ? In Arelatis titulis non jam his annis reperitur ejus nomen.

Bompas, ne fut jamais un bien du Temple
Le Prieuré de Bonpas (Commune d'Avignon) n'a jamais appartenu à l'Ordre du Temple. Il y avait là une petite confraternité, vouée (nous l'influence de l'abbaye de Montmajour) à l'entretient d'un pont sur la Durance, et d'un hospice pour les voyageurs. Vers 1270, les frères de Bonpas voulurent s'affilier au Temple, mais le pape Grégoire X — qui se reniait au concile de Lyon (1272) — cassa les accords et donna le prieuré à l'Ordre de l'Hôpital. MS. de Jean Raybaud, publié par l'abbé Nicolas, dans Mémoires de l'Académie de Nîmes 1903-1906.
Sources: Marion Melville, Tableau des Maisons du Temple en France et de leurs commandeurs (1150-1317), Edition du GIET

A Psalmodi, l'abbé Bernat, qui ne parvient visiblement pas à honorer des dettes grevées par les intérêts des emprunts, en appelle désespérement aux Templiers de Saint-Gilles en faisant valoir la proximité de son monastère avec la maison des moines-soldats. Le commandeur consent alors à avancer la somme considérable de 30 000 sous melgoriens (1). La gêne touche d'autres fondations régulières : les chanoines de Saint-Michel de Frigolet et les frères de Bompas doivent également faire appel aux disponibilités financières des commanderies (2).
1. Chartier du Temple de Saint-Gilles Nº366 (11 novembre 1209).
2. Vente de Frigolet à l'Hôpital de Saint-Gilles pour rembourser des dettes, nº 312, (D. Le Blévec, A. Venturini, Cartulaire du prieuré de Saint-Gilles de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (1119-1210), (janvier 1199).
La maison de Bompas accablée de dettes, se trourne vers le Temple d'Arles pour la même raison, Chartier du Temple d'Arles, nº 043 (janvier 1204-1205) et nº 053 (juillet 1211)

Sources : Extrait de l'ouvrage de Damien Carraz, L'ordre du Temple dans la Basse vallée du Rhone (1124-1312) — Presses Universitaires de Lyon — 2005, page 183.


Domus Templi — Châteauneuf-de-Gardagne
Département: Vaucluse, Arrondissement: Avignon, Canton: Isle-sur-la-Sorgue — 84

Maison du Temple de Châteauneuf-de-Gardagne
Maison du Temple de Châteauneuf-de-Gardagne

Vesianus — 1209



Domus Templi — Cavaillon
Département: Vaucluse, Arrondissement: Apt, Canton: Cavaillon — 84

Maison du Temple de Cavaillon
Maison du Temple de Cavaillon

Poncius de Netra — 1204
Guillelmus de Clari — 1275. — Il est Commandeur d'Arles 1263-1275, et 1284-1285).
Fonds : Archives des Bouches-du-Rhône, H2 32 et 164. — Inventaire de l'Archevêché d'Arles.
Top

 

In septentrionali Comitatus Venascini
In septentrionali Comitatus Venascini parte Templarii domus Arausionis, Roasii et Richerencanum habebant.

Domus « Arausionis »
Domus Templi — Orange
Département: Vaucluse, Arrondissement: Avignon, Canton: Orange — 84


Maison du Temple d'Orange

Domum Arausionis juris præceptoris tum Roasii (Roaix) (circa a. 1160, 1186), tum Richerencarum (Richerenches) (1205), tum Arelatis (Arles) et Avenionis (Avignon) (1204, 1214) quodam modo fuisse videtur.

Præceptores proprios habuit:
Marcellum — circa a. 1160.
Symonem — 1185-1187.
[Eli]siarium — 1202.
Vesianum — 1204.
G. Thomas — 1205.
Raimundum de Clarensaco — 1214.
Robertum — 1229.
Barnerium — 1266.
Poncium de Grillone — 1274.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H2, 115.


Domus « Roasii »
Domus Templi — Roaix
Département: Vaucluse, Arrondissement: Carpentras, Canton: Vaison-la-Romaine — 84

Maison du Temple de Roaix
Maison du Temple de Roaix

Præceptores :
Gaufridus de S. Saturnino — 1141-1142.
Stephanus de Johannaz — 1155-1168.
Hugolinus (Ugolenus) — 1171-1178, 1186,1191.
Guillelmus de Sancto Paulo — 1179,1182.
Fulco de Bras — 1185.
Robertus de Tilio (Tilie) — 1200-1201, 1202 ?, 1205-1207.
Guillelmus Raimundus [de Gigundate] — 1201-1205.
Poncius Pelliparius (Pelljcers) — 1211-1229.
Hugo de Santes — 1284.
Johannes Domas — circa a. 1300, Finke, tome II, page 329
Raimundus Helisiarii — 1308, Finke, tome II, page 347

Subpræceptores:
Guillelmus Raimundus de Gigundate — 1207
Gontardus — 1211
Michæl — 1215
Arbertus — 1217-1219
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, H2 115. — Bibliothèque Nationale, manuscrit latin 11082 (Cartularium Templi Roasii). — Cf. Ulysse Chevalier, Cartalaire des Hospitaliers et des Templiers en Dauphiné (Vienne, 1875, in-8·), pages 59-136.


Domus « Richerencarum »
Domus Templi — Richerenches
Département: Vaucluse, Arrondissement: Avignon, Canton: Valréas — 84

Maison du Temple de Richerenches
Maison du Temple de Richerenches

Hujus domus, unius ex antiquissimis clarissimisque Provinciæ, cui multum commercii cum superiore erat, præceptores (« magistri », medio XII· sæculo) fuerunt:
Arnaldus Bedocius — 1136-1138
Geraldus Montepetroso — 1138-140
Hugo de Bolbotone — 1140-1151
Hugo de Panaz — 1141-1144
Raymundus de Crusolls — « maître » — 1146
Deodatus de Stagno — 1151-1175
Fulco de Bras — 1175-1179, Commandeur de Roaix 1179-1182)
Petrus Iterius — 1179
Hugolin Hugolinus — 1170-1182 Roaix, même date.
Bermundus — 1200 — « præceptor » de Ruou en 1203, 1211; « præceptor » de Toulouse 1205, 1206; « præceptor » de Jalez en 1206; « magister » en Provence 1195-1202
Deodatus de Bruissaco — 1205-1212; « magister » en Provence 1195-1202
Bermundus de Castrogaug — 1219
Rostagnus de Conis — 1232; « præceptor » de Ruou.
Raimundus Seguis — 1244
Raumundus Cambarutus — 1263-1272, 1280; « præceptor » Sainte Eulalie 1266 Finke, II, page 351
Ripertus de Podio — 1284; « præceptor » de Saint Gilles 1287-1289.
Guilelmus Hugolnus — 1290, c. 1300-1308; Finke, II pp 348-349
Poncius de Alexiano — c. 1300; Finke, II, 344
Raimbaudus Alziarii — 1304
Bernardus de Boazone — « Porte-clés et bailli de la maison » en 1142
Sources: Cartularium Templi Richerencarum (Bibliothèque d'Avignon, manuscrit 2488. — Trudon-des-Ormes, page 259. — Marquis Ripert-Monclar, Cartulaire de la commanderie de Richerenches et de l'Ordre du Temple, 1136-1214. Avignon-Paris 1907, in-8º


Dans le voisinage de Richerenches, les Templiers possèdent une Maison à Valréas, et le bourg de Visan (Avisanus) dans le canton de Valréas.
Domus Templi — Valréas
Département: Vaucluse, Arrondissement: Avignon, Canton: Valréas — 84

Maison du Temple de Valréas
Maison du Temple de Valréas




Castrum « Avisiani »
Domus Templi — Visan
Département: Vaucluse, Arrondissement: Avignon, Canton: Valréas — 84

Maison du Temple de Visan
Maison du Temple de Visan

Top

 

Domorum diocesis Drôme
Domus Templi — Montélimar
Département: Drôme, Arrondissement: Nyons, Canton: Montélimar — 26

Maison du Temple de Montelimar
Maison du Temple de Montelimar

Arnaldus de Antenna — 1259



Domus « Bonizaco, Boinezac, Boynesac »
Domus Templi — Bois Naiza
Département: Drôme, Arrondissement: Nyons, Canton: Montélimar, Commune: La Touche — 26

Maison du Temple de Bois Naiza
Maison du Temple de Bois Naiza

Raimundus de Clarensaco — Commandeur de Boynesac 1209; Commandeur d'Orange — 1214
Sources: De prima domo vide Trudon-des-Ormes, page 238. — Finke, tome II, page 234.


Domus « Valencia »
Domus Templi — Valence
Département: Drôme, Arrondissement et Canton: Valence — 26

Maison du Temple de Valence
Maison du Temple de Valence

Præceptorum superiorum unus, Raimundus de Clarensaco, præceptorem Valentiæ in cadem civitate sectans apparet, alter preceptor Valentiæ factus est, quod domorum harum conjunctioneme demonstat. Domus hæc Valentiæ (1) primum « Sancti Emiliani », « Sancti Emiliani extra muros Valentine civitatis », « Sancti Emiliani de Valencia » dicebatur.
Nominatur etiam (1294) « domus milicie Templi Valencie et de Garausone. »
1. Brun-Durand, dictionnaire topographique ... de la Drôme (Paris, 1891, in-4º), page 385: « Le Temple », lieu détruit, commune de Valence ou de Bourg-les-Valence, dans lequel se trouvait une Maison du Temple.

Præceptores :
Poncius de Valle — 1176-1177.
Odo — 1179, 1186-1188.
Guillelmus de Paulac — 1183.
Hugo de Rochefort — 1204,1206, 1209.
Johannes Raynaus — 1258.
Raimundus Alemantier — 1259.
Arnaldus de Antenna — 1260.
B. de Rupeforti — 1263.
Guigo — 1264.
Martinus de Bocosello (Bossozello) — 1281-1308 1306, Finke, tome II, page 356.
Raimundus de Ominano — 1279.

Le Temple, lieu détruit, commune de Valence ou du Bourg-lès-Valence.
— Il y avait à cet endroit une Maison du Temple, ou commanderie de Templiers.
— Frates Templi Salomonis, 1183 (Cartulaire du Bourg-lès-Valence)
— Domus Templi de Valencia, 1201 (Cartulaire de Durbon)
— Ecclesia Templi Valentinensis, 1371 (Archives de la Drôme, E 2465)
— La coste du Temple, 1611 (Terrier de Ruynat)
— Cette maison fut unie à la commanderie de Saint-Jean de Jérusalem de Valence lors de la suppression de l'Ordre du Temple.
Sources: Dictionnaire topographique du dépatement de la Drôme, par J. Brun-Durand. Paris Imprimerie Nationale M DCCC XCI


Prædium illud ultimum Grozon, quamquam « domus » nonnunquam nuncupatum, « grangia » (1288, 1293, 1297, 1300), a Valentiæ præceptore directe pendens, erat. Notandum denique est quod domus hæc, pæne in Lugdunensibus finibus sita, juris, sicut jam dixi, erat Provinciæ magistrorum qui negotiis ejus sæpe (1204, 1281, 1282, 1293) se immiscebant.
Le domaine de Grozon (Garausone) nommé parfois « maison » et d'autres fois « grange » (en 1288, 1293, 1297 et 1300), dépend directement de Valence. Quoique tout proche des limites du Lyonnais, il est régi par les maîtres en Provence, qui interviennent à plusieurs reprises en des affaires le concernant (en 1204, 1281, 1282 et 1293).

Domus « Garausone »
Domus Templi — Grozon
Département: Ardèche, Arrondissement: Tournon-sur-Rhône, Canton: Lamastre, Commun: Saint-Barthélemy-Grozon — 07

Maison du Temple de Grozon
Maison du Temple de Grozon

Martinus de Bocosello — 1306, « preceptor domorum milicie Templi Valencie et Garosonis »
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H1, 1080, 1113; H2, 124, 157, 162.
Top

 

Sequuntur domus Templi in Alpibus Meridionalibus sitæ
Domus hæc, quæ aliquid rationis cum domo Valentiæ habuisse videtur (1), et in cujus prioribus actis (1155, 1173, 1202) nomina magistrorum Hispaniæ et Provinciæ aut tantum Provinciæ invenimus, paruit « magistris » Guigoni Lautardi (1173) (2), Roberto que del Tel (1204-1205 et 1215 circa) et præceptori Raimundo (1226).
1. Vide litem inter domum hanc prioratumque Durbonis a magistro Provinciæ Deodatum de Breisacho compositam (1202) Valenciæ, « de communi consilio mandatoris de Luns ... necnon et mandatoris domus Templi de Valenciæ. »
2. Alibi nominatus « Guido de Selleu, qui tunc (1173) potestatem habebat super Templarios » (de Luns).

Il semble que cette maison eut certains rapports avec la commanderie de Valence. C'est du moins ce que laisse penser le litige entre les Templiers de Lus et la prieuré de Durbon, réglé à Valence par le maître en Provence Dieudonné de Brissac (1202) « en accord avec les mandataires de Lus .... et ceux de la maison du Temple de Valence. »
Dans les chartes antérieures — 1155, 1173, 1202 — nous trouvons les noms de certains « maîtres en Provence et Espagne » ou parfois « de Provence », ainsi que des « maîtres » de Lus.


Biens du Temple — Lus-La-Croix-Haute
Département: Drôme, Arrondissement: Die, Canton: Chatillon-en-Diois, Commune: Lus-La-Croix-Haute, Hameau: Le Caire — 26

Maison du Temple de Lus-La-Croix-Haute
Maison du Temple de Lus-La-Croix-Haute

Guigoni Lautardi ou « de Selleu » — ou mieux, « de Sellon » — 1173, Forey, The Templars in the Corona of Aragon
Raimundus — commandeur, 1226
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H2, 164. — Archives des Hautes-Alpes. — Voir l'Abbé Paul Guillaume, Chartes de Durbon, Paris 1893, in-8º.
On trouve sur les cartes de Cassini un hameau nommé Le CaireBiens du Temple à Le Caire
Biens du Temple à Le Caire
, près de Lus-La-Croix-Haute, sur les cartes Ign, on touve ce même hameau avec sur sa gauche les ruines d'une maison du Temple.



Domus « Collis Caprarum »
Biens du Temple — Le Col-de-Cabres
Département: Drôme, Arrondissement: Die, Canton: Luc-en-Diois, Commune: Beaurières — 26

Maison du Temple du Col-de-Cabres
Maison du Temple du Col-de-Cabres

Guillelmus Martini — 1254
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, H2 164
Col-de-Cabres, ruines commune de Beaurières.
— Mons Gaura (Itin, Burding).
— Les ruines sont celles d'une ancienne Maison des Templiers, puis commanderie de Saint-Jean de Jérusalem.
— Preceptoria Collis Capariis, 1449 (Pouillé historique)
Sources: Dictionnaire topographique du dépatement de la Drôme, par J. Brun-Durand. Paris Imprimerie Nationale M DCCC XCI


« Domus Templi in Vapincensi et Ebredunensi dyocesibus »
« Les maisons du Temple en les diocèses de Gap et d'Embrun » sont régies, au moins à certaines périodes du XlIIe siècle, par un seul commandeur, sous l'autorité du maître en Provence.
Domus Templi — Gap

Maison du Temple de Gap
Maison du Temple de Gap

« Les Templiers, dit M. Rochas dans ses mémoires, avaient proche de la ville une maison avec une église dédiée à Saint Martin, dont il ne reste plus de vestiges. Elle était sur le grand chemin de Provence, dans le fonds qu'on appelle la Commanderie.
On a trouvé près de là des tombeaux de tuf et de brique avec des épées au-dedans. On ne sait pas en quel temps cette maison et l'église furent détruites.
Les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, maintenant l'ordre de Malte, possèdent tout ce que les Templiers avaient à Gap, et il y a un commandeur de cet ordre. Ils avaient une chapelle dans la ville, près la porte Colombe, dont il ne reste que quel ques vestiges du clocher. Rambaud d'Orange, de la maison des Baux, grand Croix et commandeur de Gap, l'avait fait construire (1). »
1 Mémoires inédits de M. Rochas, pages 162 à 166, 2e série.

Le passage que je viens de transcrire ferait croire que la destruction de l'église et du couvent de Saint-Martin remontait à une époque antérieure aux guerres de religion, si le mémoire du 18 décembre 1582, cité dans ma précédente lettre, ne l'attribuait aux calvinistes (2).
2. Après avoir écrit ces lignes, j'apprends que le monastère de Saint-Martin, auquel est donnée l'épithète de superbe, fut démoli par ordre de Philippe-le-Bel, après la suppression des Templiers. (Annales des Capucins de Gap, page 65.) De sorte que les protestans n'eurent à détruire que ce qui se trouvait dans la ville.

Les propriétés appartenant aux illustres chevaliers du Temple étaient situées au-dessous de la chapelle de Saint-Arey, de l'un et de l'autre côté de la route royale de Gap à Marseille, dans l'endroit où l'on a établi le cimetière. C'est du côté opposé, et dans le champ que l'on nomme encore aujourd'hui champ de la Commanderie, qu'étaient placées la maison et l'église des Templiers, et plus tard des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Le 13 juillet 1312, Beral des Baux, chevalier de Rhodes et premier commandeur de Gap, vint en prendre possession au nom de son ordre (3).
3. Juvenis, Mémoires inédits
Sources: Revue du Dauphiné, tome IV, page 217. Valence M. DCCC. XXXVIII. Livre numérique Google

Domus Templi — Embrun
Département: Hautes-Alpes, Arrondissement: Gap, Canton: Embrun — 05

Maison du Temple d'Embrun
Maison du Temple d'Embrun

L'année 1242, étant arrivé un sujet de contention entre Aymo ou Aymar Archevêque d'Embrun, faisant sa visite Provinciale, et un Commandeur des Templiers, qui ne voulait pas souffrir la visite de cet Archevêque en aucune maison des Templiers dans la Métropole d'Embrun, ni payer quelques redevances, l'affaire fut commise au jugement de trois Evêques, savoir de P. Evêque de Glandeuez, de Guillaume Evêque de Senez, et d'un autre Guillaume Evêque de Vence, lesquels appointèrent cette affaire en la ville de Vence.
Sources: L'Histoire chronologique de Provence, tome II, page 255. Aix 1664.. Livre numérique Google

Poncius Nielus — 1243, 1252, « magister Gap et Embrun »
Ozilius — 1277, « commandeur de Gap »
Il est impossible de dire si Roncelin et Guillaume de Ranc exerçaient des fonctions limitées ou non.
Ronsolinus — 1300, « commandeur d'Embrun »
Guillaume de Bauco [Ranco ?] — 1305, « commandeur des maisons du Temple dans les environs de Gap »


Les territoires régis par ces deux commandeurs de Gap et d'Embrun embrassent:
Domus Templi — La Roche des Arnauds
Département: Hautes-Alpes, Arrondissement: Gap, Canton: Gap-Campagne — 05

Maison du Temple La Roche des Arnauds
Maison du Temple La Roche des Arnauds

Temple (Le), quartier de la commune de la Roche-des-Arnauds
— Domus militie de Rocha, 1243 (Archives des Hautes-Alpes Berthaud)
— Domus militie Templi de Rocha, 1257 (Ibidem)
— Campum Templeriorum, 1270 (Ibidem)
— Crosum Templi, vers 1300 (Archives des Bouches-du-Rhône, Malte, commanderie de Gap)
— Crosum dal Temple, 1422 (Ibidem)
— Crosum de Templo, 1478 (Ibidem)
Sources : Dictionnaire topographie du département des Hautes-Alpes rédigé par M. J. Roman. Paris Imprimerie Nationnale M. DCCC. LXXXIV.


Domus Templi — Moydans
Département: Hautes-Alpes, Arrondissement: Gap, Canton: Rosans — 05

Maison du Temple de Moydan
Maison du Temple de Moydan

Domus Temple (Le), quartier de la commune de Moydans.
— Templum de Moydans, 1309 (Archives de l'Isère Châtel)
Sources : Dictionnaire topographie du département des Hautes-Alpes rédigé par M. J. Roman. Paris Imprimerie Nationnale M. DCCC. LXXXIV.


Domus Templi — Tallard
Département: Hautes-Alpes, Arrondissement: Gap, Canton: Tallard — 05

Maison du Temple de Tallard
Maison du Temple de Tallard

Temple (Le), quartier de la commune de Tallard
— Domus militie Templi de Tallardo, 1279 (Archives des Hautes-Alpes, fonds Bertaud)
— Al Temple, XIVe siècle (Tallard)
— In Templo siveTemple, 1536 (Taillard, cadastre)
Sources : Dictionnaire topographie du département des Hautes-Alpes rédigé par M. J. Roman. Paris Imprimerie Nationnale M. DCCC. LXXXIV.


Le nom de Temple est la plupart des suivants indiquent une ancienne propriété ayant appartnu aux Chevaliers de l'Ordre du Temple.
Temple (Le), quartier de la commune de Briançon.
— Templum, 1344 (Briançon)
— Temple, 1539 (Briançon, Cadastre)

Temple (Le), quartier de la commune des Crottes.
— In Templo, 1458 (Crottes, Cadastre)

Temple (Le), quartier de la commune de Gap.

Temple (Le), quartier de la commune de Moydans.
— Templum de Moydans, 1309 (Archives de l'Isère Châtel)
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, H2 57. — Consulter J. Roma, « L'Ordre de Saint Jean de Jérusalem dans les Hautes Alpes » (Bulletin de l'académie Delphinale, 3e séries, T. XVIII 1884) — Dictionnaire Topographique des Hautes Alpes (Paris 1884 4º)
Top

 

Domorum in Alpibus (Alpes-de-Haute-Provence)
In Alpibus Provincialibus possidebant Templarii bona Diniæ, domum seu grangiam:
Domus « Diniæ »
Domus Templi — Digne
Département: Alpes-de-Haute-Provence, Arrondissement et Canton: Digne-les-Bains — 04


Maison du Temple de Digne

Præceptores:
Poncius Niellus — 1252
Guillelmus Augerii — 1308



Domus ou grangiam « Fontium frigidarum »
Domus Templi — Fonfrède
Département: Alpes-de-Haute-Provence, Arrondissement: Digne-les-Bains, Canton: La Javie — 04

Maison du Temple de Fonfrède
Maison du Temple de Fonfrède




Castrum « Sistaricense »
Domus Templi — Fort de Sisteron
Département: Alpes-de-Haute-Provence, Arrondissement: Forcalquier, Canton: Sisteron — 04

Maison du Temple de Sisteron
Maison du Temple de Sisteron




Domus « La Chau »
Domus Templi — Lachau
Département: Drôme, Arrondissement: Nyons, Canton: Séderon — 26

Maison du Temple de Lachau
Maison du Temple de Lachau




Cum appendicibus suis: (dépendances de ces maisons):
Domus Templi — Sederon
Département: Drôme, Arrondissement: Nyons, Canton: Séderon — 26

Maison du Temple de Sederon
Maison du Temple de Sederon

Séderon, chef-lieu de canton de l'arrondissement de Nyons.
— Castrum de Sedarono, 1293 (Inventaire des Dauphins, 221)
— Castrum de Sadorolio, 1293 (Valbonnais, I, 35)
— De Saderono, 1299 (Archives de la Drôme, E 3393)
— Castrum Saderonis, 1299 (Inventaire de la Maison de Baux)
— Sadaronum, 1308 (Archives des Bouches-du-Rhône, B 155)
— Sadaronem, 1442 (Choix de documents, 282)
— Cederon, XVIIe siècle (Inventaire de la chambre des comptes).
— Prioratus cura de Sadorono, 1516 (Pouillé de Gap)
— Séderon était un prieuré séculier, et dont les dômes étaient partagées entre le prieur du lieu et le commandeur des Omergues, Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Ces droits appartenaient auparavent à une Maison du Temple. Celle-ci fut unie à la commanderie hospitalière des Omergues en 1308.
Sources : Dictionnaire topographique du dépatement de la Drôme, par J. Brun-Durand. Paris Imprimerie Nationale M DCCC XCI


Domus « Sancta Colomba »
Domus Templi — Sainte-Colombe
Département: Hautes-Alpes, Arrondissement: Gap, Canton: Orpierre — 05

Maison du Temple de Sainte-Colombe
Maison du Temple de Sainte-Colombe




Castrum de « Lebrignana »
Domus Templi — La Brillanne
Département: Alpes-de-Haute-Provence, Arrondissement: Forcalquier, Canton: Peyruis — 04

Maison du Temple de La Brillanne
Maison du Temple de La Brillanne




Domum « de Limasia »
Domus Templi — Limaye
Département: Vaucluse, Arrondissement: Apt, Canton: Pertuis, Commune: la Bastide-des-Jourdans — 84

Maison du Temple de Limaye
Maison du Temple de Limaye

Præceptores:
Raimundus de Rocabruno — 1176
Guillelmus Raybaudi — 1308
Sources:Archives des Bouches-du-Rhône, B.151, 155, 156, 296, 433. — Voir Schottmuller, II, page 424, 426 et 429. — Prutz, page 336, 342.
Top

 

Domorum in Alpes-Maritimes
Locus hic est domus Templi in intima Provincia sitas recensendi. Excepta præceptoria Massiliæ, quæ ab aliis secernenda videtur et legibus suis probabiliter utebatur, domus hæ arcte invicem jungebantur : dioecesim propriam, medio saltem XIIIe sæculo, constituebant, sicut e titulo apparet Rostagni de Comps, « preceptoris majoris domorum milicie Templi in Provincia a civitate Aquensi usque ad Niciam » (1247) In actis Processus (Prutz, pages 338, 339) balliviæ memorantur Aquarum Sextiarum, Sancti Mauricii, Ruæ, Arearum, Grassæ Nicææque.

Domus Templi — Marseille
Département: Bouches-du-Rhône — Arrondissement et Canton: Marseille — 13

Maison du Temple de Marseille
Maison du Temple de Marseille

Acta ad hanc domum spectantia rarissima sunt : itaque de ea fere nihil scitur et ejus tantum tres præceptores:
Geraldum scilicet — 1201
Bernardum de Casa — 1202
Petrum Llantandi — 1308, (Prutz, page 339) inveni.
Sources: Arch Bouches-du-Rhône. G, fonds de la Major, 4e liasse ; H2 8. — Archives Marseille, Chartularium Poncii Marini notarii (1291). — Bibliothèque Carpentras,manuscrit 1856. — Vide : Trudon des Ormes, page 259. — Pressutti, Regesta Honorii pages IIII, n· 1971. — Wiederhold, Papsturkunden in Frankreich, in Nachrichten v. d. Kon. Ges. der Wis. zu Gottingen, 1907, Heft I, p 130.


Maison du Temple de Marseille
A Marseille, la Maison du Temple occupe un endroit stratégique sur le port, il en est de même pour la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Il reste le souvenir d'une tour qui portait le nom de « Fort Saint-JeanCommanderie de l'Hôpital
Commanderie de l'Hôpital
. »

Pour ce qui est de la Maison du Temple, elle fut très probablement vendue en vue d'agrandissement du port après la chute de l'Ordre. Il y avait à Marseille une porte du Temple ou « porta Templo sive Annonarie »

Marseille est aussi une plaque-tournante de première importance dans la logistique templière, elle se trouve confirmée par le nombre de professions qui y sont signalées:
Itier de Rup Forti (circa 1276)
Estève de Cellario (du diocèse de Clermont, circa 1287) reçu avec deux autres Auvergnats.
Barral de Cainhano (circa 1279) et Eubald de Rumili (diocèse de Bourges, circa 1302)
Guilhem de Giaco (diocèse de Besançon, circa 1303)
Piere Malamunçça (diocèse du Puy, circa 1303)
Bertran de Brandisio (circa 1305) en présense d'un Frère Martin Yspanus.

Il est évident, d'après certaines dépositions, que ces nouveaux profès transitaient par le port de phocéen (Marseille) pour rejoindre l'Orient.

Le 31 juillet 1252, cinq jours après avoir obtenu un traité de paix des Marseillais, Charle Ier choisissait la Maison du Temple de Marseille pour convoquer et récompenser ses partisans. Et le 6 juin 1257, la même Maison du Temple de Marseille accueillit encore les signataires du nouveau traité de paix entre le prince et la commune.

Alexandre III, entendit bien faire respecter en Provence les privilèges décernés aux Ordre Militaires, comme en témoigne la protection particulière qu'il accorda à l'église du Temple de Marseille (Inventaire des bulles pontificales, nº033 (28 avril 1171-1181)
Sources : Extrait de l'ouvrage de Damien Carraz, L'ordre du Temple dans la Basse vallée du Rhone (1124-1312) — Presses Universitaires de Lyon — 2005

Maison du Temple de Marseille
Si nous sommes certains de l'existence d'une commanderie du Temple à Marseille, placée directement sous la juridiction du maître de province, comme Toulon, les actes sont assez rares. Les Templiers étaient installés à Marseille en 1173, étant donné que cette année, Hugues de Montlaur, archevêque d'Aix établissait un compromis entre les templiers et Guillaume, prévôt du chapitre de Marseille au sujet des dîmes acquises sur le territoire de la Maja et de Saint-Martin (1)
1. Marseille. Archives départementales, G la Major de Marseille.

En 1185, Pierre de Cadenet, devant partir pour un pèlerinage donne l'ensemble de ses biens aux frères du Temple. L'acte fut signé dans l'église cathédrale Sainte Marie de Marseille en présence des chanoines qui comme à Aix, inquiétèrent les Templiers, lesquels s'adressèrent directement au pape Alexandre III qui répondit par la bulle « Sacrosancta romana ecclesia » confirmant tous les biens de la maison du Temple de Marseille et prenant tous les Templiers sous son entière protection et celle du Saint-Siège. Le Pape est très précis dans sa bulle car il nous indique que l'église Sainte-Marie du Temple est construite sur le port de Marseille.
Sources: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


Domus « Aquis »
Les Templiers s'installèrent de préférence dans les centres urbains de Provence, c'est le cas d'Aix-en-Provence. Le chartier, bien qu'à l'état d'épave, permet de deviner que les Templiers ont cherché à regrouper leurs Maisons et que les rentes perçues sur ces dernières étaient largement complétées par les vignes périurbaines et les Jardins.
Un rouleau de reconnaissances de 1286 porte sur quatorze maisons regroupées dans la « carreria macelli de Aquis » et dans « carreria putei domus milicie Templi. »
Deux autres rouleaux de la même date mentionnent ferrages et vignes. En janvier 1308, 317 tenanciers viennent déclarer leurs possessions aux officiers comtaux. Cent-soixante-huit reconnaissances pour des maisons sont enregistrées, dont la plupart sont regroupées dans cinq rues, auxquelles s'ajoutent 75 vignes, 57 terres, 63 ferrages.
Sources : Extrait de l'ouvrage de Damien Carraz, L'ordre du Temple dans la Basse vallée du Rhone (1124-1312) — Presses Universitaires de Lyon — 2005

Domus Templi — Aix-en-Provence
Département: Bouches-du-Rhône — Arrondissement et Canton: Aix-en-Provence — 13

Maison du Temple d'Aix
Maison du Temple d'Aix

Les Templiers s'installèrent à Aix, proche du palais comtal, vers 1154, dans une rue qui prit le nom de « rue du Temple. » La commanderie comprenait une église dite de « Sainte Catherine »; un hospice, un four, des écuries, un verger, un cimetière. (Roux-Alphéran, Les Rues d'Aix, 1848). Une grande maison dans la rue Sainte-Catherine, qui avait appartenue au Temple, fut démolie en 1787; on y voyait encore, au XVIIe siècle « quelques marques de la demeure des religieux, comme des têtes d'empereur en relief, une montée et un escalier à la façon des cloîtres, et une chambre entièrement peinte, ayant à un côté la figure de l'adoration des rois... et de l'autre l'image d'un crucifix, ayant à sa droite la figure de la Sainte Vierge, et à sa gauche celle de Saint-Jean, marques bien contraires à ce de quoi on les accusait. » (Honoré Bouchet, Histoire de Provence page 329 et 330). Dans une autre partie de l'ancienne commanderie « on voyait... sculptés deux Templiers à cheval, armés et cuirassés » (Ibid).

Johannes Matthias — 1263
Guillelmus Girardus — 1286. — Commandeur de la maison du Temple d'Aix; Récemment lieutenant du vénérable seigneur Albert de Blacas; commandeur de la maison du Temple d'Aix.

Albertus Blacasii — 1286, et avant 1308. — commandeur de la maison du Temple d'Aix, avant 1286, 1302; commandeur des maisons de Saint Maurice et d'Aix 1293-1302; commandeur des maisons de Saint Maurice, Bras et Aix 1293, 1308.
Sources: Marion Melville, Tableau des Maison du Temple en France et leurs commanderies. Edition du GIET

Domum Aquensem rexerunt:
Johannes Mathias — 1263, « preceptor domus milicie Templi de Aquis (Aix) et de Bailes (bailli de la région) »
Guillelmus Girardus — 1286, « preceptor domus Templi de Aquis (Aix), olim locum tenens venerabilis viri domini Alberti Blacacii, preceptoris domus Templi de Aquis (Aix) »
Albertus Blacacii — ipse (1286 et ante-1308) qui, [tum « preceptor Templi de Aquis (Aix) » (ante a. 1286-1302), tum « preceptor domorum Sancti Mauricii (Saint-Maurice) et de Aquis (Aix) » (1293, 1308 Prutz, page 339. Finke, II, page 347.), tum denique « preceptor domorum Sancti Mauricii (Saint-Maurice), Brachii (Bras) et Aquis (Aix) » (1293, 1298) nominatus], non solum domus hujus præceptor sed bajulus lotius regionis erat.
Sources: Archives Bouches du Rhône, B. 151, 152, 381, 417, H2 10, 45. — Cf. Trudon des Ormes, page 261. — Schottmuller, II, page 424, 433. — Prutz page 336, 339. — Finke, II, page 347.


Domus de « Bajulis »
Domus Templi — Bayle (Bailles)
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Aix-en-Provence, Canton: Trets, Commune: Saint-Antonin-sur-Bayon — 13

Maison du Temple de Bayle
Maison du Temple de Bayle

Dornus hæc, sacpe, sicut vidimus, antecedenti conjuncta et hoc nomme a bajulis Johanne Malhia Albertoque Blacacii recta, præceptores antea habuerat (qui « mos erat hic totius regionis » diu titulo commendatoris insigniti sunt):
Fulconem de Bras — 1170.
Hugonem de Sado — 1176.
Raimundus Chausoardus — 1210.
R. de Aguileriei — 1225.
Hugonem de Lucho — 1236.
Raimundum Ermengavum — 1244.

Le 16 décembre 1143, par un acte signé à Aubagne, Marie, fille d'Hugues de Marcholf et Pierre, Geoffroy son mari, notifient que pour eux, leurs enfants, leurs successeurs, afin que Dieu leur pardonne leurs péchés, donnent et offrent à perpétuité et intégralement à Dieu et à la Milice du Temple, au frère et ministre Pierre Rogerius, la part du territoire de Puyloubier qui leur appartient, limitée par les Croix jusqu'à la limite de Rousset et jusqu'à la Pierre Rouge. Le même jour, Rotbald d'Aubagne et sa femme Audilense, pour les mêmes raisons, donnent à la milice du Temple de Salomon de Jérusalem, à Pierre Rogerius et à ses successeurs et aux frères du Temple tout ce qu'ils ont et pourraient avoir sur le territoire de Puyloubier. (1)
Aix en Provence. Bibliothèque Méjanes. Ms 753, I.
Sources: Laurent Dailliez, Templiers en Provence


Grangiam habebant Templarii loco hodie dicto « La Galinière »
Domus Templi — La Galinière
Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement: Aix-en-Provence, Canton: Trets, Commune: Châteauneuf-le-Rouge — 13

Maison du Temple La Galinière
Maison du Temple La Galinière

Sources: Archives Bouches-du-Rhône, B. 131, 152. — Chartularium Sancti Victoris, chartæ 947, 948, 968. — Bibliothèque Aix, manuscrit n· 722. — Schottmuller, II, page 425. — Prutz, page 337.


Domus « Sancti Mauricii »
Domus Templi — Saint-Maurice de Régusse
Département: Var, Arrondissement: Brignoles, Canton: Tavernes, Commune: Moissac-Bellevue — 83

Maison du Temple de Régusse
Maison du Temple de Régusse

Domus Sancti Mauricii, Brachii et Ruæ arctius junctas esse videtur (Les maisons de Saint Maurice, de Bras et de Ruou sont étroitement liées entre elles.)
Primam rexerunt
Ripertus — 1170.
G. de la Torre — 1206.
Guillelmus de Moissac 1222-1223,1229.
Bernardus — 1232,1236.
Raimundus Ermengau — 1237.
Pondus Niellus — 1249.
Guido Avinionis — 1255.
Bernardus de Sancto Justo — 1258.
Petrus Gaufridus — 1261-1262.
Juris Alberti Blacacii — in ultimis annis Ordinis (a. 1293 saltem et 1302) erat.
Subpræceptorem:
B... — a. 1229, quemdam habebat.

A l'angle de la Rue des Castellane et de la Place de l'Horloge se situe la porte orientale du Château des Templiers.
Certains encadrements de porte n'ont pas de clef de voûte car cette dernière a été inventée après 1400.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H1, 44, 153-156. (Historique de Régusse)


Domus « Brachii »
Sauf erreur, cette commanderie dépend de Saint-Maurice de Régusse. En effet, en 1232, le commandeur de Saint-Maurice agit en tant que sous-commandeur de Bras, et en 1308, le commandeur de Bras est camérier de Saint-Maurice.
En réalité, il n'y a pas de dépendance, mais accord étroit entre les trois commanderies précitées, et celle de Ruou.
Domus Templi — Bras
Département: Var, Arrondissement: Brignoles, Canton: Barjols — 83

Maison du Temple de Bras
Maison du Temple de Bras

Domus hæc ab antecedenti, ni fallor, pendebat. Etenim a. 1232, præceptor Sancti Mauricii vices præceptoris Brachii gerebat et, a. 1308, præceptor Brachii erat camerarius domus Sancti Mauricii.

Præceptores :
G Pelliparius — 1221.
Bernardus — 1222.
Guillelmus de Fangato — 1236.
Guillelmus de Mujolano (Mejulano) — 1253, 1255, 1266.
Isarnus aut Isardus 1258, 1262-1263, 1267-1271, 1275, 1284.
Petrus de Gassalis — 1274.
Gaufridus de Alanssono — 1287.
Rostagnus Cornutus — 1294.
Raimundus Benedicti — 1308.
Albertus Blacacii hanc domum in ditione sua habebat (saltem a. 1293 et 1298).
Sources: Archives des Bouches du Rhône, H2 44-46.

Maison du Temple de Bras
Ce n'est qu'en 1220 qu'apparaît l'existence de la commanderie de Bras lors d'une controverse entre le prieur du lieu et le commandeur des Templiers.
L'évêque de Fréjus, le 2 août 1220, rendait un acte arbitrant le conflit. Les templiers voulaient faire construire un oratoire, mais le prieur du lieu, bénédictin de surcroît, s'opposa à toute intervention de ce genre craignant pour ses droits. L'évêque autorisa la construction mais fit de nombreuses réserves sur les droits de paroisses et de sépulture. Une communauté était établie depuis déjà un certain temps et le 21 mars 1221, G. Fouques confirme et reconnaît avoir vendu à Bernard, commandeur et à tout le couvent de Bras des terres sises à Pincanella, un pré au Rial Traversin et une vigne au quartier de la Fraisenade. Le texte en citant les limites des donations précise bien quelles sont contiguës à celles des templiers.
Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


Domus « Rué »
Domus Templi — Le Ruou
Département: Var, Arrondissement: Draguignanet, Canton: Salernes, Commune: Salernes, hameau: Viliecroze — 83

Maison du Temple de Ruou
Maison du Temple de Ruou

Domui huic, quæ antiquissima et maximi momenti erat, præfuerunt:
Hugo Raimundus — 1170.
Poncius de Rigaut — 1180.
Bertrandus de Gardanna et Bertrandus Hugo — 1195.
Bermundus — 1202,1211.
Rostagnus — 1205,1216,1224-1225.
Bernardus de Claret — 1206.
R. Laugerius — 1222,1229.
Rostagnus de Comps — 1225,1229 1235-1236, 1248-1249. Rostagnus ille de Comps et Rostagnus supra memoratus idem præceptor probabiliter sunt.
Poncius Vitrarii — 133.
Petrus de Boisesono — 1236-1237.
Hugo de Milmanda (Miramanda) — 1241.
Rostagnus de Buxo (Boisso) — 1252-1253, 1260.
Raimundus Alamannus — 1256.
Albertus Blacacii 1269, 1276-1280.
P Gaufridus — 1284.
Hugo Rocafolii — 1305.
Bertrandus de Silva — 1307.
Gaufridus de Petraviridi — 1308, Finke, tome II, page 352.

Subpræceptores:
Bernardus Aimericus — 1203
Rogerius — 1215
In titulo quodam anni 1255, præceptor Brachii Guillelmus de Mujolano vices præceptoris Ruæ gerebat.
Sources: Archives des Bouches du Rhône, H2 44-46.

Il reste à Comps des vestiges d'une maison des Templiers, qui avaient juridiction sur plusieurs terres et sur une partie des habitans, et cette seigneurie était un membre de la commanderie de Rua (Ruou), comme il paraît par le procès-verbal des droits des Templiers en Provence, du 6 janvier 1309, qui est aux archives des comptes, à Aix: In commeudaria domus de Rua loca aliqua existebant, quæ Templarii in jurisdictione et vassalis tenebant, videlicet partem castri de Comis, cum certo numero hominum etc...

L'ordre de Malthe ayant hérité des biens que ces chevaliers possédoient à Comps, et acheté en divers temps les fonds et droits que différens cosseigneurs y avaient, est devenu le seul seigneur jurisdictionel et direct de ce lieu, et en a composé une commanderie, dont Comps est le chef-membre. Il y a un vieux château, près de l'église paroissiale, à la tête du village, destiné au logement du commandeur.

Comps était autrefois le séjour de plusieurs nobles familles, dont l'une qui portait le nom de ce lieu, a donné deux grands maîtres à l'ordre de Malte ou de Saint Jean de Jérusalem: F Arnaud de Comps, IVe grand maître, qui fut élu absent en 1163, et gouverna cet ordre militaire avec beaucoup de prudence et de valeur; le second est F. Bertrand de Comps, XVIIe grand maître, élu en 1244, qui finit ses jours en 1248, à Ptolémaïde, couvert de blessures, qu'il avait reçues dans une bataille contre les Turcomans. La famille de Comps donna ou vendit à l'ordre de Saint Jean ce qu elle avait encore dans cette paroisse et se retira dans une de ses terres en Dauphiné. Il en reste des preuves entre les mains du sieur vicaire de Comps.
Sources: Bulletin, Volume 8. Par Société d'études scientifiques et archéologiques de Draguignan — 1870-1871. Page 181.


Domus « Sancti Maximini »
Domus Templi — Saint-Maximin
Département: Alpes-de-Haute-Provence, Arrondissement: Digne-les-Bains, Canton: Moustiers-Sainte-Marie, Commune: Trigance — 04

Maison du Temple de Saint-Maximin
Maison du Temple de Saint-Maximin

subesse dicebatur sub comandaria de Rue » (1308, Pruntz, page 343)
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, B. 167, 433 ; H1 704 ; H2 118-123. — Vide : Trudon des Ormes, page 261. — Schottmuller, II, page 428-429. — Prutz, page 341-343.

Saint-Maxime, Saint-Maymes ou Saint-Maimès (Cassini)
Ce sont dans les chartes concernant Trigance qu'est mentionné en 1056 le don fait à Saint-Victor par Arbaldus de l'église de Saint-Maxime située dans le comté de Riez, dans le territoire de la ville ou castellum de Rovagonus (CSV I, nº 622, page 619).

On retrouve ce saint Maxime transformé comme bien souvent en saint Maymes tout au sud de la commune, en limite extrême avec celle de Trigance. Un capellanus Sancti Maximi est cité en 1274 en même temps que le prieur de Rougon et il n'est tenu à aucune redevance envers l'évêché de Riez (Pouillés, page 108).

En effet à cette date le domaine de Saint-Maxime était dans les mains des Templiers. L'Ordre dissous, ce sont les Hospitaliers qui les remplacent. La chapelle et les bâtiments du prieuré servent aujourd'hui de ferme et de bergerie. Des fragments de tegulæ traînent aux alentours.
Sources : Collier, « Les Templiers en Haute Provence », BSSL, Digne, Tome XXXVI, 1960, page 195. J. Cru, pages 76-78 fournit des renseignements plus précis et donne même un plan de la maison-forte avec la chapelle munie d'une abside en hémicycle. On retrouve ce plan avec le cadastre de 1835, section C 3, parcelle 585.

Maison du Temple de Saint-Maximin
Appelée aussi Saint-Mesmes, la commanderie groupait tous les biens situés dans la région de Rougon et de Trigance. Placée en premier lieu sous la juridiction de Saint-Maurice, elle fut transférée sous celle du Ruou lors du chapitre général de Montpellier et ne servait plus qu'à la transhumance. Lors de l'inventaire des biens les enquêteurs trouvèrent : une épée, une lance, un casque et le nécessaire pour équiper un cheval.
Soureces: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


Comme nous l'avons déjà dit, le Bailliage d'Hyères mentionné dans les actes du Procès, rassemble les maisons de:
Domus « Perassosæ »
Domus Templi — Peirassou
Département: Var, Arrondissement: Brignoles, Canton: Besse-sur-Issole, Commune: Flassans-sur-Issole — 83

Maison du Temple de Peyrassol
Maison du Temple de Peyrassol

Præceptores de Peyrassol et Cogolin:
Bernardus de Montedracono — 1256.
Bernardus de Revello — 1296.
Ricavus Petri — 1303.
Raimundus de Anguli — 1308.

Ricavus Petri negotia etiam domus Cogolini gerebat. Sources: Archives des Bouches du Rhône, H2, 116. — Pour la maison que les Templiers à Brignoles, voir Schottmuller, page 427. — Prou Regesta Honorius IV, nº 151.

Maison du Temple de Peyrassol
On ne connaît rien sur les origines de cette maison. Toutefois on peut dire qu'elle existait au milieu du XIIIe siècle. Sous le règne de Raimond Bérender V, soit entre 1203 et 1245, les templiers de Peyrassol acquirent toute la juridiction de Cogolin (1).
1. C'est dans un acte du 23 février 1303 que l'on rencontre cette mention.
En 1256, les frères du Temple possédaient un domaine viticole assez conséquent si l'on en juge par la quantité de vin que pouvait contenir les cuves et que signale Bernard de Mondragon.
Soureces: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


Domus « Cogolini »
Domus Templi — Cogolin
Département: Var, Arrondissement: Draguignan, Canton: Grimaud — 83

Maison du Temple de Cogolin
Maison du Temple de Cogolin

En dehors du domaine propre qu'ils avaient dans les territoires de Flassans et de Besse, et de leurs droits sur Cogolin, les Templiers de Peirasson-Cogolin possédaient des hommes au Cannet (du Luc).
Sources: Joseph-Antoine Durbec — 2001. Templiers et Hospitaliers en Provence et dans les Alpes-Maritimes.

Le domaine de Cogolin avait été donné aux Templiers par Alphonse II, comte de Provence, en 1204 : il consistait en un château, un domaine, la quatrième partie de la juridiction, le bois de Saint-Jean et dix-sept pièces de terre.
Sources: Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Louis Blancard, Emmanuel-Ferdinand de Grasset. P. Dupont, 1873

La commanderie de Peyrassol, de la viguerie de Draguignan, tient un domaine rural à Cogolin-du-Freynet, où elle possède toute la seigneurie sur la motié du village, à l'exception de la haute et moyenne justice, mais avec le droit à l'effusion de sang si ses hommes de battent entre eux. Au castrum voisin du Cannet, le Temple a la juridiction sur sept hommes.
Sources: Marie-Claude Déprez-Masson — Normes et pouvoir à la fin du Moyen Age. Ceres, 1989.

A partir du XIIe siècle, ce sont les ordres militaires, Templiers et Hospitaliers, qui reçoivent en Provence un très grand nombres de domaines. La moitié de la seigneurie de Cogolin leur aurait été donnée par le comte Alphonse II en décembre 1204.
Sources: Edouard Baratier. Enquêtes sur les droits et revenus de Charles Ier d'Anjou en Provence, 1252 et 1278. Bibliothèque nationale, 1969.


Fortifications « HyèresFortifications d'Hyères
Fortifications d'Hyères, dessin: Bellon, 2004
 »
Domus Templi — Hyères
Département: Var, Arrondissement: Toulon, Canton: Hyères — 83

Maison du Temple de Hyères
Maison du Temple de Hyères

Præceptores Arearum fuerunt:
Jordanus — 1198.
Isnardus Ricardus — 1236.
Lambertus — 1256.
Raimundus de Anguli — 1308.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, B. 4, B. 433; H1, 84. — Bibliothèque de Carpentras, manuscrit nº1859. — Vide: Prutz, page 343.
Voir aussi Hyères Patrimoines


La tour des Templiers ou tour Saint-Blaise est le seul temoin qui nous reste de la présence des templiers de la fin du 12e au début du 16e siècle dans la ville d'Hyères.
La tour faisait partie d'un important ensemble qui comprenait égalemant au 13e siècle un « cazal » (domaine entouré de de terres cultivables) et des dépendances diverses: grenier, écurie, forge, four... Ces batiments se répartissaient autour d'un énorme rocher « le piol », sur lequel s'appuyait la tour, et qui subsistera jusqu'au début du 19e siècle.
La situation même de la tour en faisait un point avancé de la défense de la ville et de ses accès.
Sources: Vecchione, Muriel. — Un édifice templier en Provence : la tour Saint-Blaise d'Hyères. — « Architecture militaire en Provence médiévale — Provence Historique. » Marseille, Archives départementales, 1990.


Domus « Telonis »
Domus Templi — Toulon
Département: Var, Arrondissement et Canton: Toulon — 83

Maison du Temple de Toulon
Maison du Temple de Toulon

En effet, en 1308, les commanderies de Peirassou — dont celle de Cogolin dépend — et d'Hyères n'ont qu'un seul commandeur, Raymond des Angles (Raimundus de Anguli) qui est très probablement bailli de toute la région.
Trudon des Ormes 1263 Raymond de Dumo (Peiraçous)
Léonard écrit Peirassou, mais actuellement « Commanderie de Peyrassol. »

C'est le 12 août 1224, à Toulon que les Templiers reçurent de la branche cadette des vicomtes de Baux la faculté de construire maisons et fortifications en bord de mer et d'y charger et décharger leurs vaisseaux sans acquitter de droits.
La rue qui accueille la Maison du Temple et dans laquelle l'Ordre a accumulé les hôtels est dénommée « carreria Templi »
Sources : Extrait de l'ouvrage de Damien Carraz, L'ordre du Temple dans la Basse vallée du Rhone (1124-1312) — Presses Universitaires de Lyon — 2005


Quod attinet ad domum Telonis nullum nomen præceptoris inveni.
Domum denique habebant Templari apud Pulchrum locum
Domus ou grangia « Pulchrun locum »
Domus Templi — Beaulieu
Département: Var, Arrondissement: Toulon, Canton: Solliès-Pont — 83

Maison du Temple de Beaulieu
Maison du Temple de Beaulieu

Les Templiers ont aussi une maison, ou grange, à Beauleu (Pulchrun locum) dans la commune de Solies-Pont, chef-lieu de canton de l'arrondissement de Toulon, dont le commandeur est Bertrand Béranger (Bertrandus Berengarii) en 1227.


Has domus in ditione unius præceptoris fere semper junctas esse videtur.
Domus « Niceæ »
Domus Templi — Nice
Département: Alpes-Maritimes, Arrondissement et Canton: Nice — 06

Maison du Temple de Nice
Maison du Temple de Nice

Guillelmus Jaufredus — 1202
Raimundus de Pamias — 1205, 1206, tantum præceptores Nicææ
Oliverius Audierius — 1211-1219, et, post mortem Oliverii
Bernardus Aimerici — præceptores, Grassæ dicuntur

Ceteri vero sequentes sæpissime titulo præceptoris Grassæ et Nicææ. aut Grassæ, Nicææ et Bizoti insigniuntur:
Rostagnus de Sancto Laurentio — 1222.
Bertrandus Faraudus — 1226.
Bernardus de Cambolano (Chambolato) 1233-1236, 1240.
Isnardus — 1237.
Bertrandus Austarda — 1243.
Gaufridus de Grassa — 1244-1248.
Raimundus de Amenlerio — 1252.
P. Gaufridus — 1266,1264.
Bernardus de Bessano (Bellano) — 1258-1259.
Gaufridus de Alansono — 1263.
Petrus Girardus — 1267-1269.
Hugo de ... llone — 1274.
Petrus de Roseto — 1277.
G. Capionus — 1285.
Fulco Berengarius — 1286,1288,1298.
Arnaudus de Fonte — 1291.
Ricavus Petri — 1295-1301.

Maison du Temple de Nice
Si le premier commandeur de Nice est connu seulement pas un acte de 1202, les Templiers possédaient des biens longtemps auparavant si l'on en juge par la mention rapportée par les bénédictins auteurs de la Gallia Christiana.
En 1135, Pierre, évêque de Nice, comble les Templiers de ses libéralités et leur fait de nombreux dons tant dans la ville que dans les environs (1).
1. Gallia Christana nova. tome III. colonne 1279. Le cartulaire de Nice ne parle que des Hospitaliers.

Nous n'avons pas plus de détails, mais il faut admettre que les Templiers étaient installés à Nice dans le courant du Xlle siècle puisqu'au mois de mai 1193, Pierre Riquier vend aux Templiers de Nice pour la somme de 1.300 sous génois, deux pièces de terre situées à Sainte-Marguerite et contiguës à la maison du Var.
Sources: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


His domibus jungendæ sunt domus « Rigaldi »
Domus Templi — Rigaud
Département: Alpes-Maritimes, Arrondissement: Nice, Canton: Puget-Théniers — 06

Maison du Temple de Rigaud
Maison du Temple de Rigaud

Johannes Olerius — a. 1269, « Præceptor »

Maison du Temple de Rigaud
Voilà une commanderie qui, avec son importance, est pratiquement inconnue avant 1260, année où Jean Olier, commandeur, recevait la donation d'une maison à Entrevaux. Nous le retrouvons comme témoin dans un a acte concernant la dénonciation comme nouvel oeuvre la construction d'un four à Biot par Dominique, évêque de Grasse. C'est tout ce que nous avons sur la commanderie de Rigaud, en dehors des mentions portées sur les documents des inventaires de Puget-Théniers et de l'évêché de Glandèves. Au moment de la suppression, la commanderie de Rigaud possédait une part de la seigneurie, le tiers du droit de fromage, le quart des droits de ban. Ces droits ne veulent en aucun cas signifier qu'il faille voir dans les localités qui nous citons une importance dans des constructions. Généralement il y avait des collecteurs des droits qui passaient aux périodes de paiement : les termes.
Sources: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence


Domus « Venciæ »
Domus Templi — Vence
Département: Alpes-Maritimes, Arrondissement: Grasse, Canton: Vence — 06

Maison du Temple de Vence
Maison du Temple de Vence

Hugolinus de Capite — a. 1308, « Præceptor »
Sources: Archives Bouches-du-Rhône, B. 153, 154, 433; H1 790; H1 28, 106-113, 119, 121. — Archives Alpes-Maritimes H. 1507-1515. — Vide: Trudon des Ormes, page 261. — Schottmuller, II, page 425-426. — Prutz, pages 339-343. — Ed. Raynaud, Les Templiers dans les Alpes-Maritimes, in Nice Historique, XV an. (1912), page 7.

Maison du Temple de Vence
En 1195, Pierre II de Grimaldi, évêque de Vence, donne au frère Jean et à la milice de Jérusalem de Salomon la seigneurie de la Bastide Saint-Laurent et une maison située dans la ville se réservant le cens annuel de 10 sous, 1 denier obole et 10 setiers de grains.
Les Templiers vont s'installer sur ce piton rocheux dominant toute la plaine jusqu'à la mer. De là ils purent rayonner sur toute la région où ils possédaient quelques biens. Vence reste la seule commanderie de l'arrière-pays. Les frères possédaient de nombreux biens tant à Vence qu'aux environs.
Sources: Laurent Dailliez, Les Templiers en Provence
Top

 

Domorum in Gaballitano et Vivariensi (Gévaudun et le Vivarais)
Præceptoria Jallesii præcipua et caput domorum Templi in Gaballitano et Vivariensi pagis sitarum erat. « Jallesii »
Domus Templi — Jalez ou Jalès
Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans, Commune: Berrias-et-Casteljau — 07

Maison du Temple de Jalès
Maison du Temple de Jalès

Præceptores (qui primum magistri appellantur):
Guillelmus de Riallaco — 1151-1152, 1157, 1168-1169
Présent à Richerenches 1144 ; à Marseille 1144, 1150 ; Montfrin 1146.
Bego de Savardac ou Savarzac — 1177
Commandeur de Sainte Eulalie, 1176; maître de Rodez 1176.
Frotardus de Rocosello — 1181
Ceilhes-et-Rocozels, Hérault, arrondissement Lodève, canton Lunel
Commandeur de Sainte Eulalie, 1184, 1186-1188;
Commandeur de Pézenas, 1192-1193;
Commandeur de Perieis, 1202;
Commandeur de Narbonne 1204.
Guillelmus de Garriga — 1181? 1186-1187
Commandeur de Sainte Eulalie, 1184.
Robert del Tel, de Tilio ou de Tilie — 1191, 1194-1196
Selon Chassaing, Cartulaire des Templiers du Puy, ces formes et d'autres semblables peuvent dériver « soit d'anciennes tuileries, soit de ces larges tuiles à rebords » trouvées sur l'emplacement des villas romaines.
Commandeur de Roaix, 1200-1202, 1205-1207;
Commandeur de Lus la Croix Haute 1204-1205, 1215.
Guillelmus de Garda — 1200
Guillelmus de Sancto Mauricio — 1200
Fulco de Montepesato — 1201-1202, 1204, 1207-1214, 1218
Commandeur de Mas Deu 1207;
Commandeur de Le Puy 1210;
Commandeur de Pézenas 1213, 1218-1219.
Maître en Provence et Espagne 1224, 1228, 1234.
Petrus Ferrarii — 1203
Bermund Bermundus — 1206
Commandeur de Richerenches, 1200.
Commandeur de Ruou, 1202, 1211.
Commandeur de Pézenas 1203.
Maître de Toulouse, 1205, 1206.
Gaucelmus de Barjaco — 1214-1215, 1219
Gaucelmus de Riperia, de la Ribieyra — 1219-1220
Bermundus de Castrogaudio, del Castel Gaug — 1223, 1233-1235
Commandeur de Richerenches, 1219.
Guillelmus de Solessas — 1226-1229
Commandeur de Pézenas 1219.
Gaucelmus de Rupe — 1237
Raimundus Jordani — 1238-1240, 1246-1248
Petrus Ferrarii — 1243-1246, 1248-1252
Sous-commandeur Pézenas 1229-1232.
Commandeur de Pézenas 1253-1254.
Commandeur de Montpellier 1246.
Commandeur de Saint Gilles, 1252.
Poncius Nielli — 1256-1260 — et aussi en 1270, selon Trudon des Ormes.
Commandeur de Gap et Embrun 1243.
Commandeur de Saint-Maurice 1244.
Commandeur de Lachau 1252.
Poncius de Brozeto — 1260-1265
Maître de Carcassonne et Razès 1273-1274.
Maître en Provence 1280-1292.
Maître en deçà-mer 1292 q.v.
Guillelmus de Rocaforti — 1265
Commandeur de La Selve 1259, 1267.
Bertrandus de Castronovo — 1267-1272
Commandeur de La Selve 1280.
Bertrandus de Vivariis — 1273-1275, 1276-1277
Gaucelmus de Riperia — 1275 sirca
Bermundus de Asperellis — 1281-1284
Commandeur de Pézenas 1288-1289.
Commandeur d'Avignon 1294.
Bernardus Jordani — 1287-1292
Guillelmus de Ranco — 1294-1303
Commandeur de Gap 1305.
Commandeur de Montpellier 1307.
Guillelmus de Jocone — 1308 Voir Finke II, page 375
Sous-commandeur de Garin 1238-1239.

Sources: Archives des Bouches du Rhône H1, 553, 554, 585; H2 58-86, 98. — Archives Lozère, G 121 et 404. — Voir Trudon des Ormes, page 239.

Commanderies du Temple : Dépendances de Jalez
Domaine du Temple de Saint André de CruzièresDomaine du Temple de Cruzières
Domaine du Temple de Cruzières
, 1155-1302. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans - 07
Maison du Temple de ChandolasDomaine du Temple de Chandolas
Domaine du Temple de Chandolas
, 1186-1296. Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de CornillonDomaine du Temple de Cornillon
Domaine du Temple de Cornillon
, (pâturages), 1236-1291. Département: Gard, Arrondissemnt: Nimes, canton: Pont Saint-Esprit - 30
Domaine du Temple de BessasDomaine du Temple de Bessas
Domaine du Temple de Bessas
, Département: Ardèche, arrondissement: Largentière, Canton: Vallon-Pont-d'Arc - 07
Domaine du Temple de AntignarguesDomaine du Temple d'Antignargues
Domaine du Temple d'Antignargues
, 1199-1296. - Département: Gard, Arrondissement: Alès, Canton: Quissac, Commune: Aigremont - 30
Domaine du Temple de BanneDomaine du Temple de Banne
Domaine du Temple de Banne
, 1152-1302. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de BarjacDomaine du Temple de Barjac
Domaine du Temple de Barjac
, 1273-1298. - Département: Gard, Arrondissement: Alès, Canton: Rousson - 30
Domaine du Temple de BeaulieuDomaine du Temple de Beaulieu
Domaine du Temple de Beaulieu
, Bec-de-Jun, 1275-1298. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de CourryDomaine du Temple de Courry
Domaine du Temple de Courry
, 1207-1262. - Département: Gard, Arrondissement: Alès, Canton: Rousson - 30
Domaine du Temple de BerriasDomaine du Temple de Berrias
Domaine du Temple de Berrias
, 1150-1311. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de GrospierresDomaine du Temple de Grospierres
Domaine du Temple de Grospierres
, 1150-1295. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de JoyeuseDomaine du Temple de Joyeuse
Domaine du Temple de Joyeuse
, 1222-1295. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de ChaudeyracDomaine du Temple de Chaudeyrac
Domaine du Temple de Chaudeyrac
, Département: Lozère, Arrondissement: Mende, Canton: Châteauneuf-de-Randon - 48
Domaine du Temple Les LaubiesDomaine du Temple Les Laubies
Domaine du Temple Les Laubies
, - Département: Lozère, Arrondissement: Mende, Canton: Saint-Alban-sur-Limagnole - 48
Domaine du Temple de Saint-Frézal-d'AlbugesDomaine du Temple de Saint-Frézal-d'Albuges
Domaine du Temple de Saint-Frézal-d'Albuges
, 1228-1295. - Département: Lozère, Arrondissement: Mende, Canton: Grandrieu - 48
Domaine du Temple de MalonsDomaine du Temple de Malons
Domaine du Temple de Malons
, 1289-1300. - Département: Gard, Arrondissement: Alès, Canton: La Grand-Combe, - 30
Domaine du Temple de PlanzollesDomaine du Temple de Planzolles
Domaine du Temple de Planzolles
, 1231-1302. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de RozièresDomaine du Temple de Rozières
Domaine du Temple de Rozières
, 1231-1302. - Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Joyeuse — 07
Domaine du Temple de SallellesDomaine du Temple de Sallelles
Domaine du Temple de Sallelles
, Dep: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Thueyts, Commune: Saint-Laurent-les-Bains - 07
Domaine du Temple de ChazalettesDomaine du Temple de Chazalettes
Domaine du Temple de Chazalettes
- Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07
Domaine du Temple de PeyraubeDomaine du Temple de Peyraube
Domaine du Temple de Peyraube
, 1177-1297. - Dep: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans, Commune: Bassas - 07
Domaine du Temple de GrosfauDomaine du Temple de Grosfau
Domaine du Temple de Grosfau
- Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans, Commune: Chaudeyrac - 07
Domaine du Temple Les AssionsDomaine du Temple Les Assions
Domaine du Temple Les Assions
- Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans, Commune: Chambonas - 07
Domaine du Temple de Saint-RomainDomaine du Temple de Saint-Romain-le-Désert
Domaine du Temple de Saint-Romain-le-Désert
, 1131-1298. - Département: Ardèche, Arrondissement: Tournon-sur-Rhône, Canton: Le Cheylard - 07
Archives Bouches du Rhône H 56 5219-5245, Grand Prieuré des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem.


Dépendances de Jalès
A domo Jallesii pendebant directe domus, aut potius grangiæ, « de Grosfau »
Grangia Templi — Grosfau
Département: Lozère, Arrondissement: Mende, Canton: Châteauneuf-de-Randon, Commune: Chaudeyrac — 48

Grange du Temple de Grosfau
Grange du Temple de Grosfau

Bertrandus Francisci — « preceptor de Grosfau et de Salellis »


Dépendances de Jalès
Domus « de Salellis »
Domus Templi — Les Sallelles
Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07

Maison du Temple Les Sallelles
Maison du Temple Les Sallelles

Domus « Crugieriæ » - « Saint-André » aut « Saint-Sauveur »
Domus Templi — Saint-André aut Saint-Sauveur de Cruzières
Département: Ardèche, Arrondissement: Largentière, Canton: Les Vans — 07

Maison du Temple de Cruzières
Maison du Temple de Cruzières

Domus Crugieriæ præceptor erat:
Pontius Blanchi — a. 1275
Bertrandus Francisci — 1288
Raimundus Labuldoyra — 1295, qui præceptores intituluntur, et
Johannes de Urseria — 1307, solum « grangiarius » in actis Processus Alesti nuncupatus.


Domus « Alesti »
Domus Templi — Alès
Département: Gard, Arrondissement et Canton: Alès — 30

Maison du Temple de Alès
Maison du Temple de Alès

Antea præceptores habuerat:
Guillelmun de Planlonc — 1207
Guillelmum — 1238, quorum nomina in actis Jallesii inveni.
Domui Jallesii conjungebatur, anno 1296, Templum Alesti in ditione
Guillelmi de Rancoanno — 1296, « preceptoris domus de Jalesio et Alesti. »
Sources:


Haud longe ab Alesto erat grangia « de Peyrola »
Domus Templi — Peyrolles
Département: Gard, Arrondissement: Le Vigan, Canton: Saint-André-de-Valborgne, Commune: Saint-Jean-du-Gard — 30

Grange du Temple de Peyrolles
Grange du Temple de Peyrolles

cujus mentionem facit A. Trudon des Orme page 255


Domus « Burgo Sancti »
Templarios domum in Burgo Sancti Andeoli habuisse demonstrat actum a. 1294 conscriptum, sed de illa nihil ultra scio.
Cette charte, prouvre que les Templiers avaient des biens à Boug-Saint-Andréol
Domus Templi — Boug-Saint-Andréol
Département: Ardèche, Arrondissement: Privas, Canton: Bourg-Saint-Andéol — 07

Domaine du Temple de Boug-Saint-Andréol
Domaine du Temple de Boug-Saint-Andréol

Sources: Archives des Bouches du Rhône, H2 164 nºXII. — Voir aussi 56H 5325, Grand Prieuré de Saint Gilles, Biens du Temple.
Top

 

Domorum Aniciensis docesis (La Puy, Haute-Loire)
Domus « Vellavorum »
Domorum Templi in Vellavorum pago sitarum præcipua domus Aniciensis erat.
Domus Templi — Le Puy-en-Velay (Maison de Saint Barthélémy du Puy)
Département: Haute-Loire, Arrondissement et Canton: Le Puy-en-Velay — 43

Maison du Temple Le Puy-en-Velay
Maison du Temple Le Puy-en-Velay

Præceptores:
Jaucerandus — circa a. 1190.
Raimundus de Toeils — circa a. 1200.
Petrus Eleit — circa a. 1204, A. Chassaing
Odo — circa a. 1205.
Fulco de Montepesato — 1210.
Armandus Portafaix — 1213.
Raimundus de Cerveira — 1215-1216.
Durantus de Leros — 1217, 1236.
Pontius de Bais — 1227, 1229.
Andræas — 1248, 1250, 1254, A. Chassaing: André [Delmas ?], 1248-1254
Andræas de Rocos — 1253.
Jordanus de Sereys — 1263, 1270, 1277, 1284.
Raimundus Chambarut — 1272, A. Chassaing, 1270-1273
Bernardus de Ruppe — 1285-1287.
Bertrandus de Silva — 1291, A. Chassaing
Barralus de Grasilhano — circa a. 1300-1308: A. Chassaing, Trudon-des-Ormes et Finke, qui præceptorie illi nomen Barrali « de Gainhono », (tome II, page 344) et « Cainhano », (page 357), dat.
Sources: Archives Rhône, H. — Malte, fonds de Chantoin, de Marlhes. — Archives Haute-Loire, B 239. — Fonds de Marlhes, de Saint-Mayol, de Saint-Georges du Puy. — Vide : Trudon des Ormes, page 238. — Augustin Chassaing, Cartulaire des Templiers du Pay-en-Velay. Paris, 1882, in-8. — Comte de Charpin-Feugerolles et M.-G. Guigue, Cartulaire du prieuré de Saint-Sauveur-en-Rue. Lyon, 1881, in-4·.


A. præceptoria Aniciensi pendebant: (les dépendances de la Maison de Saint Barthélémy du Puy)
Domus Templi de Chantoen « Chantoen que subest domui Aniciensi » (1253), de qua vide Chassaing, page IX.
Domus Templi — Chantoin
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Puy-en-Velay, Canton: Solignac-sur-Loire, Commune: Bains — 43

Maison du Temple de Chantoin
Maison du Temple de Chantoin

Chantoin, ferme, commune de Bains.
— Chantotoen, vers 1170 (Templiers du Puy)
— Villa Chantoent, 1210 (Ibidem)
— Chantoen, 1214 (Ibidem)
— Domus de Chantohenc, 1285 (Ibidem)
— Præceptoria Sancti Jahannis de Chantoenc, 1499 (Hospitaliers du Puy)
— Membrum de Chantean, 1544 (Ibidem)
— Maison du Temple qui passa, en 1313, aux Hospitaliers, devint un des membres de la commanderie de Devesset, et fut unie, en 1544, à la langue d'Auvergne.
Sources : Dictionnaire topographique du département de la Haute-Loire, par M. Auguste Chassaing. Paris Imprimerie Nationale MDCCCCVII


Domus « Montisrotundi »
Domus Templi — Montredon
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Puy-en-Velay, Canton: Allègre, Commune: Bellevue-la-Montagne — 43

Maison du Temple de Montredon
Maison du Temple de Montredon

Cujus præceptores:
Stephanus de Mazars — 1213
Petrus de Rocha — 1254, Chassaing, page XI
Guillelmus de Monteriis — 1273, Trudon-des-Ormes, page 239

Montredon, village, commune de Bellevue-la-Montagne.
— Maison du Temple, transférée en 1313 aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, et, devenue membres de la commanderie de Devesset.
— Magister de Mont-Redont, 1213 (Templiers du Puy)
— Ecclesia de Templo, 1252 (Saint-Agrève)
— Domus militiæ Templi de Monte Rotunde, 1293 (Archives du Rhône, commanderie de Montredon, I, 1)
— Domus Montis Rotondi, 1345 (Terrier de Pons Céaux)
— La commanderie de Montredon, 1585 (Johannis, notaire)
— Eglise sous le vocable de Saint Jean-Baptiste depuis 1313.
— Cure et collateur, le commandeur de Montredon.
Sources : Dictionnaire topographique du département de la Haute-Loire, par M. Auguste Chassaing. Paris Imprimerie Nationale MDCCCCVII


Domus « de Belvezer »
Domus Templi — Belvezet
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Puy-en-Velay, Canton: Cayres, Commune: Saint-Jean-Lachalm — 43

Maison du Temple de Belvezet
Maison du Temple de Belvezet

Belvezet, village, commune de Saint-Jean-Lachalm.
— Belvezet, 1210 (Templiers du Puy)
— Villa Bellevezer, 1236 (Ibidem)
— Domus Visu, 1304 (Hôtel-Dieu, B. 365)
— Beauvezer, 1452 (Ibidem, B. 571)
— Locus de Pulco visu, 1500 (Archives du Rhône, commanderie de Chantoin, I, 8)
Sources : Dictionnaire topographique du département de la Haute-Loire, par M. Auguste Chassaing. Paris Imprimerie Nationale MDCCCCVII


Domus « de Bocellis »
Domus Templi — Le Bouchet
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Le Puy-en-Velay, Canton: Cayres, Commune: Le Bouchet-Saint-Nicolas — 43

Maison du Temple Le Bouchet
Maison du Temple Le Bouchet

Guillelmus — a. 1301, « præceptor », Trudon-des-Ormes, page 239


Domui Aniciensi conjunctam esse videtur domum « de Marlhetis »
Domus Templi — Marlhettes
Département: Loire, Arrondissement: Saint-Étienne, Canton: Saint-Genest-Malifaux, Commune: Marlhes — 42

Maison du Temple de Marlhettes
Maison du Temple de Marlhettes

præceptores saltem hujus ultimæ domus quos reperi:
Jordanus de Sereys — 1277
Bernardus de Ruppe — 1285-1287
« Præceptores Anicii sunt et nonnunquam titulo « preceptoris domus milicie Templi Aniciensis et de Marlhetis » insigniuntur. »

Sources: De qua vide Chassaing, page XIV
Marlhettes, hameau, commune de Marlhes.
— Templum de Marlhelis, 1272 (Cartulaire de Saint-Sauveur, page 129).
— Templum des Marlhetes, 1277 (ibid., page 175).
— Templum de Marletis... Territorium de Marlietis, 1277 (ibid., pages 227-228).
— Domus Templi de Marlhelas, 1281 (ibid.. pages 138-139).
— Johannes Garini de Marlhatas... Johannes Girini de Marlhetas, 1378 (B 1871, fº 40 vº).
— Marlhiettes... Le lieu de Marliettes, 1632 ; Marlhettes, 1638 (regist. par. de Marlhes).
— Marlheles, XVIIIe siècle (Cartes de Cassini).

Temple (Le), hameau, commune de Marlhes, près de Marlhettes.
— Templum de Marlhetas, 1281 (Cartulaire de Saint-Sauveur-en-Rue)
— Domus Miliciæ Templi... Domus Templi, 1281 (Ibidem, page 138)
— L'Ospital du Temple, 1435 (La Mure-Chantelauze, tome III, 2e partie, page 54)
— Le Temple, 1631 (registre par. de Marlhes)
— L'Hôpital du Temple, 1776 (Almanach du Lyonnais)
— Le Temple, XVIIIe siècle (Cartes de Cassini)
Dictionnaire topographique de la Loire. Réimpression de l'édition J.-E. Dufour, par l'institut des Etudes Régionales et des Patrimoines et la Société Historique et Archéologique du Forez. — Publications de l'Université de Saint-Etienne. 2006.


Domus « de Liaout »
Præceptorem denique Aniciensem se immiscere videmus a. 1275, negotiis:
Domus Templi — Lyan
Département: Loire, Arrondissement: Montbrison, Canton: Saint-Bonnet-le-Château, Commune: Saint-Maurice-en-Gourgois — 42

Maison du Temple de Lyan
Maison du Temple de Lyan

Sources: De qua vide Léopold Niepce, Le Grand-Prieuré d'Auvergne, page 324.
Voyez Jarmesson, Monographie et histoire de la Commanderie de Saint-Jean-des-Prés à Montbrison (Saint-Etienne, 1890, in-8·), page 29.
Notandum est vero Forensem pagum, ubi sita est domus illa, aut saltem partem ejus, a. 1261, in ditione fuisse, ut videtur, « preceptoris Templi de Borboneio. »
Cette monographie fait mention d'une autre dépendance du Temple, dans le village de Verneuil. Il est à noter que cette partie du Forez où se trouve la maison grange de Verneuil, était régie par le commandeur du Temple de « Borbon. »


Domus Templi — Verneuil
Département: Loire, Arrondissement: Montbrison, Canton: Saint-Just-Saint-Rambert, Commune: Saint-Cyprien — 42

Maison du Temple de Verneuil
Maison du Temple de Verneuil

Verneull, hameau, commune de Saint-Cyprien.
— Domus Templi, 1264 (Chartiers du Forez, nº 334, page 1).
— Luminare Béate Marie Magdalene Templi de Vernot, 1338 (B 1856, fº I vº).
— Luminare Béate Marie Magdalene de Vernolz, 1341 (B 1857, fº 55 vº).
— Beata Maria Magdalena de Vernos, 1348 (B 1861, fº 79 Vº).
— Beata Maria Magdalena de Vernols, 1370 (B. 1863, fº 33 vº).
— Beata Maria de Vernols, 1377 (B 1866, fº 81 vº).
— Capella Béate Marie Magdalene de Vernol, 1387 (B 1883, fº 98).
— Apud Vernolz, 1395 (B 2002, fº 137).
— Templum de Vernols, XIVe siècle (B 2100, fº 74 vº).
— lier quo itur de Vernolz apud Ryvas, 1499 (B 2104, fº 20 vº).
— Grangia de Vernolz, 1499 (B 2106, fº 8 vº).
— Domus de Vernoul, XVe siècle (B 1866, fº 28 vº, feuillet intercalé).
— Vinee de Vernols, 1500 (B 2105, fº 4).
— Vernotz mandamenli Botheonis, 1523 (terrier de Saint-Rambert, fº 295 vº).
— Vernolz... Vernotz, 1523 (ibid., fº 296).
— Le lieu de Vernos, 1696 (regist. par. de Saint-Cyprien).
— Vernols, XVIIIe siècle (liève de Saint-Bonnet-les-Oules, fº 83).

— L'ancienne maison du Temple de Verneuil, dont la chapelle était dédiée à Sainte Marie-Madeleine, fut unie, en 1313, à la Commanderie de Saint-Jean-des-Prés de Montbrison.
— Il ne reste que des vestiges tout à fait insignifiants de ces anciens édifices.
Dictionnaire topographique de la Loire. Réimpression de l'édition J.-E. Dufour, par l'institut des Etudes Régionales et des Patrimoines et la Société Historique et Archéologique du Forez. — Publications de l'Université de Saint-Etienne. 2006.
Top

 

Chapitre 4 — Rouergue et le Sud-Ouest du Languedoc
Domus « Montispessulani »
Domus Templi — Montpellier
Département: Hérault, Arrondissement et Canton: Montpellier — 34

Maison du Temple de Montpellier
Maison du Temple de Montpellier

Quanti momenti fuerit domus quam Templarii habebant « juxta Montempessulanum » optime ostendit A. Trudon des Ormes. In illa, sicut in Templo Sancti Ægidii, habebantur capitula generalia (1).
1. Capitulum allegabo, exempli gratia, VII id. maj. anni 1284 habitum, cui interfuerunt magister Provinciæ et præceptores Anicii, Sancti Ægidii, Sanctæ Eulaliæ, Ricarencarum, Roasii Brachiique necnon et capitulum aliud, IV id. aug. anni 1393 habitum, cui præfuit magister major ipse, Jacobus de Molay.
Pendant la seconde moitié du XIIe siècle, les commanderies du Temple dans toute la Rouergue étaient gouvernées par le « maître de Rouergue »

Maxima ideo conjunctio inter illas domus erat : præceptores Montispessulani quinque:
« maître de Rouergue »
Bernardus de Casa
Johannes de Castroboc
Petrus Ferrarii
Raimundus Amenlerius
Petrus Alamandini domum Sancti Ægidii antea rexerant aut postea rexerunt.

Præceptores: (2)
Airaldus — 1153, 1157, 1166-1181.
Girbertus de Costabella 1184, 1191-1192, 1195.
Petrus de Sancto Gregorio — 1189.
Hugo de Costa — 1195.
Petrus de Cabrespina — 1196-1200, 1202, 1204, 1206, 1209, 1221-1225.
Guiraldus de Alesto — 1202.
Bernardus de Casa — 1216, 1218.
Johannes de Castroboc — 1230,1236.
Berengarius de Casa — 1238.
Petrus Ferrarii — 1246.
Raimundus Amenlerius — 1249-1250, 1262, 1664.
Petrus de Fartalleriis — 1256-1257.
Petrus Alamandini — 1265, 1267-1304.
Guillelmus del Ranc — 1307. (T.d.O.)

Subpræceptores :
Raimundus de Montepessulano — 1200
Guiilelmus Petri — 1218
Stephanus — 1223
Stephanus Rufi — 1225
Guillelmus — 1230
Stephanus Blanc — 1233-1236
Petrusde Fartalleriis — 1236
2. Qui sæpius, XIIe sæculo et etiam in primis XIIIe sæculi annis, « procuratores domus », sicut dixi, nominantur, sed dubium est num omnes « procuratores » veri præceptores sint.
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône H2 101-105. — Archives de l'Hérault, H fonds de Malte. — voir Trudon des Ormes page 254.

Le Faubourg de la Saunerie, est appelé dans nos Vieux Actes, le Faubourg de Villeneuve; sans doute parce qu'on commença d'y bâtir, lorsque l'Enceinte de la Ville se trouva trop étroite pour les Nouveaux Habitants qui venaient s'y établir. Ce Faubourg, dans toute son Etendue, allait jusqu'au Cimetière Saint Barthelemy (aujourd'hui les Carmes Déchaussez) vis-à-vis duquel étaient les Minorettes, dont le Couvent répondait d'un autre côté au Grand-Saint-Jean, originairement les Templiers. Dans le Corps de ce Faubourg, en dedans de la Palissade, était l'Hôpital des Teutons, qui fut depuis l'Hôpital de Saint Sauveur, desservi par douze Chapelains; au-devant était l'Hôpital Sainte Marthe, attenant le Lieu où est aujourd'hui le Logis du Tapis-Vert; plus bas, vers la Ville, et du même côté, était la Petite Observance; Enfin de l'autre côté de la même Rue, était l'Eglise de Saint Thomas, qui servait d'Annexe à Saint Firmin, et de Paroisses à tout le Quartier: Toutes ces Eglises qui avaient leurs Clochers et leurs Cloches ont donné lieu à Gariel de dire que la Grande-Sonnerie qu'on y entendait, avoir donné le Nom à ce Faubourg mais l'ancien mot Latin de « Salnaria » est entièrement opposé à son Sentiments.
Sources : Histoire de la ville de Montpellier depuis son origine jusqu'à notre temps (Livre numérique Google)

Saint-Jean-de-Jérusalem, commanderie, commune de Montpellier.
— Il y avait le Grand et le petit-Saint-Jean. Celui-ci était dans l'intérieur de la ville; une rue et un îlot de maisons en ont conservé le nom.
— Le Grand-Saint-Jean, hors des murs, occupait une partie du faubourg actuel de la Saunerie, et à également laissé son nom à une rue et à un îlot du faubourg. Indépendamment des fiefs que cette commanderie possédait dans la juridiction de Montpellier, aux lieux nommés Montels, Lavanet, Sauret, Salicates, Pont-Juvénal, Puechpinson, Ayguelongue, Pissesaumes, etc. Elle n'en avait pas de moins considérables à Mauguio, Lattes, Castelnau, Castries, Assas, Buzignargues, Saturargues, Marsillargues, Lunel-la-Ville, Lunel-le-Viel, Brissac, Montoulieu, Notre-Dame-de-Londres, Baucels, Pignan, Saussan, Fabrègues, notamment Launac et Saint-Jean-des-Chapasses, Villeneuve, Mireval, Vic, Saint-Georges-d'Orques, etc. 1751 (Plan géométrique des domaines de la commanderie de Saint-Jean de Jérusalem de Montpellier)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


A præceptoria Montispessulani pendebant domus sequentes, quæ, excepta domo Lunelli, grangiæ re vera videntur fuisse.
« Domus » seu potius « grangia de Balgueriis », « mansus de Balgueriis, situatus prope castrum de Melgorio et Sanctum Marcellums »
Domus « Balgueriis »
Domus Templi — Vauguières
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Mauguio — 34

Maison du Temple de Vauguières
Maison du Temple de Vauguières

Ex indice bonorum Hospitalariis Montispessulani obventorum, a. 1313 conscripto.
Procurator ejus:
Petrus de Piniano — a. 1202, « vicem præceptoris Montispessulani præstat »
Alazando — a. 1307, « a serviente Montispessulani, regebatur (Trudon des Ormes, page 251) »
Vauguières, hameau commune de Mauguio.
— Tenementum de Valseria, 1316, 1349 (Cartulaire Magalonensis, E 272, 274)
— Mansus de V. 1340, 1347 (Ibidem, B 82; E 272)
— Vauguieres, 1751 (Atlas des domaines de Saint-Jean de Jérusalem)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.
Balguerie, ferme, commune de Bessan.
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


Huic domui præerant, medio XIIe sæculo, præceptor Montispessulani Airaldus, et, a. 1184, præceptor Sancti Ægidii Bernardus Catalanus. Sequuntur ejus præceptores proprii, quos sæpe in ditione Montispessulanensium fuisse videtur.
Domus Templi — Lunel
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Lunel — 34

Maison du Temple de Lunel
Maison du Temple de Lunel

Petrus Tondutus (Tonsus) 1191-1195, 1208-1212.
Bernardus de Amicdala — 1200.
Guillelmus Adam — 1215-1216.
Petrus — 1232.
Andræas — 1252.
Fredolus — 1269.
Ermengavus Travas — 1290.
Bernardus de Ro — 1297.
Poncius Arnaldi — 1307, (T.d.O)
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône H2 101-105. — Archives de l'Hérault, H fonds de Malte. — voir Trudon des Ormes page 254.


Domus « de Castriis »
Domus Templi — Castries
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Castries — 34

Maison du Temple de Castries
Maison du Temple de Castries

B. Raimundi — « præceptor domus »
Sources: Trudon des Ormes page 254.

Castries, arrondissement de Montpelier.
— Castris, Castriis, Castras, Castrias, XIe et XIIe siècle (H. L. passim)
— Castrias, 1182 (Livre noir, 108)
— De Castriis, 1177 (Charte du fonds de Saint-Jean de Jérusalem)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


Domus « de Baneriis »
Domus Templi — Bannières
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Castries — 34

Maison du Temple de Bannières
Maison du Temple de Bannières

custos « grangie de Baneriis » et serviens Templi Montispessulani, memorantur
Bernardus Marquisus — a. 1307
Sources: Trudon des Ormes page 254.

Bannières, ferme commune de Castries.
— Mansus de Begoneiras, 1123 (Cartulaire de Gellone, Saint-Guillem 186 vº)
— De Banneriis, 1177 (Charte du fonds de Saint-Jean de Jérusalem)
— S. Micahel de Baneyras, S. Michæl de Bagneriis, 1211, 1273 (Charte du fonds de Saint-Jean de Jérusalem)
— Commanderie (Cartulaire du diocèse de Montpellier)
— Bannières, XVIIIe siècle (Carte de Cassini)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


Domus « Bruguerias »
Domus Templi — La Bruyère
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Castries — 34

Maison du Temple de Bruyère
Maison du Temple de Bruyère

Pierre de Brosin — 1292
Raymond Alemandin — 1307, « frère sergent de Montpellier »
Sources: Trudon des Ormes

Domus aut grangia illa, « in loco vocato las Bruguieyras, sito inter Sanctum Genesium » et Sanctum Christoforum », in ditione præceptoris Montispessulani erat : in pluribus actis (1290) Petrus Alamandini « preceptor domus Templi Montispessulani et Brugeriarum (aut d. T. de Montepessulano et d. T. de Brugeriis) » dicitur. Præceptores proprios habuit Petrum Brosini (1292) et Raimundum Alamandini, servientem Montispessulani (1307), cujus facit mentionem A. Trudon des Ormes page 254
Bruguières, ou La Bruguière près de Saint-Michel des Bannières, canton et commune de Castries, Hérault, (Repertoire du grand Prieuré de Saint Gilles, 56H 5265 Commanderies du Temple). Préférable à Léonard, « La Bruyère » commune de Saint-Christol, Hérault, canton de Lunel.
Cette Maison ou grange située « dans le lieu appelé Las Bruguieyras » entre Saint Geniès de Mourgues (canton de Castries) et Saint Christol (Hérault, arrondissement Montpellier, canton de Lunel) était soumise au commandeur de Montpellier. Dans plusieurs chartes, Pierre Alemandin est appelé commandeur (du Temple) de Montpellier et (du Temple) de Bruguières. Elle eut ses propres commandeurs.

Il existe un Bruyère, près de Montoulieu d'après le dictionnaire de l'Hérault, sur les cartes modernes, il existe un Bruyère, mais, je ne peux le situer sur la carte de Cassini ?
Bruguière ou La BruyèreDomaine du Temple de Bruyère
Domaine du Temple de Bruyère
, ferme, commune de Montoulieu.
— Bruguerias, 1072 (Cartulaire de Gellone, Saint-Guillem 21 vº)
— El Mas de la Brugueira, 1116 (Ibidem, 85 vº)
— Brucheria (Ibidem, 1156 et 201 vº)
— Brugeriæ, 1225 (Cartulaire de Magalonensis E 229)
— Burgueriæ, 1235 (Ibidem, 239)
— Burgeria, 1331 (Ibidem D 51)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


« Locus de Launaco, situatus inter castrum de Gijano et castrum de Fabricis. »
Domus « Launaco »
Domus Templi — Launac
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Mèze, Commune: Gigean — 34

Maison du Temple de Launac
Maison du Temple de Launac

Ultimus præceptor fuit:
Petrus Gailbardi — 1307
Sources: Trudon-des-Ormes, page 252

Launac, ferme, commune de Fabèrgues.
— Ancien fief des Templiers, puis des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, portant encore le titre de Saint-André-de-Launac.
— Villa dicta Larnog, 996 (Cartulaire de Gellone, Saint-Guillem 143 vº)
— Feudum de Launaco, 1161 (Cartulaire de Magalonensis D 113)
— 1285 (Ibidem, A 272, D 265)
— 1166 (Cartulaire Agathensis 160)
— Parrochia S. Andree del Cogoil (Cuculles), 1218 (Archives départementales charte du fonds de Saint-Jean de Jérusalem)
— Villa seu garriga de Lanaco, 1282 (Cartulaire de Magalonensis folio 194, 196, 221)
— Plaine de Launac, 1751 (Plan des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, archives de l'Hérault)
— Plaine de Launac, XVIIIe siècle (Cartes de Cassini)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.


Domus Templi — Mas Neuf
Département: Hérault, Arrondissement: Montpellier, Canton: Frontignan — 34

Maison du Temple de Mas Neuf
Maison du Temple de Mas Neuf

« Locus vocatus Mansus novus prope castrum de Miravalle. » Hujus prædii ultimum præceptorem, unum e Templariis Montispessulani
Petrum BruniTrudon des Ormes page 255
Marion Melville, le situe tout comme Léonard, près Mireval 34.
Trudon des Ormes, « Mas NeufMaison du Temple de Mas Neuf
Maison du Temple de Mas Neuf
 », commune de Salindres 34
J'en ai trouvé un autre « Mas NeufMaison du Temple de Mas Neuf
Maison du Temple de Mas Neuf
 » Commune: Lauret — 34


Dépendances de Montpellier, selon le Répertoire du Grand-Prieuré de Saint Gilles, 56H 5263-5265.
— Soriech (Hérault, canton, de Montpellier, commune de Lattes) 1196-1291
— Sussargues (Hérault, canton, de Castries) 1286-1297
— Marsillargues (Hérault, canton, de Lunel) 1286-1297
— Castries (Hérault, arrondissement Montpellier) 1286-1297
— Bruguières, à Saint Michel de Bannières, (Hérault, canton, et commune de Castries) 1196-1292
Top

 

Domorum Bæterrensis diocesis (Béziers, Biterrois)
Bonorum Templi in Bæterrensi pago sitorum caput erat domus Piscenarum.
Domus « Piscenarum »
La Maison chèvetaine des biens du Temple dans les environs de Béziers, était Pézenas.
Domus Templi — Pézenas
Département: Hérault, Arrondissement: Béziers, Canton: Pézenas — 34

Maison du Temple de Pézenas
Maison du Temple de Pézenas

Præceptores :
Hugo de Pedenacio — 1140-1148.
Guillelmus de Dua Riula — 1152.
Petrus de Tolosa — 1167,1165.
Bertrandus de Torola — 1173.
Geraldus de Salve — 1177-1180.
Arveus — 1181-1183.
Guillelmus de Bagis — 1183.
Guillelmus de Sancto Paulo — 1184-1185.
Frotardus de Gonchis 1186-1191, 1195.
Frotardus de Rocosel 1192-1193, 1198, « Frotardus de Rochosello et Guillelmus de Alvernge, (simul) preceptores milicie de Pedenacio » (1198)
Guillelmus de Arvernia — 1195-1196, 1197-1202.
Guillelmus Arnaldi — 1204-1208.
Bertrandus de Salis — 1208-1209.
Petrus Melenz — 1209.
Raimundus de Toells — 1210-1212.
Fulco de Montepesato — 1213, 1218-1219.
Guillelmus Radentus — 1214.
Guillelmus de Solessas — 1218.
Guillelmus Pelliparius — 1220-1221.
Bonus Par — 1221.
Bernardus de Casa — 1222, 1224.
Arnaldus de Tolosa — 1225.
Rostagnus de Avena — 1226-1231.
Hugo Carbonelli — 1231.
Aimericus de Nantueil — 1232.
Petrus Ferrarii — 1233-1243.
Guillelmus Arnaldi — 1234.
Petrus de Campofayeto — 1244.
Raimundus Amenlerius — 1245-1247.
Estacius — 1248.
Bertrandus Alquerii — 1251.
Guillelmus Calveria — 1256.
Guillelmus Pelestort — 1257-1258.
Guillelmus Charnerii — 1260-1264.
Lambertus — 1266.
Aimericus de Novis — 1268-1271.
Bernardus Lavanderii — 1275-1279.
Raimundus de Plausolis — 1283.
Bermundus de Asperellis (Aspreriis) — 1288-1289.
Guillelmus de Castroveteri — 1291-1292.
Guillelmus de Castronovo — 1297-1307.

Subpræceplores:
Poncius — 1218
Petrus Ferrarii — 1229-1232
Bernardus Aguloni — 1253, « tenens locum et vices domini preceptoris domus milicie Templi de Pedenatio »
Sources: Archives Haute-Garonne, fonds de Malte, Pézenas. — Archives Pézenas. — Archives Bouches-du-Rhône, H2 117. — Voir Trudon des Ormes, page 251.

Pézenas
— Commanderie: Præceptor de Pedeniaco, 1274 (Domaine de Montpellier, H. L. IV, pr. c. 61)
Sources : Dictionnaire topographique du département de l'Hérault. Par M. Eugène Thomas. Paris Imprimerie Nationale, M DCCC LXV.

A domo Piscenarum pendebant, ex orientali parte, domus Sancti Petri de Casulis, ex occidentali, domus Abelliani.
Et, ut vidctur, inter prædia alla, « villa de Setheneriis (le Sesquier, commune de Mèze, Hérault, chef-lieu de canton de l'arrondissement de Montpellier) cui fortasse assimilanda est « grangia de Sererens » A. Trudon des Ormes page 251 memorata, cujus custos erat, a. 1307, Templarius quidam, Raimundus Massel nomine.
La commanderie de Pézenas avait comme dépendance, à l'est la maison de Saint-Pierre de Cazouls, et, à l'ouest, la maison d'Abeilhan. Et aussi, entre autres biens, le Sesquier (Hérault, commune de Mèze, chef-lieu de canton de l'arrondissement de Montpellier). Peut-être le même que la « grange de Sererens » dont Trudon des Ormes fait mention; régi en 1307 par le Templier Raymond Massel. Trudon des 0rmes page 251.
Le Répertoire 56H ajoute comme dépendance de Pézenas, 5278 :Marseillan (Hérault, canton d'Agde) 1142-1241



Domus « Sancti Petri de Casulis » dépendance de Pézenas
Domus Templi — Cazouls-D'Hérault
Département: Hérault, Arrondissement: Béziers, Canton: Montagnac — 34

Maison du Temple de Cazouls-D'Hérault
Maison du Temple de Cazouls-D'Hérault

Domus hæc primum a præceptoribus Piscenarum regebatur. Præceptores deinde proprii ejus fuerunt:
Petrus de Lisignano — 1225, 1228.
Garinus — 1233, 1235.
Petrus de Casa — 1248.
Colratus — 1257.
Raimuindus de Podiobono — 1283.
Stephanus Trobat — 1307.
Bajulus domus::
Petrus Aymi — a. 1287

Stephanus Trobat, in actis Processus a C. Schottmuller (II, page 29) et Trudon des Ormes relatis, nominatur « preceptor baylivie de Cagulis, Biterrensis dioecesis. »


In vicinia enim præceptoriæ illius duas domus aut grangias, quæ ejus appendices videntur fuisse, invenimus:
Domus « de Lizignano » dépendance de Pézenas
régie par Garin « commandeur de la maison de la chevalerie de Cazouls et de Lésignan » en 1233
Domus Templi — Lésignan-de-la-Cèbe
Département: Hérault, Arrondissement: Béziers, Canton: Montagnac — 34

Maison du Temple de Lésignan-de-la-Cèbe
Maison du Temple de Lésignan-de-la-Cèbe




Domus « de Caprariis » dépendance de Pézenas
Domus Templi — Cabrières
Département: Hérault, Arrondissement: Béziers, Canton: Montagnac — 34

Maison du Temple de Cabrières
Maison du Temple de Cabrières

Deodat — 1245



« Abelliano » dépendance de Pézenas
Domus Templi — Abeilhan
Département: Hérault, Arrondissement: Béziers, Canton: Servian — 34

Maison du Temple de Abeilhan
Maison du Temple de Abeilhan

Hujus domus tantum duos « procuratores » ex actis novi:
Bernardum de Buslaz — 1195
Guilielmum Calveria — 1221


Haud longe ab Abelliano sita erat (1246) quædam « domus (grangia ?) Librontis », Maison ou Grange probablement située sur les bords du Libron et entre les village de d'Aires et de Faugères.
Sources: Voir Trudon des Ormes, page 250 pour les maisons de Saint Pierre de Cazouls. Il est à noter que celui-ci confond Cazouls de l'Hérault avec Cazouls de Béziers.
Top

 

Chapitre 5 — « commendatoris Garcassensis, Reddensis, Minervensis et Narbonensis »
Peyrens, Levrettes, et les commanderies du bailliage de Carcassonne, Perieis, Les Bresines.
Domus fere omnes a Templariis in nostro département de l'Aude constitutæ a. 1214, 1215 et fortasse 1261, 1217 in ditione jungebantur Johannis de Marciaco, qui titulum « commendatoris Carcassensis, Reddensis, Minervensis et Narbonensis » assumebat. Sed plerumque ultimam illam regionem a ceteris segregatam esse videtur.

Templarii Narbone domum habebant, cujus præceptor erat, a 1204, Frotardus quidam. Frotardus ille haud dubio Frotardus est de Rocosello, quem, a. 1202, « commendatorem domus milicie Templi apud Perrosium » invenimus. Domus autem Petrosii verum caput erat bonorum Templi in Narbonensi pago et nomen suum balliviæ dabat.

Domus Templi — Narbonne
Département: Aude, Arrondissement et Canton: Narbonne — 11

Maison du Temple de Narbonne
Maison du Temple de Narbonne

Præceptores habuit:
Hugonem Raimundi — 1252.
Heliam Folcaldi — 1271.
Frotardum de Rocosello — 1202.
Johannem de Marciaco — 1215.
Petrum de Malon — 1230.
Raimundum de Sancto Justo — 1237, 1246.
Hugonem de Avalone — 1269-1272.
La Maison du Temple de Narbonne était située en ville, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en héritèrent
Le Temple, commune de Narbonne
— Le Temple, ancien hôpital des Templiers.
— Domus Militie Templi, in parrochia Sancti Sebastiani, 1263 (Doat, 56, folio 80)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Domus Templi — Peyrens
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Castelnaudary-Nord — 11

Maison du Temple de Peyrens
Maison du Temple de Peyrens

Peyrens
— Ancienne Maison du Temple, disparue de bonne heure, commune de Bizanet.
— Sancta Maria de Peirenchis, 1248 (Archives commune de Narbonne, non inventoriées)
— Domus militiæ Templi Sancta Mariæ de Petroriis, 1261 (Doat, 58, folio 473)
— Domus Templi de Peyra, 1262 (Archives de l'Aude, E 206)
— Domus Beate Mariæ de Petroniis, 1278 (Mahul, III, 426)
— Sancta Maria de Petronis..., (Archives communales de Narbonne, commanderie de Homps, Laroque-de-Fa)
— Notre Dame de Parense, 1261-1395-1405 (Archives communales de Narbonne, commanderie de Homps, Laroque-de-Fa)
— Fief au terroir de Sainct Julien de Septime et Peyrenx, 1108-1500 (Archives de l'Aude, H 221, folio 130)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Ad balliviam illam pertinebat domus « de Libresinis »
Domus Templi — Levrettes
Département: Aude, Arrondissement et Canton: Narbonne — 11

Maison du Temple de Levrettes
Maison du Temple de Levrettes

Hugo de Avalone — 1269, « preceptor de Peyrosio et de Librezinis »
Sources: Cf. Sabarthès, page 210. A. Soucaille domum hanc « de Libresinis » vico hodie : Les Brézines dicto, eitra Bæterrarum pomoeriumet haud longea Périeistito, assimilat.
Levrettes, canton de Narbonne
— Leberet, 1387 (Blanc, II, 120)
— Leberet, 1485 (Archives de l'Aude, H, 221 folio 36)
— Lebezet, 1210-XVIe siècle (Ibidem, folio 51)
— Las Lebretas, 1495 (Archives communale de Narbonne, AA 103, folio 79)
— Le Brètes XVIIIe siècle cartes de Cassini.
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Grangiæ « de Ferralibus »
Domus Templi — Ferrals
Département: Aude, Arrondissement: Narbonne, Canton: Lézignan-Corbières — 11

Grange du Temple de Ferrals
Grange du Temple de Ferrals

Cujus præceptor erat
Raimundus Stephani — a. 1307



Denique prope mare Templarii domum habebant « de Rocafort »
Domus Templi — Roquefort-des-Corbières
Département: Aude, Arrondissement: Narbonne, Canton: Sigean — 11

Maison du Temple de Roquefort
Maison du Temple de Roquefort

Cujus præceptor erat
Guillelmus Borsella — a. 1205

Roquefort-des-Corbières, commune, canton de Sigean.
— Membre de la commanderie d'Homps, sénéchaussée de Carcassonne.
— Rocafort, 1141 (Archives de la commune de Narbonne, non inventoriées)
— Castrum de Rupeforti, 1272 (Doat, 47, folio 107)
— Ruppeforti, 1298 (Ibidem, 47, folio 381)
— Ecclesia de Rupesforti, 1351 (Archives Vaticane, collection)
— Domus de Rupeforte, 1462 (Archives communales de Narbonne, commanderie d'Homps, II, 15)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Domus Templi in Carcassensibus et Ruthenensibus partibus constitutæ, quæ inter antiquissimas Ordinis erant, rectori uni, medio XIIe sæculo, suberant, Poncio videlicet de Luzencione. Ille enim ab anno 1142 in utraque regione apparet, magistri partes agens titulumque gerens : a. 1150, « maistre de la maiso de Rodengue » dicitur ; a. 1153, in titulo ejus legimus « qui habeo in custodia omnem honorem... Carcassensis patrie. » Non reperitur equidem, ni fallor, ab a. 1151, in Ruthenensibus finibus ; quoad tempus illud, nihil asseverare possum ; sed quoad superius decennium, munus ab co in ambabus regionibus gestum non dubium videtur.
Quæ postea magistros proprios habuerunt.
Domus Templi in Carcassensi (Douzens, Cours, Carcassonne) et in Reddensi pagibus (La Nougarède, Campagne) sitæ balliviam constituebant a magistris rectam : hosce a singularium domuum præceptoribus distinguere oportet, quod non fecerunt auctores optimi qui de domibus his adhuc scripserunt. Hoc equidem nonnunquam facile est, cum satis expressum nomen assumunt:
« preceptor honoris quem fratres militie Templi Jer, habent in episcopatu Carcassensis atque Redensis » (1167).
« magister omnis honoris militio que sunt (sic) in vicecomitatu Carchassensis et Redensis » (1169).
« comendator omnium domorum milicie que modo sunt in patria Carcassensis et Redensis » (1192).
« commendator Carcassensis, Redensis, Minervensis et Narbonensis » (1214, 1215).
« commendator domorum Templi in Redensi et Carchassensi diocesibus » (1227).
« preceptor domorum Templi Carcassensis et Redensis » (1239).
« preceptor domorum Templi in Carcassesio et Redesio » (1274), etc.

Sed sæpius magistri illi in titulo suo aut nullius regionis « Poncius de Lontioni, magister » 1152 ; « P. de L., minister et servus militie Templi » 1153. « Yterius, servus amicorum et servorum illius milicie » 1162, etc.) aut unius tantum domorum sibi subjectarum mentionem faciebant. Domo « de Dozenchis » in tota regione prævalente, magistri de quibus nunc quæstionem habemus crebro « magistri de Dozencs » aut « præceptores de Dozenchis » nuncupantur ; sed interdum alterius domus titulum assumunt : « Bernardus de Paulaco, preceptor ac procurator domus que est in Burcafols » (1163) revera toti balliviæ præfuisse videtur Johannes de Rupeforti, qui nominatur nonnunquam « preceptor Curiarum et Redesii » (1234, 1238), dicitur etiam « preceptor domorum militie in Redesio » (1234-1237), « preceptor domus militie Templi de Curtibus » (1237), « preceptor domorum militie Carcassensis » (1236). Horum magistrorum sequitur imperfectior index.

Poncius de Luzencione (Luantione, Leuntiano, etc.) — 1142 ?-1152-1156.
Hugo Raimundus — 1151-1152.
Petrus de Sancto Johanne — 1156-1160, 1164, 1166-1169.
Iterius de Gerundia — 1161-1162.
Bernardus de Paulaco — 1163-1164, 1168.
Petrus Radulfus — 1164-1165.
Arveus de Montearagone — 1165, 1170-1181.
Isarnus de Moleria — 1183-1186.
Aimericus de Podioxairico — 1186, 1188, 1195-1199, 1202.
Raimundus Guillelmus de Canesuspenso — 1194.
Guillelmus de Moissiaco — 1210 ?, 1214-1215. (1)
Raimundus Folcoaudi — 1234-1238.
Johannes de Rupeforti — 1234-1238.
Raimundus de Sancto Justo — 1239, 1258.
R. de Salis — 1242-1243.
Guillelmus(de Curano ?) — 1244, (1246 ?).
Poncius de Castronovo — 1249, 1252.
Guilielmus Pelestort — 1260-1262.
Petrus de Casis — 1263.
Hugo de Sentes — 1264-1266.
Nicolaus — 1266-1272.
Poncius de Brozeto — 1273-1274.
Iterius de Rocaforti (de Rupeforti) — 1298-1307.
1. Guilielmus de Moissiaco « comendator Carcassensis et Reddensis » erat (1214), dum Johannes de Marciaco « comendator Carcassensis, Redensis, Minervensis et Narbonensis » erat.

« Tenens locum preceptoris in domo milicie Templi de Dozincho et de Curtibus » erat, a. 1254, Petrus de Casis ; « tenens locum preceptor domorum in Carcassesio et Reddesio », a. 1273 et 1275, Petrus Gontenus.
Sources: Archives de la Haute-Garonne H, Malte: fonds de Bucafel, Cabriac, Campagne, Carcassonne, Cours, Douzens, Limoux, Magrian, Montredon.

Domus « Dozinchis »
Domus Templi — Douzens
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Capendu — 11

Maison du Temple de Douzens
Maison du Temple de Douzens

Hujus domus excellentiam dixi, de nomine cujus gloriabantur qui « magistri de Dozinchis »,
« preceptores de Dozinchis et in partibus Reddesii »,
« de Dozinchis et de Carcassesio »,
« de Dozinchis et de Curtibus » nuncupabantur.
Credendum est propterea præceptores nonnullos in sequenti indice relatos revera « magistros in Carcassensi et Reddensi » fuisse.
Sed plerique soli domui illi præfuerunt et a magistris, quibus subjacebant, facile secernuntur.
Sæpe magistri præceptorisque eodem tempore fit mentio :
« Petrus de Sancto Johanne, magister domus de Dozencs et Johannes de Silva, comandaire » (1166).
« Petrus de S. J., magister omnis honoris, etc. »
« Joh. de S., comendator domus de Dozencs » (1168),
« Arveolus, magister honoris Carcassensis et Redensis »
« Bernardus Mairajii, comandator domus de Dozencs » (1178)
« Aimericus de Podiojairico, preceptor Carcassensis et Redensis »
« Bernardus de Mairac, comandaire de Dozencs » (1196),
« Johannes de Marsiacho, preceptor (Narbonensis, Carcassensis et Redensis) »
« Jacobus, comandaire domus militie de Dozencs » (1217), etc.

Arnaldus de Surniano — (1147 ?)-1153.
Johannes de Silva — 1166-1170, (1171 ?).
Bernardus de Mairacho — 1173-1179, 1187-1188, 1195-1196, 1199.
Guillelmus de Scampno — 1183, 1197.
Amelius — 1184.
Guillelmus de Moissiaco — 1210.
Petrus Furnerius — 1215.
Jacobus — 1217.
Robertus — 1218. « Gubernator domus de Dozencs »
Durandus — 1224.
Guillelmus Rostandus — 1231.
Guillelmus Berengarius — 1238.
Guillelmus de Curano — 1246.
Bernardus Vitalis — 1252.
Petrus de Lauraco — 1274-1275.
Andræas Rayembaudi — 1276.
Raimundus de Posqueria — 1278.
Raimundus Berengarii — 1281-1283.
Petrus Jaufredi — 1289.
Bernardus de Combreto — 1290-1292, 1299.



In vicinia domus « de Dozenchis » erant domus « Sancti Johannis de Carreira »
Domus Templi — Saint-Jean-de-Carrière
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Capendu, Commune: Barbaira — 11

Maison du Temple de Saint-Jean-de-Carrière
Maison du Temple de Saint-Jean-de-Carrière

Cujus commendator erat:
Petrus de Paderno — a. 1169

Saint-Jean, ferme, commune de Barbaira.
— Ancien prieuré donné aux Templiers de Douzens en 1153.
— Locum Sancti Johannis de Carreria, ...ecclesia, 1153 (Archives de la Haute-Garonne, Malte, 2e cartulaire de Douzens, nº87)
— Sanctus Johannes Baptista quem vocant de Carreria, XIIIe siècle (Ibidem, nº 88)
— L'esglize de Sainct Jean, 1641 (Archives de l'Aude, C, recherches, diocésaines, Carcassonne)
— Chemin de Saint Jean, 1771 (Ibidem, E3, pl., 5)
— Saint Jean , chapelle, 1781 (C. recherches, diocésaines, Carcassonne)
— Saint-Jean de Corsier, XVIIIe et (Viguerie, III, 39)
— Saint-Jean de Carrière, 1539-1857 (Mahul, I, 300)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Domus (grangia ?) « de Pipioux »
Domus Templi — Pépieux
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Peyriac-Minervois, Commune: Pépieux — 11

Maison du Temple de Pépieux
Maison du Temple de Pépieux

Arnaldus de Carriera — 1169-1172
Sources: Du Bourg, Histoire du Grand-Prieuré de Toulouse, page 588. — Trudon-des-Ormes, page 249.


Domus « Curtibus »
Domus Templi — Cours
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Lagrasse, Commune: Fajac-en-Val — 11

Maison du Temple de Cours
Maison du Temple de Cours

Paucos Curtium domus rectores reperi qui et magistri non viderentur eodem tempore fuisse magister factus est:
Isarnum videlicet de Moleria — 1163-1182
Poncium de Castronovo — 1230
Guigonem — 1278
Johannem — 1302

Cours, commune de Fajac-en-Val
— Ruines d'un ancien château, propriété des Templiers, en contrebas des ruines on distingue encore l'emplacement du cimetière.
— L'église était sous le vocable de Notre-Dame des Baulx.
— Villa de Curtes, 1146 (Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Cours, I, 6)
— Beata Maria de Cortz,...in villa Sancte Marie de Cortz, 1162 (Ibidem, Magrie, XXI, 1)
— Decimæ de Curtibus, 1175 (Ibidem, I, 22)
— Prope Curte..., in decimati de Curtibus, 1269 (Archives du Chapitre de Carcassonne, Avé Maria, folio 25)
— Domus Militie Templi de Curtibus, 1292 (Mahul, V, 26)
— Castrum de Curtibus, 1347 (Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Cours, I, 22)
— Cours des Templiers, 1781 (Chapitre diocèse de Carcassonne)
— Le Castélas (langage vulgaire)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Domus « Carcasonis »
Domus Templi — Carcassonne
Département: Aude, Arrondissement et Canton: Carcassonne — 11

Maison du Temple de Carcassonne
Maison du Temple de Carcassonne

Præceptores Carcasonis dicuntur:
Bernardus de Rocafort — 1174, 1174,1176-1177, 1188.
Arnaldus de Mairacho — 1182.
Raimundus Guillelmus — 1206. « Regens domum Carcassonne »
Raimundus de Pozolas — 1237, 1230.
Petrus — 1240.

Maison du temple de Carcassonne
Un groupe d'actes relatifs aux constructions dans le faubourg Saint-Vincent de Carcassonne (1150-1180 environ) est assez remarquable. A côté de petits entrepreneurs tel Guilhem Gula, le Temple fait figure de puissant « intermédiaire » : il acquiert des terrains à bâtir soumis au cens et à l'acapte, mais réserve le droit du sous-accensement à coup sûr lucratif. La plus-value acquise par le terrain bâti sur le terrain non bâti est soulignée dans une charte par la différence de taux des cens. L'intérêt juridique de ces actes est doublé du témoignage qu'ils apportent sur l'expansion hors les murs de la cité de Carcassonne.

Le Temple a trouvé là un moyen d'acquérir des possessions considérables. La carte qu'on en peut dresser montre leur extension progressive le long de la rive droite de l'Aude, en amont de Carcassonne jusqu'aux portes d'Alet, en aval jusqu'à Douzens. En même temps, au cours du demi-siècle couvert par le cartulaire, les Templiers élargissent leur domaine de Cours, l'unissant même, semble-t-il, à Douzens par Domneuve, Montlaur, Saint-Jean de Carrière, et à leurs possessions de Carcassonne par Sainte-Foi de Licairac, Escau, Palajanel ou Marseillens.
Les chevaliers du Temple s'installent non pas en marge du monde, dans des clairières ou à la lisière des forêts à la mode des ermites ou même des Hospitaliers du Comminges, mais sur des routes, dans des villes ou des villæ déjà profondément humanisées. Cette préférence, ils la manifestent aussi en Languedoc.

Victor Carrière, montre bien « l'incessant besoin d'argent des commanderies. »
« La mission des Templiers, écrit-il, n'avait rien de commun avec les soucis d'une entreprise agricole ; sans attrait pour le travail des mains, ils s'efforcent toujours d'acquérir de préférence des biens dont les revenus ne leur donnaient d'autre peine que celle de les recueillir, comme la propriété bâtie, les dîmes et les monopoles commerciaux. »
Sources: Cartulaires des Templiers de Douzens, publiés par Pierre Gérard et Elisabeth Magnou sous la direction de Philippe Wolff. Paris 1965


« Subcomendator (subpreceptor) domus militie Templi de Burcafoliis », id est, ut opinor, subcommendator domua Carcasonis (aut domus « de Dozenchis » ?) regens domum « de Burcafoliis », fuerunt, a. 1258, Poncius Davini et, a. 1259, Raimundus Andrææ. Denique præceptores « de Monterotundo » erant, « tempore comitis Montisfortis », in secundo igitur sæculi XIIIe decennio, Moyshacus, et, a. 1249 Petrus Caværii de Agrefolio.

Domum « de Brucafolis, Montisfortis »
Nomina illa verisimiliter domus unius (et grangiarum ejus) erant. (Il est possible que ces noms s'appiquent à une seule Maison et ses Granges)
Domus Templi — Brucafel, Montredon
Département: Aude, Arrondissement: Carcassonne, Canton: Capendu, Commune: Villedubert — 11

Maison du Temple de Brucafel
Maison du Temple de Brucafel

« præceptores de Burcafoliis », fuerunt
Poncius Davini — a. 1258
Raimundus Andrææ — a. 1259
« præceptores de Monterotundo », fuerunt
Moyshacus — XIIIe sæculo
Petrus Caværii de Agrefolio — a. 1249

Brucafel, commune de Carcassonne.
— Ancien membre de la Maison du Temple de Carcassonne, puis des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
— De Brucafollis, 1267 (Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Brucafol, I, 14)
— S. Genesius de Brucafolio, 1269 (Mahul, VI, 2e partie, page 388)
— Brucafolium, 1305-1345 (Mahul, VI, 1e partie, page 11)
— Ad Bucafollis, 1337 (Archives de l'Aude, G, 73)
— Bouquefeil, 1503-1589 (Bibliothèque de Carcassonne, manuscrit 9551, folio 187)
— Brunefel, Bruquefel, XVIIe siècle (Archives du chapitre de Carcassonne, Iventaire, pages 17 et 77)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.

Saint-Jean, ferme et moulin sur l'Aude, commune de Carcassonne.
— Ancien membre de la Maison du temple de Douzens, sous le nom de Saint-Jean-de-Brucafel.
— Domus Templi de Brucafolis, 1318 (Mahul, VI, 2e partie, page 387)
— La Métairie de Saint Jean de Brucafol, 1620 (Archives de la Haute-Garonne, H 61, fonds de Brucafol, II, 1)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Ultimum illum ap. H. Finke (tome II, page 322) « preceptorem domus Templi de Nogareda juxta Appamias et de Mirapisce » nominatum invenimus
Domus « de Nogareda »
Domus Templi — La Nougarède
Département: Aude, Arrondissement: Limoux, Canton: Limoux, Commune: Magrie — 11

Maison du Temple La Nougarède
Maison du Temple La Nougarède

Præceptores hujus domus, in Reddensi pago sitæ, fuerunt:
Johannes de Rioms — 1230.
Guillelmus — 1236.
Berengarius Ferraudi — 1252.
Johannes Cassanhas — 1307.

Nougarède (La), commune de Magrie.
— Ancien fief de l'Ordre du Temple, puis de l'Ordre de Malte.
— Ad Nougairedam, 1284 (Archives de la Haute-Garonne, fonds Malte, fonds de Magrie, VI, 36)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.


Domus « de Campania » raro quidem fit mentio.
Domus Templi — Campagne-sur-Aude
Département: Aude, Arrondissement: Limoux, Canton: Quillan — 11

Maison du Temple de Campagne-sur-Aude
Maison du Temple de Campagne-sur-Aude

Campagne-sur-Aude, commune du canton de Quillan.
— Ancienne Maison du Temple depuis 1147, dépendant de la Maison du Temple de Dousens.
— Puis commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
— Le commandeur présentait à la cure, mais le séminaire d'Alet, était fruit-prenant du prieuré.
— Sanctus Sebastianus de Campanea, 1156 (Archives de la Haute-Garonne, fonds de Campagne, I, 14)
— Campania, 1156 (Ibidem, I, 15)
— Sanctus Sabantianus (sic) de Campania (Ibidem, IV, 8)
— Castrum de Campanha, 1319 (Archives de l'Aude, E, non inventoriées)
— Campanha, 1347 (Archives Vaticanes collection)
— Campana, 1360 (Archives de l'Aude, G 2, folio 55)
— Locus de Campanhia, 1373 (Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Campagne, I, 11)
— Fort de Campanhe, 1554 (Ibidem, I, 21)
— Campaigne, 1571 (Archives de l'Aude, C, assiette diocésaine, Alet)
— Campagne, 1781 (C. Diocèse d'Alet)
Sources : Dictionnaire Topographique du département de l'Aude, rédigé par L'Abbé Sabarthès. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCXII.
Top

 

Chapitre 6 — Diocesis Ruthenensi (Rouergue, Rodez)
Domibus Templi in toto Ruthenensi pago præerant, in altera sæculi XII parte:
agistri in partibus Ruthenensibus
« Helias de Montebruno in partibus Ruthenensibus magister » (1158),
« H. de M. qui tunc magister erat in omnibus provinciis [Ruthenensibus] » (1164),
« Gallinus de Montait, magister milicie Templi infra Ruthenicum » (1177),
« Bernardus Eschafredi, gubernator milicie Templi infra Ruthenense » (1189).

Maistre de Rodergue
« Pons de Ludenzo, que es maistre de Rodergue » (1150),
« Elias de Monbru, que es maistro de Rodergue » (1164),
« E. de M., que es maistre de la maio de Rodergue » (1150, 1168-1172).
Guillelmus « de S. Ylari » nominatur etiam, a. 1178 et 1179, « comandaire de Roerge. », qui sæpius

Magistri domus Sancte Eulalie
« Stephanus de Malavilla, magister S. E. » (1166),
« Gallinus de Montalt, magister et gubernator domus S. E. » (1180).

Maistre de la maio de Sainte Eulalia e nomine præcipuæ domus et sedis ordinariæ suæ dicebantur.
« Elias de Monbru, que es maistre de la maio de S. E. » (1173), etc. Nomen hoc frequentissimum est.

Comandaire de la maio de Sainte Eulalia
Magistrorum hujusmodi, qui a « commendatoribus domus Sainte Eulalie »,
Inter Hospitalarios etiam erat minister quidam « maistre de Rodergue »
dictus ; tales fuerunt :
Guichardus de S. Germa (1180 cire. Cl. Brunel, Les plus anciennes chartes provençales, n· 178),
Pelegrinus (1181, 1182. Ibidem, p. 190 et 196),
G. de Montalegre (1182. Ibidem, n· 200),
Guichardus de Deissinas (1190 circ. Ibidem, n· 262),
Arnaldus de Bossaigas (1195, Ibidem, n· 292).
Magister ille, interdum saltem, in ditione sua dioecesim amplam habebat, fines Ruthenenses cxccdenlem, sicut e titulis Pelegrini, « maiestre de Roenge e d'Albeges e de Lotves » (1181) et Arnaldi de Bossaigas, « prior de la bailia de l'ospital de Jherusalem d'Albeges e de Rozergue » apparet.

Illam solam domum regentibus, secernendi sunt:
Magistri et commendatoris S. Eulaliæ crebro in eadem charta fit mentio:
« a te, Guillem de S. Ylari, quo es maistre de la maio de S. Eulalia, e a te, Bec de Savardac, que es comandaire » (1176),
« Bernardus Escafre, magister S. E., consilio et voluntate Ramundi de Canet, commendatoris et capituli S. E. » (1181),
« a te, Guillem de la Guarrigua, que es comandaire de la maio de S. E. soz Bernard Escafre » (1184),
« Frotardus de Rocosello, pro domo S. E. in qua commendator est sub Bernardo Escafredo ejusdem domus existente magistro » (1187),
etc. Bego de Savarzac et Bernardus Eschafredi primo commendatores, deinde magistri S. Eulaliæ fuerunt.
Vide etiam ap. Cl. Brunel, n· 134, 162, 165, 177, 288.

XIIIe sæculo non fit mentio. Conglomerationem enim illam tunc deletam esse videtur, Ruthenensibus Templariorum possessionibus in quatuor circulos divisis, quorum capita fuerunt : domus S. Eulaliæ in orientali parte, Speleonis in septentrionali, Silvæ in meridionali Drulhæque in occidentali. A Larzaco tali modo disjuncti, ultimi duo circuli Albigensi et Caturcensi applicati sunt. Sequuntur nomina magistrorum:
Apud A. Du Bourg indices reperiuntur quamplures præceptorum domibus Templi in Tolosanis partibus sitis ; præfectorum. Ab indicibus quos ex Albonensibus apographis excerpsi aliquanto, et præsertim quoad tempora, discrepant. Cum discrepantiam hanc, non Visis chartariis, judicare sæpissime nequeo, indices ab A. du Bourg conscriptos inter notas referam. Hic sequuntur magistri Ruthenenses (op. cité, p. 582):
Pons de Luzençon —1140-1150
Bégon de Verrières — 1152
Elie de Montbrun — 1153-1164
Etienne de Malleville —1161
Bégon de Sarbazac — 1175-1176
Galy de Montalt — 1176-1177
Guillaume de S. Hilaire — 1177-1178
Bernard Eschaffred — 1179-1192
Eymeric de Salles — 1195
Guichard des Eyssines — 1200
Du Bourg Histoire da Grand-Prieuré de Toulouse

Poncius de Luzencione — (1242?)-1150.
Helias de Montebruno (Monbru) — (1148 ?), 1150-1164.
Stephanus de Malavilla — 1166.
Bego de Savarzac — 1176.
Guillelmus de S. Hilario (S. Alari, Elari, Ylari) — 1176, 1178-1179.
Gallinus de Montealto (Montalt) — 1177-1178, 1180.
Bernardus Eschafredi (Escafre) — 1179-1192.
Aimericus de Salas — 1195-1196.


Domus « Sainte Eulalia »
Domus Templi — Sainte-Eulalie-de-Cernon
Département: Aveyron, Arrondissement: Millau, Canton: Cornus, Commune: Sainte-Eulalie-de-Cernon — 12


Maison du Temple de Sainte-Eulalie-de-Cernon

Domus illa primum a magistris nullo medio fortasse gubernabatur; deinde a sequentibus recta est commendatoribus (1):
Bertrandus Galqueir — 1171-1172, 1178.
Bego de Savarzac — 1176.
Bernardus Eschafredi — 1178-1179.
Guillelmus de Castain — 1179.
Guiraldus de Larzaco — 1179 Guiral de Larzac, que tenia la maio d'eis Larzac
Raimundus de Canet — 1181.
Frotardus de Rocosello (Rocosel) — 1184, 1186-1188, 1198.
Guillelmus de Garriga (de la Guarrigua) — 1184.
Guillelmus de S. Eulalia — 1189.
Bernardus Porcellin — 1192.
Raimundus de Silva (de la Selva) — 1195.
Guillelmus Arnaldl (Àrnal) — 1199-1200, 1213, 1218, 1227, 1230, 1232.
Raimundus de S. Mauricio — 1237.
Petrus de Campophæto — 1241, 1247-1255.
Poncius de Magalacio — 1243.
Petrus Raimundi (de Salcis) — 1258-1266, 1272-1273, 1276-1277.
Hugo de Santes — 1267-1269.
Fredolus de Alissano (de Laissa) — 1276, 1278, 1284.
R. de Posqueiras — 1280.
Guillelmus Hugolini — 1381.
Bernardus Guinebaud — circa 1304 Trudon-des-Ormes, page 242 (2)

A. 1195, Raimundus de Silva dicitur « comandador de la bailia de Larzac soz Aimeric de Salas, maistre de la maio de S. Eulalia » Brunel, n· 288
1. Nomen hoc commendatoris frequentissimum est; sed ultimis temporibus increbuit nomen præceptoris. Commendatores Sanctæ Eulaliæ, incipiente sæculo XIIIe, nomen etiam magistri assumpserunt : Guillelmus Arnaldi, eodem anno 1199, tum « maistre », tum « comandator de la maiso de S. E. » dicitur, et, a. 1200, « maistre e comandaire de la maiso del Temple de S.E. » Magistri contra equidem, et nominatim Bernardus Eschafredi (1191, 1192) et Aimericus de Salis (1196), interdum « comandaire » et præceptores nuncupabantur.

2. Du Bourg, Sainte-Eulalie page 582:
Guillaume Arnaud — 1208-1223
Raymond de S. Maurice — 1238
Raymond de la Bruguière — 1236
Pierre de Campfait — 1239-1255
Pierre de Raymond — 1258-1262
Hugues de Senthès — 1268-1276
Fredol de Laissian — 1276-1278
Raymond de Posquières — 1269-1280
Guillaume d'Hugolin — 1281-1286
Gigon d'Adhémar — 1286
Guillaume de Navas — 1291-1295
Rostang del Mas — 1298


Domus « de Cavaleria de Larzac »
« R. Bermundi, preceptor domus de Cavaleria de Larzac..., auctoritate et mandato... fratris Ugonis de Santes, preceptoris domus Sancte Eulalie » Notandum est domum S. Eulaliæ la actis Provinciali lingua conscriptis sæpe « la maiso de la cavallaria de S. Eulalia del Temple de Larzac » dictam esse. In titulo hoc verbum cavallaria non est nomen domus alicujus, sed militiam sonat.

Domus Templi — La Cavalerie
Département: Aveyron, Arrondissement: Millau, Canton: Nant — 12

Maison du Temple La Cavalerie
Maison du Temple La Cavalerie

præceptores habuit
R. Bermundi — 1269 (1)
1. Ballivia illa, cujus caput erat domus Sanctæ Eulaliæ, continebantur : « domus de Cavaleria de Larzac »; superioris, proximæ, appendix.
Petrum Gosani — 1307, Trudon des Ormes, page 241


Domus « Cobertoirate »
Domus Templi — La Couvertoirade
Département: Aveyron, Arrondissement: Millau, Canton: Nant — 12

Maison du Temple La Couvertoirade
Maison du Temple La Couvertoirade

Præceptores cui præfuerunt:
R. Petroneti — « frater domus milicie S. Eulalie »
Raimundus Bermundi — ultimum illum vices præceptoris Sanctæ Eulaliæ gerentem in charta anni 1273 inveni (1)
1. Domus « de Cavaleria » et propinquissima domus « Cobertoirate » nonnunquam fortasse junctæ sunt : ambas fortassa regebat annis 1269 et 1273 Raimundus Bermundi; bona quædam (aut domus vera ?) Amiliavi (Millau) sita, de quibus vide Du Bourg, page 574.


Domus Templi — La Clau
Département: Aveyron, Arrondissement: Millau, Canton: Vézins-de-Lévézou — 12

Maison du Temple de La Clau
Maison du Temple de La Clau

Cujus præceptores fuerunt:
G. Berardus — 1269, 1280-1281, 1305
Durantus Passarius (Passarivi) — 1279, 1296, 1307
Sources: de qua vide Trudon des Ormes, page 241. — Du Bourg, page 571.


Mayonnettes : domus aut bona ultra Larzacum in Lutevensi pago sita, Lutevæ « Et aizo fo fag a Lodeva, et La Cort del Temple 1184, CL. Brunel, nº 221 », « a Lodeva, e la maio del Temple 1184, CL. Brunel, nº 219 »

Domus Templi — Mayonnettes
Département: Hérault, Arrondissement: Lodève, Canton: Lunas, Commune: Ceilhes-et-Rocozels — 34

Maison du Temple de Mayonnettes
Maison du Temple de Mayonnettes

Apud: Mayonnettes. In donatione quadam, a. 1192 facta, domorum apud Rocozels sitarum, nomen invenimus Guillelmi « de Montilli », qui dicitur « lo comandaire de las Ubertas ». Idem fortasse est ac « Guillem de Montelz, teneire e comandaire de la maio de Montalz » (1186), de quo vide infra, sed ubi jaceret domus illa « de las Ubertas » nescio. Idem fateor de « domo de Mairosio », a Bermundo præceptore a. 1290 ecta, cujus nomen in charta quadam S. Eulaliæ invenitur.
de qua vide Du Bourg, page 581
D'après le dictionnaire topographique de l'Hérault, Mayonnette est donné pour une ferme, ce lieu-dit n'existe pas sur les cartes Ign.


Domus « Clarimontis »
Domus Templi — Clermont
Département: Hérault, Arrondissement et Canton: Lodève, Commune: Clermont-d'Hérault — 34

Maison du Temple de Clermont
Maison du Temple de Clermont

Domus Clarimontis, nullo medio, a præceptoribus S. Eulaliæ recta est:
Hugone de Santes — 1269
Petro Raimundi de Salciss — 1273, 1276, « preceptore domus militie Templi S. Eulalie de Larzaco et de Claromonte »


Domui S. Eulaliæ jungebatur XIIIe sæculo, Domus « Montelz »
Domus Templi — Monteils
Département: Aveyron, Arrondissement: Millau, Canton: Saint-Sernin-sur-Rance, Commune: Monteils — 12

Maison du Temple de Monteils
Maison du Temple de Monteils

Cujus negotia, XIIe sæculo, procurabat:
Helias de Montebruno — 1170, 1171, « magister »
Commendatores:
Petrus Geraldus — 1167-1171
Guillelmus — 1186, « de Montelz »
Petrus — 1195, « de la Cobertoirada »
Sources: A. Du Bourg page 581
Top

 

In septentrionali parte Ruthenensis (Rouergue, Rodez)
In septentrionali parte Ruthenensis pagi sedes plures habebant Templarii, quarum præcipua domus Speleonis erat. Domus hæc in ditione magistrorum Ruthenensium, XIIe sæculo, erat: in charta anni 1167 ad eam pertinent nomen magistri Heliæ de Montebruno invenimus ; magistro Bernardo Eschafredi testis adstat, a. 1181, « Ademars Candelz, comandator de domo Spelei. »
Sæculo XIIIe sæculo, juris commendatoris Silvæ nonnunquam fuit:
« Poncius de Magalacio, a. 1251, a preceptor domus de Silva et d'Espalieu et de Limosa » dicitur. Eam rexerunt præceptores proprii:
Domus « Speleonis »
Domus Templi — Espalion
Département: Aveyron, Arrondissement: Rodez, Canton: Espalion — 12

Maison du Temple d'Espalion
Maison du Temple d'Espalion

Ademarus Gardelz — 1181.
Guillelmus de Gastain — 1194.
Guiraldus d'Arpajo — 1197, « Magister domus milicie Templi d'Espeleo »
R. del Ser — 1235.
Hugo de Valo — 1261.
Petrus de Camfæt — 1262.
Guillelmus de Serveira — 1277.
Aimericus de Carlat — ante a. 1284.
Hugo de Roquos — 1284.
Gaucelmus de S. Jorio — 1288.
Bernardus de Revello (Revel) — circa 1292, 1301.

Guillelmus de Castain, a. 1194 « preceptor domorum milite Templi, de Rodez e d'Espeleu » nuncupatur. De domo illa Rutenorum nihil aliud scio. Sed verisimiliter eadem est ac domus Limosæ a. 134 domui Silvæ jungebatur in dictone « Bertrandi de Salis, preceptoris domus Silvæ et Limosæ ». Sed plerumque juris Speleonis erat: in titulo « Poncii de Magalacio », quem supra retuli, nomem ejus nomini Speleonis copulatur; « Guillelmo de Serviera a. 1277 », et, circa « Bernardo de Revel a. 1292 », qui titulum « preceptoris domorum Templi de Espelieu et de Limosa » assumebant, suberat.
Sources: Archives de la Hautes-Garonne, H. Malte: Albinhac, Espalion, Landes, Limouse, Mandalhac. — Archives de la Lozère, G, 1915. — Bibliothèque Nationale, collection Doat, 138 et 140. — Trudon-des-Ormes, page 240. — Du Bourg, page 566.


La Maison de Limouse-Saint-Jean est couplée avec ce de la Selve, et très souvent avec celle d'Espalion. Cujus in actis interdum fit mentio. Domus Limosæ a. 1234 domui Silvæ jungebatur in ditione « Bertrandi de Salis, preceptoris domus Silvæ et Limosæ. » Sed plerumque juris Speleonis erat : in titulo, Poncii de Magalacio, quem supra retuli, nomen ejus nomini Speleonis copulatur ; Guillelmo de Serveira, a. 1277, et, Bernardo de Revel, circa a. 1292, qui titulum « preceptoris domorum T. de Espelieu et de Limosa » assumebant, suberat.

Ad domum Sancte Eulalie spectabant fortasse domus sitæ apud:
Domus « Limosæ »
Domus Templi — Limouse-Saint-Jean
Département: Aveyron, Arrondissement et Canton: Rodez, Commune: Onet-le-Château — 12

Maison du Temple de Limouse-Saint-Jean
Maison du Temple de Limouse-Saint-Jean

Bertrandi de Salis — a. 1234, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Guillelmo de Serveira — a. 1277, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Bernardo de Revel — cieca a. 1292, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Bonohomine — « Magister »
Sources: Archives de la Hautes-Garonne, H. Malte: Albinhac, Espalion, Landes, Limouse, Mandalhac. — Archives de la Lozère, G, 1915. — Bibliothèque Nationale, collection Doat, 138 et 140. — Trudon-des-Ormes, page 240. — Du Bourg, page 566.


Ad domum Sanctæ Eulaliæ spectabant fortasse domus sitæ apud Laguiole quarum, primæ a Bonohomine, alterius a Girberto Rogerii præceptoribus rectarum, mentionem fecit A. Trudon des Ormes (page 240).
Il est tout aussi probable que la Maison du Temple d'Espalion contrôlait celle de Laguiole.
Domus Templi — Laguiole
Département: Aveyron, Arrondissement: Rodez, Canton: Laguiole — 12

Maison du Temple de Laguiole
Maison du Temple de Laguiole




Ad domum Sanctæ Eulaliæ spectabant fortasse domus sitæ apud Albinhac quarum, primæ a Bonohomine, alterius a Girberto Rogerii præceptoribus rectarum, mentionem fecit A. Trudon des Ormes (page 240).
Il est tout aussi probable que la Maison du Temple d'Espalion contrôlait celle d'Albinhac.
Domus Templi — Albinhac
Département: Aveyron, Arrondissement: Rodez, Canton: Mur-de-Barrez, Commune: Brommat — 12

Maison du Temple d'Albinhac
Maison du Temple d'Albinhac

Bertrandi de Salis — a. 1234, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Guillelmo de Serveira — a. 1277, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Bernardo de Revel — cieca a. 1292, « preceptoris domus Silvæ et Limosæ. »
Girberto Rogerii — « Magister »
Sources: Archives de la Hautes-Garonne, H. Malte: Albinhac, Espalion, Landes, Limouse, Mandalhac. — Archives de la Lozère, G, 1915. — Bibliothèque Nationale, collection Doat, 138 et 140. — Trudon-des-Ormes, page 240. — Du Bourg, page 566.
Top

 

In extremo Ruthenensi (Rouergue, Rodez)
Domus Silvæ, in extremo Ruthenensi pago sita, magistri Ruthenensis, medio XIIe sæculo, sicut jam dixi, juris erat ; dona nonnulla huic domui in manus Heliæ de Montebruno facta sunt, ab a. 1148 ad a. 1172 « E la ma de n'Elias de Monbru que era mæstre de la maizo del Temple de Rozergue e de n'Ugo Guiral que era cornandaire de la maizo del Temple de la Selva (1173) »

Poncium de Magalacio domus Silvæ, Speleonis Limosæque in ditione sua, a. 1251, junxisse vidimus. Exeunte XIIIe sæculo (et fortasse prius) et usque ad abolitionem Ordinis, domus Silvæ caput omnium bonorum Templi in Albigensi pago fuit.
Domus « Silvæ »
Domus Templi — La Sèlve
Département: Aveyron, Arrondissement: Rodez, Canton: Réquista — 12

Maison du Temple de La Sèlve
Maison du Temple de La Sèlve

Præceptores :
Johannes de Silva — circa a. 1150.
Hugo Guiral — (1160?), 1172,1180.
Raimundus de Combret — 1175, 1179, 1182, 1185-1186.
Aldebertus — 1177.
Antelmus — 1207.
B. Aimericus — 1214-1215.
Andræas de Castelnou — 1222-1227, 1232.
P. del Bosc — 1229.
Bertrandus de Salis (Salas) — 1230,1234.
Estrebal — 1232, 1234-1237.
R. del Cer — 1247.
Ber. Ademar — 1248.
Poncius de Magalacio — 1250-1251, 1253-1254.
Hugo de Rodes — 1252.
Hugo de Valo (Avalo) — 1254, 1256-1257.
Guillelmus de Rupeforti (Rocafort) — 1259, 1261, 1263-1264, 1266-1267, 1265.
B. de Revel — 1265.
Raimundus de Posqueriis (Posquieiras) — 1267-1272, 1289-1290.
Bertrandus de Castelnou — 1280.
B. de Rupe (de la Roca) — 1281-1282.
Raimundus de Plauzolas — 1283-1284, 1305.
Ato de Salvanhac — 1285, 1287.
Bernardus Guitbaldi (Guitbal) — 1291-1292, 1293-1294.
Bernardus de Revello (Revel) — 1292-1293.
Guillelmus de Joquo (Goco) — 1296.
Pondus de San Just — 1300-1301.
Raterius de Lemozi — 1306-1307.

Tempore incerto (dates incertaines:
Bertrandus de Cardalag
Ricardus
Hugo Daude

Locum commendatoris tenuerunt Sous-Commandeurs:
B. Gasc — (1254)
G. de Folhaquerio aut del Folhaquier — 1287, 1289 (1)
1. — Eisdem annis « loc tenent de comandador » et « comandaire de la maio de la Selva » dicitur.
Raimundus del Fraihsenel — 1297-1298 (2)
2. — A. 1297 et 1298, « loc tenent de comandador », a. 1297 « comandaire » et a. 1299 « preceptor » nuncupatur. Antea camerarius Silvæ fuerat.
Medio XIIe sæculo, domus Templi in Albigensibus (Albi) finibus sitæ balliviam conficiebant a « commendatore Albigensi » rectam. Tales inveniuntur:
Guiraldus de Castropersio (1171) (3)
3. — In Castro Persio (Castelpers, commune de S. Just, Aveyron. arrondissement de Rodez, canton de Naucelle) bona habebant Templarii : « domus mil. T de Silva et de Castro Perssio » (1293), « Petrus Deodatus, notarius publicus domus mil. T. de Silve et terre et baronie de Castro Perssio et pertinenciarum eorundem » (1306).
Petrus Costanti — 1180, qui « comandador d'Albejes »
Petrus de Cabannas — 1183, qui « commandaire de la baillia d'Albejes » dicuntur (4).
4. — Brunel, n· 130, 174, 204. Eodem tempore R. Matfres « priors de la bailia de l'hospilal de Jérusalem d'Albejes » (1181, Brunel, n· 191) et Frotardus de Roca « mæstre de las maios dels ospitals d'Albeges » (1188. Ibid., n· 236) erant.
Incertum est num commendatores illi domum etiam Silvæ in ditione sua haberent. Guiraldus de Caslelpers — (1171); idem fortasse est ac Hugo Guiral — (1172), « comandaire de la maizo del Temple de la Selva »


Exeunte veto XIIIe sæculo, omnes Albigenses (Albigeois) domus in manu commendatoris Silvæ jungebantur, e cujus titulis cognoscuntur. Minister ille a regiis nunciis et in regiis litteris (1301, 1304) norninatur « preceptor de Silva et Faussargiis »:
Domus « Faussargiis »
Domus Templi — Faussergues
Département: Tarn, Arrondissement: Albi, Canton: Valence-d'Albigeois — 81

Maison du Temple de Faussergues
Maison du Temple de Faussergues

La comanderie de La Sèlve, sous les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, comprenait l'entière seigneurie spirituelle et temporelle des lieux de la Selve, de Bégon, les seigneuries spirituelles de Rullac et de Lautrec, les fiefs des Montagnes, de Sauganetes, de Broquiès, d'Ayssènes et de Faussergues.
Le château des commandeurs n'a disparu que depuis peu d'années. La Chapelle est devenue l'église paroissiale de la Selve. Sources: Du Bourg, Histoire du Grand Prieuré de Toulouse. Page 565.

Sæpius intitulatur (1274, 1289-1307) « comandaire de las maios del Temple de la Selva e de Cambo » et « comandaire de la Selva, de Cambo e de las autras maios del Temple que son d'Albejes entre Tarn e Dado (le Dadou, rivière). »


Illi domui « Cambonis »
Domus Templi — Le Cambon-du-Temple
Département: Tarn, Arrondissement: Albi, Canton: Villefranche-d'Albigeois, Commune: Ambialet — 81

Maison du Temple de Cambon-du-Temple
Maison du Temple de Cambon-du-Temple

Guillelmus Guitbaldi — a. 1274 (1)
1. — « Eu, fraire Ramuns de Posquieiras, cavazier, commandaire de la Selva e de Cambo e de las autras maios del Temple que so entre Tarn e Dado, el evescat d'Albi, ... ab cossel de fraire Guillem Guitbal, comandador de la maio de Cambo...  »« Moi frère Raymond de Posquières, chevaliers, commandeur de la Sèlve et de Cambo et des autres maisons du Temple qui sont entre Tarn et Dadon, au diocèse d'Albi... avec le conseil de frère Guillaume Guibald, commandeur de la Maison de Cambon. »


Domus has « entre Tarn e Dado » sitas, excepta domo Cambonis, non novi. Commendator denique Silvæ ditionem suam etiam ultra Dadonem, nonnunquam saltem, extendebat : etenim, a. 1285, Ato de Salvanhac nuncupatur « comandaire de las maios del Temple de la Selva e de Lautrec:
Domus Templi — Lautrec
Département: Tarn, Arrondissement: Castres, Canton: Lautrec — 81

Maison du Temple de Lautrec
Maison du Temple de Lautrec

Ato de Salvanhac — a. 1285
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte: Begon, Broquières, Drulhe, Faussergues, Lautrec, Les Montaignes, Royssac, Rullac, Sauganete, La Sèlve. — Archives de l'Aveyron, Malte, fonds de la Sèlve. — Du Bourg, pages 561, 563.
Top

 

In Occidentalis Ruthenensis (Rouergue, Rodez)
Occidentalis pars Ruthenensis pagi primum in manu « magistri Ruthenensis » fuit. Etenim dona, ad domum Drulhæ spectantia, magistris illis fiunt : a en la ma d'en Elias de Monbru que era comandaire d'aquesta terra, d'aquel qu'el Temples i avia », « e ma d'en S. de Malavila lo maiestre » (1166). Sed postea, sicut domus Silvæ balliviæ Albigensi applicata est, bona Templariorum Caturcensi pago affinia in potestatem ministrorum hujus provinciæ transierunt XIIIe sæculo, qui negotiis eorum continue se immiscebant.

Domus « Drulhæ »
Domus Templi — Drulhe
Département: Aveyron, Arrondissement: Villefranche-de-Rouergue, Canton: Montbazens, Commune: Saint-Igest — 12

Maison du Temple de Drulhe
Maison du Temple de Drulhe

Præcipua Templariorum sedes in Occidentali parte Ruthenensis pagi, domus hæc ab anno saltem 1258 ad annum 1286, vera Cadurcæ præceptoriæ Capellæ appendix eral : « domus de Capella cui domus de Drulha subest » (1271, 1275).
Præceptores Drulhæ, inter ministros Capellæ sæpe electi, vicarii tantum erant præceptorum illius domus, qui se nonnunquam « comandaire de la Capela de Lhivro e de Drulha » inlitulabant quorumque « locum tenentes » interdum se dicebant.
Sequuntur eorum nomina:
Amans — 1229, 1232, 1236, 1242.
Guillelmus del Poih — 1247-1249, 1253-1254.
B. de Cordoa — 1254-1256.
Poncius de Castelnou — 1257.
Petrus del Vi (?) — 1258-1263, 1268.
Guillelmus Ramon — 1264-1266.
Guillelmus de Servieira — 1266-1267.
Guirbertus Rotgerius — 1267,1268, 1281, « Capellanus Drulhæ a. 1261-1285 »
D. Calssa — 1269.
Guillelmus de Marcieilh — 1269-1270, « Camerarius Capellæ a. 1277 »
Arnaldus de Calmon — 1270-1271, « Camerarius Capellæ a. 1269-1270 »
Petrus Bertal — 1272-1274.
R. Bermon — 1277.
Guillelmus Hugo — 1278, 1281, 1282.
Hugo de la Boria — 1279, 1285-1291, 1298, « Camerarius Capellæ a. 1280, 1282 et 1298. » — « Cambriers de la maio de Drulha, a.1286 », et « Luoc tenent del comandator de la maio de Drulha a. 1291 »
Bartholomeus Layga — 1293, 1296, 1298, « Camerarius Capellæ a. 1279 et 1288 »
Odo Saumada — 1293-1294, « Fraire Hot, tenens luoc de comandaire, 1288 »
Guillelmus Fabre — 1299-1300, 1304-1305, « Capellanus Drulhæ erat. Ab anno 1300 ad a. 1305 tum capellanus tantum, tum commendator, tum « capelas et comandaire », tum etiam « capelas et loc tenent del comandaire de la maio del Temple de Drulha » dicitur »
R. del Frayshinel — 1300.
B. Aymar — 1302-1303.
Guigo de Roquetaillade — 1307, (T.d.O.)
Sources: Archives des Bouches-du-Rhône, H1. 3. — Archives de la Haute Garonne, H, Malte: fonds de Drulhe, La Capelle, Mas del Serieys, Péchaudric, Saint-Igest, Salles, Terrail, Villeneuve. — Trudon-des-Ormes, page 243. — Du Bourg, page 550. (M. Du Bourg, fait confusion avec les commandeurs de Drulhe et ceux de La Capelle. Nous ne donnerons pas ses listes)

Donation de la ville de Drulhe aux Templiers
Conoguda causa sia à totz homes que eu Echer de Mirabel, fils des L, doni pe. Deu e per m'arma e per l'arma de mon paire e de ma maire à Deu e als fraires del Temple, qui aias son ni per adevan isseron, la vila de Druilla. ella paroquia, ella honor e tot quant eu i avia, ne hom de me : e aquesta vila sobredicha per nom Druilla es bastida, el Capmas Guillemetie e ella Bretatia e el Engordanenc : el fieus délia Bretatia dona XII deners als senhors per alo. E aquest dos es fahz è ma den S. de Malavila lo Maestre, autre Nescafre d'Albi, en Berengueis de Salas, en S. del Bosc, en P. della Rocca de Peirussa, en Azemars della Garda, en P. lo Capellos qui la gleia tenia. Regnante Lodoico Rege Francorum, en P. es Evesque de Rodez, en Uc lo Coms, lo fils Nugo, anno ab Incarnatione MCLXVI.
Sources: M. Antoine Du Bourg. Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Toulouse 1883


Domus « Lopiac »
Domus Templi — Loupiac (Causse-et-Diège)
Département: Aveyron, Arrondissement: Villefranche-de-Rouergue, Canton: Capdenac-Gare, Commune: Asprières — 12

Maison du Temple de Loupiac
Maison du Temple de Loupiac

Domus hæc, quæ capellam habebat, a commendatoribus Drulhæ regebatur, qui interdum eam in titulo suo nominabant:
Poncius de Castelnou — 1267
Hugo de la Boria — 1286, « comandaire de la maio de Drulha e d'aquela de Lopiac »
Petrus del Vi — 1268, « comandaire de Drulha e de Lopiac per comandament de R. del Boisso, comandaire de la Capela » dicuntur.
Radulphus de Sotnac — 1260, « comandaire de la maio de la Capela e de Drulha e d'aquela de Lopiac » nominatur.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, H. Malte, fonds de Loupiac
Le nom Loupiac a disparu sur les cartes modernes, il a été remplacé par celui de Causse-et-Diège


Domus « Genoilhac »
Domus Templi — Ginouillac
Département: Aveyron, Arrondissement et Canton: Villefranche-de-Rouergue, Commune: Martiel — 12

Maison du Temple de Ginouillac
Maison du Temple de Ginouillac

Hanc domum in potestate præceptorum Drulhæ et Capellæ positam aba. 1264 ad a. 1298 videmus ; solus D. Cartairada quidam, a. 1288, tantum « comandaire de la maio de Genoilhac » videtur fuisse.
D. Cartairada — a. 1288
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Genouillac


Bona, et fortasse domus, habebant Templarii apud Figeac « outral pont de Vilafrancha », en 1294, (elle se trouvait au-delà d'un pont en dircetion de Villefranche-de-Rouergue)
Domus Templi — Figeac
Département: Lot, Arrondissement et Canton: Figeac — 46

Maison du Temple de Figeac
Maison du Temple de Figeac




Bona, et fortasse domus, habebant Templarii apud « Villamnovam »
Domus Templi — Villeneuve
Département: Aveyron, Arrondissement: Villefranche-de-Rouergue, Canton: Villeneuve — 12

Maison du Temple de Villeneuve
Maison du Temple de Villeneuve

Pepio — 1288, « procuraire de la maio de Vilanova »



Denique in vicinia Drulhæ possidebant domum, seu potius mansum, « de Maquaron » — Dans les environs de Drulhe, les Templiers possédaient la Maison ou Manse de Maquaron
Domus Templi — de Maquaron ?
Département: Aveyron, Arrondissement: Villefranche-de-Rouergue, Canton: Montbazens — 12

Bernardus la Costa — a. 1280, « præceptor »
G. Carrere custos — a. 1285, « præceptor »
Top

 

Domus Templi in Caturcensi pago balliviam (Cahors)
Domus Templi in Caturcensi pago balliviam conficiebant, XIIe sæculo balliviam Caturcensis dictam — (hoc tempore eam rexerunt: « Aimar Raines, mæstre de la bailia de Cærci », « P. Costanti, comandaire de Cærci, a. 1180, sicut vidimus comandator d'Allbejes » et « bailes d'aco que la maios del Temple avia en Cærci » et, « Bertran Galquer, a. 1179 mæstre de la bailia de Cærci » — et postea balliviam Monsonis aut Capellæ (1), e nomine præcipuæ ejus domus, quæ in tota illa regione ab Oriente (Drulhe) ad Occidentem (Cahors, Carnac, Trebaix) sicut a Septentrione (Le Bastit) ad Méridieni (Vaour) imperium exercebat. En 1263 Petrus quidam Boneti procurator fit « bajulie domus Capelle ». In eodem instrumento, ad domum « de Trebaix » pertinenti, legitur : « obligantes omnia bona dicte bajulie domus Capelle...  »

Domui Cabanæ Monsonis, cujus Capella, prædium a. 1226 Templariis a comite Tolosano datum, primo appendix lantum erat, præfuerunt:
Deodatus Garcias [de Bos] (1225-1232), « comandador de la cabanna de Monson » plerumque dictus, sed etiam « comandaire de la bailia del bestiar (?) de Monson » (1225), « preceptor bajulie de Monson » (1227), « comandador de la bailia de Monson » (1230) et « comandador de la Cabana de Monso e de Rocolas », Arnaldus de Bos (1233-1236), Ameiius de Sils, a. 1238 (a. 1227, 1232-1236 præceptor Capellæ fuerat) et Gaillardus de Pradinis, a. 1240.

Donation de la ville de La Capelle Livron
Notum sit omnibus hommibus presentibus et futuris que Grimalz de Lhivron, que fo filh de Pons de Lhivron, a vendut e donat e livrat per aora e per totz tems, à la maion deil Temple, soes à saber, à fiaire Doat Garssia comandador del bestial de la cabana de Monson, cals autres fraires del Temple presens c endevenedors, toti la terra qu'el avia, e la honor, ni aver devia, en la vila de la Capela, e tot quant avia en la vila de la Capela, o rendes, o cens, o qualsque causas... Actum anno Domini MCCXXV. mense mai, el puech de la Capela prop Castluch, Honorio Papa Romae, Locioico Rege, Willelmo Episcopo Caturcensi.
Sources: M. Antoine Du Bourg. Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Toulouse 1883

Domus « Capellæ »
Domus Templi — Lacapelle-Livron
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Caylus, Commune: Lacapelle-Livron — 82

Maison du Temple de Lacapelle-Livron
Maison du Temple de Lacapelle-Livron

Eodem anno 1240 appendix fit caput. Deinde reperiuntur præceptores Capellæ:
Gaillardus de Pradinis — 1240-1243, 1246-1254, 1260-1262.
Petrus de Boisshazo — 1246.
B. de Sancto Justo — 1256.
Radulfus de Sonac — 1257-1260.
Hugo d'Avalo — 1264-1265.
Raimundus del Boisso — 1265-1271.
Verisimiliter idem ac Raimundus de Dumo, cujus apud Trudon des Ormes fit mentio. A. 1263, domus cujusdam « de Peiracaus », quam definire nescio, præceptor erat.
Hugo de Santes — 1272-1278, 1280-1286.
Pondus de Parlatge — 1278-1279.
Ato de Salvanhac — 1288-1289, 1295-1307.
Raterius de Lemozi — 1292-1294

Subpræceptores :
Hugo de Santes —, 1259 « sotz comandaire de la maio de la Capella »
G. Columba, 1271 — « prior de la maio del Temple de la Capella, tenent luec de comandador »
Hugo de la Boria — 1290
Raterius de Lemozi — 1291

Lacapelle-Livron, Du Bourg
Doat Garsie —1225-1230
Arnal de Bosc —1231-1233
Amiel de Sils —1237-1238), précepteurs de la Cabane de Monson.
Gaillard de Pradines —1239-1255
Raoul de Sosnac —1257-1259
Raymond de Montaigut —1259-1260
Hugues de Valon —1263-1264
Raymond du Buisson —1264-1277
Pons de Parlatge —1277-1278
Hugues de Santhes —1279-1286
Athon de Salvagnac —1287-1290
Ratier de Lemosin —1290-1299
Sources: Archives de la Haute-Garonne, A, 114; G 945; H, Malte, fonds de Lacapelle-Livron, Caylus, Crousille, Gorsses, Jambluse, Lagarde, Lauserte, Mouillac, Parisot, Pech d'Auzons, Saint-Aman, Saint-Laurent, Saint-Pantaléon, Saint-Peyronis, Salles, Villeneuve, Villefranche. — Trudon-des-Ormes, page 246. — Du Bourg, page 552. — Esquieu, Les Templiers de Cahors (Bulletin de la Société des Etudes du Lot, tome XXIII et XXIV, 1898 et 1899). — Indicida quæ de domo hac apud F. Moulanq, Documents Historiques sur le Tar-et-Garonne, tome II (Montauban, 1830, in-8º), pages 31 à 52, reperiuntur, e repertoriis plerumque excerpta, sæpuis neglegenda sunt.

XCV — Donation de la ville de La Capelle Livron (1225)
Notum sit omnibus hominibus presontibus et futuris que Grimal de Lhivron, que lo filh de Pons de Lhinvron, a vendut e donat e livrat per aora o per totz tems, à la maion del Temple, soes à saber, à fraire Doat Garssia comandador del bestial de la cabana de Monson, o als autres fraires del Temple presens o endevenedors, toti la terra qu'el avia, o la honor, ni aver devia, en la vila de la Capela, o tot quant avia en la vila de la Capela, o rendes, o cens. o quilsque causas.
Actum anno Domini MCCXXV. mense mai, el puech de la Capela prop Castluch, Honorio Papa Romæ. Locoico Rege, Willelmo Episcopo Caturcensi.
Du Bourg, Histoire du Grand Prieuré de Toulouse, page LXV.


Domum illam rexerunt, a. 1272, Raimundus de Boissono (idem ac Raimundus del Boisso supra citatus), Hugo de Santes, « preceptor Capelle et Caturci... et de la Garda de Rossilho »
Domus Templi — Cahors
Département: Lot, Arrondissement et Canton: Cahors — 46

Maison du Temple de Cahors
Maison du Temple de Cahors

Raimundus de Boissono (idem ac Raimundus del Boisso — a. 1272
Hugo de Santes —« preceptor Capelle et Caturci... et de la Garda de Rossilho », Finke, tome I, page 316
Sources: Archives du Tarn-et-Garonne, A, 297, folio 1115 vº. — Bibliothèque Nationale, collection Doat, 155 folio 108. — Trudon-des-Ormes, page 243. — Esquieu, page 158.


« la Garda de Rossilho »
Domus Templi — La Garde-Roussillon
Département: Cantal, Arrondissement: Saint-Flour, Canton: Chaudes-Aigues, Commune: Lieutadès — 15

Maison du Temple La Garde-Roussillon
Maison du Temple La Garde-Roussillon

Pierre — 1299, Trudon-des-Ormes
Sources: Trudon-des-Ormes, page 243


Domus illæ (hæc revera grangia et illius appendix erat) semper subjacuerunt præceptoribus Capellæ qui negotiis earum continue se immiscebant et eas nonnunquam, nullo medio, rogebant.
Domus Templi — Trebaix
Département: Lot, Arrondissement: Cahors, Canton: Luzech, Commune: Villesèque — 46

Maison du Temple de Trebaix
Maison du Temple de Trebaix



Domus Templi — Carnac
Département: Lot, Arrondissement: Cahors, Canton: Luzech, Commune: Carnac-Rouffiac — 46

Maison du Temple de Carnac
Maison du Temple de Carnac

Præceptores proprii Casnaci fuerunt:
Gaillardus de Pradinis — 1256, 1258.
Sans — 1262.
Petrus de Lu — 1265, 1266.
B. Tendut — 1269.
Raimundus Jordan — 1270.
B.de Ruppe (de la Roca) — 1278-1279, 1281.
Raterius de Lemozi — 1283.
Gaucelmus de S. Jori — 1286.

Ato de Salvanhac domus illas in manu sua Capellæ junxit (gérait les maisons en même temps que celle de la Capelle) : « comandador de [la mayo del Temple] de la Capela e de Casnac » (1289, 1299, 1300), « preceptor milicie Templi de Casenaco et de Travays » (1290, 1294-1298, in annis scilicet in quibus Capellæ etiam præerat).
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de La Capelle, Carnac, La Cavalerie, Saint Pantaléon, Trébaix. Trudon-des-Ormes, page 249. — Du Bourg, page 554.


Pour la Maison du Temple du Bastit, j'ai deux localisation, la première « Le Bastit des Causse », proposée par Léonard:
Domus Templi — Le Bastit du Causse
Département: Lot, Arrondissement: Figeac, Canton: Gramat, Commune: Reilhac — 46

Maison du Temple Le Bastit du Causse
Maison du Temple Le Bastit du Causse


Et l'autre, proposée par Grasset, Essai sur le Grand-Prieuré de Saint-Gilles. Paris 1869. « Labastide-Murat »
Domus Templi — Le Bastit
Département: Lot, Arrondissement: Gourdon, Canton: Labastide-Murat — 46

Maison du Temple de Labastide-Murat
Maison du Temple de Labastide-Murat

Præfuerunt præceptores:
P. del Caslel — 1231.
Ademarus de Petrussia (Peirussia) — 1264-1267.
Guillelmus de Serveira — 1267.
Hugo Radulphi — 1271,1275.
Raimundus Rotberti — 1277-1280, 1282, 1291-1295, 1302.
Guillelmus de Jocono — 1302.
Gerardus del Gauze (de Caus, de Chauche) — 1305-1307.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds du Bastit. — Archives du Lot, F 256. — Archives de Gramat. — Trudon-des-Ormes, page 244. — Du Bourg, page 547. — Esquieu, page 154.

Le Bastit, A. Du Bourg
Raymond du Buisson — 1250
Adhémar de Peyrusse — 1264
Raymond Rotbert — 1276-1280
Jean de Pouberet — 1298
Sources: Du Bourg, Histoire du Grand-Prieuré de Toulouse


Domus « de Gratz »
Domus Templi — Cras
Département: Lot, Arrondissement: Cahors, Canton: Catus — 46

Maison du Temple de Cras
Maison du Temple de Cras

Raimundus Rotberti — a. 1277 et 1280
G. del Cauze — a. 1306, dicuntur « preceptor domorum de Bastito et de Gratz »
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds du Bastit. — Archives du Lot, F 256. — Archives de Gramat. — Trudon-des-Ormes, page 244. — Du Bourg, page 547. — Esquieu, page 154.


Hanc ultimam domum regebat, a. 1267 et 1273, Arnaldus de Calmunt, qui, a. 1273 saltem, in ditione Capellæ præceptoris erat, sicut ex loco sequenti apparet : « ...nos fraire R. del Boisso ...comandaire de la maio de la Capella..., ab voluntat... de fraire Arnal de Calmunt, comandaire per nos de la maio de Cratz » ; verisimile est domum etiam Bastiti a Capella pependisse. Templarii denique domum (aut potius grangiam) apud: « Pomaireda »
Domus Templi — La Pomarède
Département: Lot, Arrondissement: Cahors, Canton: Puy-l'Evêque, Commune: Lherm — 46

Maison du Temple La Pomarède
Maison du Temple La Pomarède

habebant frater quidam:
Johannes de Polverel — a. 1298 « procurator ...domus ...de Bastito et de la Pomaireda »
Hugo de Labordela — a. 1311 « judex et procurator domorum Templi de Bastito, de Cratz et de la Pomayreda »
Guillelmus quidam de Castronovo — a. 1282, « preceptor de Peirvenhs (?) » in charta domus Capellæ reperitur. (T.d.O)
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds du Bastit. — Archives du Lot, F 256. — Archives de Gramat. — Trudon-des-Ormes, page 244. — Du Bourg, page 547. — Esquieu, page 154.


Domus « Martello »
Domus Templi — Martel
Département: Lot, Arrondissement: Gourdon, Canton: Martel — 46

Maison du Temple de Martel
Maison du Temple de Martel

P. Boneti — a. 1262 et 1263, frater erat « preceptor domorum milicie Templi de Martello et de Sancto Juliano »
Domus etiam illæ pars erant balliviæ Capellæ, cujus eodem anno 1263 fit procurator, sicut vidimus, idem P. Boneti. Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds du Bastit, H, 121, nº5. — Du Bourg, pages 537 et 548.


L'Ordre du Temple et l'Ordre des Hospitaliers
Une commanderie de l'Ordre du Temple a été créé vers 1153 au carrefour des routes Cahors — Turenne, Gourdon — Miers — Copeyre — Martel — Hôpital St. Jean et Rodez — Gourdon. Cette fondation a été réalisée grâce aux donations de terres du VIIe baron de Castelnau-Gramat et du baron de Gourdon. Donc, en ce carrefour de grandes voies, un lieu plutôt désert et peu propice à l'habitat, l'Ordre du Temple a installé sa plus ancienne commanderie en Haut-Quercy.

La Commanderie du Bastit comprenait les possessions suivantes, appelées « membres » selon le vocable des ordres de chevalerie: Le Bastit, la Pomarède, Assier, Martel, Miers, Taillefer.

La commanderie de Cras a été fondée en 1202 sur la voie qui reliait le Bastit à Cahors. Cette commanderie templière était indépendante jusqu'en 1276, date de son annexion à la commanderie du Bastit. Le membre de Cras comprenait le château, des fermes et moulins, terres et bois, trois églises des paroisses diverses, les rentes et biens à St-Martin de Vers. Le château de Cras a été détruit par les Anglais qui occupèrent le bourg de 1355 à 1385.

La Pomerède a été fondée vers 1280 par les Templiers et elle a été annexée au Bastit en 1298 par le commandeur Jean de Polverel. Il ne subsiste aucun vestige de cette petite commanderie.

La Commanderie d'Assier a été fondée vers 1280 par les Hospitaliers de Saint-Jean et elle a été annexée au Bastit en 1789.

Le Prieuré Saint-Julien de Cazillac, à l'abbaye de Beaulieu-sur-Dordogne en 932, a été annexée en 1262 par le commandeur du Bastit qui possédait une maison et tout le territoire de la paroisse.

L'Hôpital Saint-Jean de Jaffa (paroisse de Sarrazac, fondé par Raimon IV de Turrenne en 1233, servait d'hôtellerie sur le chemin de Rocamadour.

L'Hôpital de Martel a été fondé par les Templiers dans le barri du Cap de Ville avec des tènements dans le barri des Poujols aux environs de l'église et de la rode (pilori), et hors les murs de la cité près de Loupchat, Murel et Lalande et des rentes sur le port de Montvalent. En 1358 après le traité de Brétigny et les dégats causés par les guerres anglaises, les Hospitalières durent quitter l'hôpital devenu inhabitable.

L'Hôpital de Miers avec sa chapelle dédiée à Saint Jean-Baptiste, a été fondé par les Templiers sur donation des seigneurs de Miers au bord du chemin de pèlerinage vers Rocamadour, et a été dévolu aux Hospitaliers en 1313. S'il ne subsiste rien des bâtiments du Temple, on peut admirer une belle fontaine voûtée en pierre et ornée d'une croix de Malte.
Sources : Les Templiers de Montalvent
Top

 

Templariorum in Montalbanensi, (Biens du Temple dans les environs de Montauban)
Bona Templariorum in Montalbanensi pago sita tam Caturcensibus quam Tolosanis domibus jungi possunt. Semper enim cum domo Capellæ aliquid rationis videntur habuisse:
a. 1248 Gaillardus de Pardinas « comandaire de Vaor, de Montricols e do la Capella » dicitur,
a. 1276, Hugo de Santes, « comandayre de la mayo de la Capella de la cavalaria del Temple » paciscebatur « e nom de las mayos del Temple de Vaor e de Monricols. » Pactioni, e contra, ad domum « de Vaor »
pertinenti aderat, a. 1196, « Ademar G., comendator de Tolzano »
a. 1257, Raimundus de Boqueria et,
a. 1264, Poncius de Castronovo, præceptores « de Vaor », magistros Templi Tolosæ et Villæ-Dei in Tolosanis partibus sectabantur.

Les possessions à énumérer sont:
In bonis his annumerandæ sunt domus « de Vaor »
Domus Templi — Vaour
Département: Tarn, Arrondissement: Albi, Canton: Vaour — 81

Maison du Temple de Vaour
Maison du Temple de Vaour



Domus « Montisricosi »
Domus Templi — Montricoux
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Nègrepelisse — 82

Maison du Temple de Montricoux
Maison du Temple de Montricoux

Coutumes de Montricoux
Ledit seigneur Maître a donné, confirmé et octroyé pour toujours aux habitants présents et futurs de ladite ville de Montricoux et de sa juridiction, toutes ces libertés et toutes ces coutumes, ainsi qu'elles sont mieux et plus amplement contenues et exprimées dans cette présente charte, et qu'elles peuvent et doivent ètre mieux entendues, de bonne foi. Il a promis et juré auxdits habitants de maintenir et observer en tout temps ces coutumes et ces franchises, sans altération et sans contestation , et de ne jamais y contrevenir en aucune manière, soit par lui, soit par un autre agissant en son nom. Et pour plus de sûreté, il leur a donné en témoignage cette présente charte publique, valable à toujours et scellée de son propre sceau.

Bernard Delcuzoul, Bernard Garinhac, Pierre Rigaud, consuls de Montricoux, et Vidal Andral reçurent et octroyèrent, pour lesdits habitants présents et futurs, ces coutumes et ces franchises susdites, et promirent et jurèrent audit seigneur, sur les saints Evangiles, de les maintenir et de les faire maintenir, de tout leur pouvoir, par les habitants de ladite ville, de bonne foi.

Ceci fut fait dans la maison de la chevalerie du Temple de Lacapelle-Livron, en présence de frère Pierre de Geoffroy, commandeur de la maison de Montricoux, de frère Hugues Desautes, commandeur de la maison de Lacapelle-Livron; des frères Rigaud de Pierre, chevalier du Temple; Pierre Carrière, Hugues de Cazals, Guillaume de Marcielh, Dieudonnc de Servière, Aymeri Charbère, Gaillard de Fabre, chapelain de Lacapelle-Livron; Jean de Donnadieu, chapelain de Montricoux; du chapelain de Losier, de Frotard de Cas, de maître Bernard de Raoul, de maître Bertrand de Fontaines; de Pierre de Cordes et de Gaillard son fils; d'Etienne Béral et d'Arnaud Gras, notaire public de Bruniquel, qui, par ordre et du consentement dudit seigneur, écrivit cette charte et y apposa sa signature l'an du Seigneur (vieux style 1276) 1277, et le 6 du mois de janvier. Sources: Mémoires de l'Académie Impériale des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse. Sixième-série, tome II. Toulouse 1864. Page 144.


Domusque (aut potius grangiæ ?) « de Castras »
Domus Templi — Saint-Benoit-de-Castres
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Nègrepelisse, Commune: Montricoux — 82

Maison du Temple de Saint-Benoit-de-Castres
Maison du Temple de Saint-Benoit-de-Castres



Domus « de Mairessi »
Domus Templi — Saint-Laurent-de-Maynet
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Nègrepelisse, Commune: Montricoux — 82

Maison du Temple de Maynet
Maison du Temple de Maynet

Exeunte sæculo XII balliviam conliciebant cujus magister (1) fuit, ab a. 1173 ad a. 1190 aut 1191, Fortis Sancius, plerumque « maiestre de Vahor » nominatus, interdum « bailles e mæstre de la maio del Temple en esta terra », et etiam « comandaire [procuraire] de la maio de Vaor », « maiestre de la maio de Castras e de Mairessi », « comandaire de la maio de Castras » (2). A. 1186 fit pactio quædam « en ma d'en Fort Sanz e d'en W. Ato, que ero fraire e donat de la maio del Temple e aministrador en aquell termini de la maio de Vaor e de las honors de Castras e de Mairessi. »
1. — Magistrum totius balliviæ a præceptoribus singularum domorum, magistro obnoxiis, non secreverunt Ch. Portal et Edm. Cabié (in opère infra citato, pages X-IV). Haud dubium est equidem titulos ministrorum Templi incertos fuisse : nonnunquam, sicut dicunt scriplores illi (page XIII), qui male hoc in universum præceperunt, « les titres de maître et de commandeur sont équivalents » ; magistros etiam balliviarum titulo præceptoris talis talisve domorum suarum sese insignivisse (fiat documentum Fortis Sancii ipse) antea notavi. Nihilominus magistros hos, quibus parebant præceplores balliviarum, fuisse compertum habetur.
2. — In charta, a. 1279 conscripta, ad domum de Lopiac « spectanti, invenitur quidam » Forts Sans, regidor « e governador de las vacas de la maio de la cavalaria del Temple de la Capella »

Forti Sancio magistro præceptores suberant, qui domus singulas regebant, ut ex locis his apparet: « Notum sit... qu'en W. de Salvainnac... et plaig que avia ab Fort Sanz e ab los fraires del Temple de Jérusalem, zo es a saber ab Durant Oeiller, que era comandaire de Vahor » (1181), « aquest do fetz... en ma d'en Fort Sanz, que era mæstre de la maio de Vahor... Autorici... P. de la Casa, que era comandaire de Castras » (1184), « aquest dos... fo faigz en ma d'en P. de Tudella, que era comandaire de la maio de Vaor, e receup lo per mandament d'en Fort Sanz e delz fraires que ero en sa bailia » (1184). Tales « comandaire de Vahor », vivo Forti Sancio, fuerunt:
Guiraldus Bada — circa a. 1178.
Johannes de Nogairol — 1176(?), 1179.
Durantus Oeiller — 1181.
P. de Tudella — 1182 (?), 1184, 1186.
Arnaldus Dabos — 1191.
Petrus — 1191. (1)
1. — « P. lo capclla, que era comandaire de la maio de Vaor » Re vera illius domus capellanus erat, quem in actis usquc ad incipientem XIIIe sæculum invenimus partes præceptoris interdum agentem.

Ab a. 1183 ad a. 1185 P. de la Casa « comandaire de Castras » erat et, circa a. 1185 Bernardus Abauzitz, « comandaire de la maio de Castras e de Mairessi. »

Mortuo Forti Sancio, magistri partes egit fortasse Doatus Dohas : « seguentre la mort d'en Fort Sanz, Doatz Dohas que fo comandaire en loc de lui » (1192). Doatum hunc in charta ad domum « de Vahor » pertinenti, a. 1196 conscripta, videmus sectantem « Poncium (Rigaud), marescalchium milicie in partibus Provincie et in quibusdam Yspanie », Poncium scilicet de Rigaldo, Provinciæ et Hispaniæ magistrum.
« Comandaire de la maio [preceptores domus] de Vahor » dicuntur solum:
Bertrandus Bonafous — 1192-1193.
Petrus — 1195.
Deodatus de Santa Crotz — 1199.
Adhemarus W. (Guillelmus) — 1200.
Petrus del Castell — 1202.
Arnaldus Dabos — 1211. (1)
Voyez Revue des Langues romanes, tome III (1872), page 5.
Petrus de Bosco — 1247.
Raimundus de Boqueria — 1257.
Pondus de Castronovo — 1264.
Hugo Raous — 1268.
Petrus Jaufredi — circa a. 1280. (2)
Voyez Trudon-des-Ormes, et Finke, page 318

« Comandaire de la maio de Monricols », eodem tempore :
G. de Lobers — 2232
G. de Cantamerle — 1255
Sancius — 1268, 1273-1274 (3).
Voyez Esquieu: Sansius de Cericys

Non impossibile est quosdam e ministris illis simul duas dormis rexisse. In ultimis utique Ordinis annis comperta est ejusmodi conjunctio : Arnaldus de Calomonte (de Calmon) ab a. 1283 ad a. 1285, Bernardus de Rupe (de la Roca) a. 1306 (a. 1300 solum « preceptor domus milicie Templi Montisricosi » dicitur) « comandaire de las maios del Temple de Vaor e de Monricos » erant.
Top

 

Chapitre 7 — Domibus in Tolosanis (Toulousain et parties Aquitaine)
Domibus in Tolosanis partibus sitis præerat, usque saltem ad médium XIIIe sæculum, minister Templi qui, nonnunquam tantum « magister » nominatus, sæpius tum « magister domus milicie Templi Tolose » e nomme præcipuæ domus suæ, tum « magister milicie de Villa Dei », « magister Ville Dei » (1), e nomme domus ubi frequenter residebat (2), tum etiam « magister domorum milicie Templi in Tolosano » (3) dicebatur.
Et etiam, raro quidem, « preceptor Ville Dei. » In chartis ad domum Arrameti spectantibus, magistri Tolosani Petrus de Tolosa (1179) et Petrus Berengariu (1182) nominantur « magister de Laramed. »
Cf. A. du Bourg, p. 72 : domo Templi in bello Albigensi combusta, « la destruction des bâtiments fut si complète que les Maîtres de la province Toulousaine transportèrent leur résidence à la Villedieu et y demeurèrent habituellement jusqu'à la suppression de leur charge qui eut lieu vers le milieu du XIIIe siècle. » Sed jam a. 1173 Petrus de Tolosa « magister milicie Ville Dei », et a. 1174 « magister Ville Dei » dicebatur.
Et etiam « magister milicie Tolosane diocesis », « magister major in Tolosanis partibus. » Martinus de Nessa, a. 1231, « comendator domus Templi apud Villam Dei et per Tolosanam provinciam » nominatur.


Ultimam magistrorum horum in charta a. 1258 conscripta inveni mentionem ; magistri ceterum Provinciæ in actibus Tolosanis ab anno 1251 constanter apparent : de qua mutatione, in omnibus Provinciæ regionibus comporta, jam dixi. Sequitur « magistrorum in Tolosano » index:
Guillelmus de Verduno — circa a. 1155.
Deodatus Girbertus — 1162.
Petrus de Stuga — 1164, 1166, 1169.
Petrus de Tolosa — 1168, 1172-1179.
Petrus Berengarius — 1182, 1184.
Raimundus Aldricus — 1183, 1185-1191.
Guillelmus de Samatano — 1193-1194, 1198.
Fortanerius de Astiaga — 1205.
Bermundus — 1205-1206.
Bertrandus de Salis — 1208.
Petrus de Castronovo — 1211-1213.
Raimundus Chauzoardus — 1213-1215.
Bertrandus de Rupe — 1218-1219.
Arnaldus de Tolosa — 1221-1224.
Raimundus Folcaldus — 1224-1225.
Petrus de Deo — 1228.
Martinus de Nessa — 1228-1229, 1231, 1233-1236.
Hugo Carbonellus — 1229-123.
Rigaldus de Rupibus — 1232-1233, 1236.
Raimundus de Brugaria — 1237-1240, 1242-1245, 1250-1251, 1258. (1)

Hic est index, magistrorum ab A. du Bourg (page 24) conscriptus:
Gérard de Nocura — 1134
Deus de Hugo — 1148
Guillaume de Verdun — 1150
Dieudonné de Girbert — 1162
Durand — 1164
Pierre d'Astugue — 1165-1167
Pierre de Toulouse — 1167-1179
Pierre Béranger — 1180-1183
Raymond Oalric — 1184-1191
Guillaume de la Mothe — 1192-1198
Fourlanier d'Astiage — 1201-1204
Bermond — 1204-1205
Bertrand de la Salle — 1205-1208
Pierre de Castelnau — 1211-1212
Bermond — 1212-1213
R. Guizoard ou Chézoard — 1213-1214
Guillaume de la Roque — 1214-1215
Guillaume Catel — 1214-1215
Bertrand de la Roque — 1218-1219
Arnaud de Toulouse — 1221-1224
Raymond Focald — 1225-1228
Pierre de Dieu — 1228-1229
Hugues Carbonnel — 1229-1230
Rigald des Roches — 1230-1232
Martin de Nesse — 1233-1236
Guillaume de Bruguières —1237-1244
Hugues de Marmande — 1244-1245
G. de Bruguières — 1245-1250

Domus « Tolosæ »
Præter magistros supradictos non inveni, quo attinet ad majorem XIIe sæculi partem, præceptores soli domui Tolosæ præfectos ; ab anno 1191 vero in eisdem actis reperiuntur magistri Tolosani et præceptores Tolosæ ; etenim quæ Templo in hiis regionibus dabantur aut venibant plerumque « N., preceptori domus milicie Templi Tolose pro se et pro domino N., magistro ejusdem domus » aut « N., magistro domus milicie Templi Tolose et fratri N., preceptori ejusdem domus » tradebantur.
Domus Templi — Toulouse
Département: Haute-Garonne, Arrondissement et Canton: Toulouse — 31

Maison du Temple de Toulouse
Maison du Temple de Toulouse

Hii sunt præceptores hujusmodi:
Arnaldus de Milaribus — 1191, 1194, 1198, 1201-1202.
Geraldus — 1203, 1205-1206.
Gregorius — 1213, 1218-1239.
R. de Carcassona — 1214.
Bertrandus — 1240.
Johannes de Rupeforti — 1241-1248.
Guillelmus de Sancto Johanne — 1248, 1263-1270, 1279. (1)
Guillelmus ille de Sancto Johanne, « capellanus et preceptor domus militie Tholose » etiam dictus (1264-1279), idem verisimiliter est ac Guillelmus de Templo, præceptor (1270).
Bernardus de Furno — 1250, 1255-1258.
Jordanus — 1251.
Bernardus de Martello — 1253-1255.
Bernardus Catalani — 1257.
Raimundus de Montegalhardo — 1264.
Hugo Radulphi — 1271.
Petrus de Biterris — 1273-1276.
A. de Calmonte — 1276.
Raimundus Robertus — 1277.
Arnaldus de Aspello — 1279, 1285.
Fulco Berengarii — 1282, 1290-1292.
Petrus de Gavarreto — 1283-1284.
Bernardus Lavanderii — 1287.
Guillelmus Bernardus de Laymonte — 1293, 1297.
Odo Saumata — 1295, 1297-1298, 1304.
Guillelmus Raymbaudi — 1301.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Toulouse. — Trudon-des-Ormes, page 248. — Du Bourg, page 69

D'après A. du Bourg (page 83):
Jean de Nogayrol — 1170
Arnaud de Millars — 1191-1201
Gérard — 1205-1208
Boson — 1211
Grégoire — 1212-1213
Raymond de Carcassonne — 1214
Grégoire — 1211-1240
Raymond de Belcaire — 1240-1241
Jean de Roquefort — 1241-1245
Raymond de Recalde — 1246-1247
Grégoire — 1248-1250
Jourdain — 1250-1251
Bernard du Four — 1252-1260
Guillaume de Saint-Jean — 1260-1263
Raymond de Montgaillard — 1263-1264
Guillaume de Saint-Jean — 1264-1268
Hugues Radulphe — 1269-1271
Pierre de Béziers — 1272-1274
Raymond Rotbert — 1275-1276
Arnaud de Calmont — 1276-1277
Arnaud d'Aspet — 1277-1278
Raymond Rotbert — 1278-1280
Foulques Béranger — 1280-1281
Pierre de Gavarret — 1282-1284
Arnaud d'Aspet — 1284-1285
Bernard de Lavandière — 1285-1289
Foulques Béranger — 1290-1291
Bernard de Leymont — 1292-1294
Hoton Saumate — 1295-1307.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Toulouse. — Trudon-des-Ormes, page 248. — Du Bourg, page 69


In vicinia Tolosæ Templarii habebant grangiam « Espineti »
Domus Templi — L'Espinet
Département: Haute-Garonne, Arrondissement et Canton: Toulouse — 31

Maison du Temple de L'Espinet
Maison du Temple de L'Espinet

A. præceptoribus Tolosanis rectam.
Arnaldus de Milaribus — a. 1194, 1198 et 1201
Geraldus — a. 1205
Gregorius — a. 1221 (qui omnes, sicut vidimus, præceptores Tolosæ erant) « preceptor domus de Espineto »
Bernardus — a. 1254 « tenens locum preceptoris de Espineto »
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Toulouse. — Trudon-des-Ormes, page 248. — Du Bourg, page 69


Domus « de Larameto »
Domus illa antiquissima, quæ domui Tolosæ, ut videtur, tempore anteiit, primum a suis, deinde, ab anno saltem 159, a Tolosanis præceptoribus gubernata est. In inventario anuo 1313 conscripto dicitur tantum grangia de Larameto, que grangia dependet a domo Templi Tholose. »
Domus Templi — Laramet
Département: Haute-Garonne, Arrondissement et Canton: Toulouse, Commune: Tournefeuille — 31

Maison du Temple de Laramet
Maison du Temple de Laramet

Præceptores itaque proprios habuit :
Johannem (de Nogayrol ?) — 1175.
Bernardum Abauzilum — 1177, 1179, 1182, 1193, 1198, 1202-1203.
J. de Nogairol — 1189-1194.
Brunum — 1203.
Bosonem — 1205-1208, 1211-1215, 1221-1222, 1226-1239.
Raimundum Rostannum — 1240.
Johannem de Rochafort — 1242.
Guillelmum Arnaldum de Bres — 1243.
Raimundum de Ricaldo — 1244-1245, 1247, 1250.
Petrum de la Bena — 1251.
Petrum de Orla — 1253-1255.
Petrum — 1255
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Laramet et de Toulouse. — Du Bourg, page 51.

D'après A. Du Bourg Bernardus Catalanus — a. 1257
Petrus de Biterris — a. 1274 et 1575, et plures alii « preceptor domorum milicie Templi de Tholosa et de Arrameto » dicuntur.

Sources: Du Bourg, page 51


Grangia « de Larmonte »
« Grangia de Larmonte, que grangia dependet a domo Templi » (1313, inventaire). Grangia hæc, quæ tamen capellam habebat, a præceptoribus Tolosæ directe gubernabatur. Commendatorem proprium (aut potius grangiarium) habuit, a. 1271, R. de Montegalhardo.
Domus Templi — Larmont
Département: Haute-Garonne, Arrondissement et Canton: Toulouse, Commune: Castéra — 31

Maison du Temple de Larmont
Maison du Temple de Larmont

R. de Montegalhardo — a. 1271
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Marestaing. — Du Bourg, page 241


Domus hujus, quæ Templi Tolosæ apperidix erat, præceptor fuit, a. 1213-1220, Lupus Anerius (Lobanerius) quidam.
Domus Templi — Marestaing
Département: Gers, Arrondissement: Auch, Canton: Isle-Jourdain — 32

Maison du Temple d'Isle-Jourdain
Maison du Temple d'Isle-Jourdain

Maison du Temple de Marestaing
Maison du Temple de Marestaing

Lupus Anerius — a. 1213-1220
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Marestaing. — Du Bourg, page 241


Domus « Ville Dei »
Domus Templi — La Ville-Dieu-du-Temple
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Montech, Commune: La Ville-Dieu-du-Temple — 82

Maison du Temple de La Ville-Dieu
Maison du Temple de La Ville-Dieu

Hujus domus, quæ sæpe, ut vidimus, sedes magistrorum Tolosanorum fuit, præceptores proprii fuerunt:
G. Rufus — 1219.
G. Petrus Montenerus — 1223.
G. de Moissaco — 1230.
Bernardus Catalanus — 1256.
R. de S. Just — 1258.
Petrus de Borderiis — 1281.

Du Bourg (page 306)
Raymond Guizoard — 1215 (Raimundus Chauzoardus non præceptor, sed magister Villæ Dei, id est
Tolosani pagi — revera erat);
Pierre de Bellechasse — 1222
Pierre Montonère — 1223
Guy de Bruciac — 1228
Guillaume de Moissac — 1230
Raymond de S. Just — 1258
Pierre du Val — 1259-1260
Pons de Castelnau — 1261-1262
Pierre de Lascaze — 1277
Pierre de Bordères — 1281
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de La Villedieu. — Du Bourg, page 293.


In vicinia Villæ Dei Templarii condiderunt burgum « Bastitæ »
Domus Templi — La Bastide-du-Temple
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement et Canton: Castelsarrasin, Commune: Meauzac — 82

Maison du Temple La Bastide
Maison du Temple La Bastide

Sources: de quo vide Du Bourg, page 303


Domus de « Caignac »
Domus Templi — Copadel
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Toulouse, Canton: Nailloux, Commune: Caignac — 31

Maison du Temple de Caignac
Maison du Temple de Caignac

Præceptoribus Tolosæ semper subfuit, qui directe eam a medio XIIIe sæculo gubernasse videntur
Johannes de Rupeforti — a. 1244, præceptor Tolosanus « commendator de Copadels »
Petrus Martaud — « custos et commendator domus de Copadels »
Poncius Christiani — a. 1251, « tenens locum de Copadels »
Sources: Archives de la Haute Garonne, Malte, fonds de Copadel et de Milhars. — Du Bourg, page 128. — Domum in illo loco habuerunt Templarii ab anno saltem 1227 (non ab anno 1259, sicut dicit A. du Bourg)


Fief du Temple de Copadel
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Toulouse, Canton: Nailloux, Commune: Caignac — 31
Fief de Copadel
Le fief de Copadel situé sur l'Hers, dans le dîmaire de Saint-Félix, de Valflour, avait été donné au Temple de Toulouse par Roger de Saint-Amadour, en 1259.
Jean Chrestiani de Milhars y avait ajouté, en 1283, ses droits sur le dîmaire de Saint-Félix.
Comme nous l'avons dit, lorsque l'Ordre de Saint-Jean eût pris possession des dépouilles des Templiers, le fief de Copadel et ses dépendances furent réunis à la Maison de Caignac
Sources: Du Bourg, Antoine (1838-1918). Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dans le sud-ouest de la France, avec les pièces justificatives et les catalogues des commandeurs. Editeur : L. Sistac et J. Boubée (Toulouse) : 1883
Top

 

Diocesis Convenarum (Saint-Bertrand-de-Comminges, Haute-Garonne) Montsaunèse et ses dépendances
Montsaunes, était la Maison principale du Temple dans le diocèse de Toulouse. Et elle dirigeait les dépendances suivantes.
Præcipua sedes Templi in dioecesi Convenarum, domus hæc præerat, ut videtur, parvis domibus (aut grangiis) « de Canenchis »
Domus Templi — Canens
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Muret, Canton: Montesquieu-Volvestre — 31

Maison du Temple de Canens
Maison du Temple de Canens



Domus « de Salis »
Domus Templi — Salles
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Muret, Canton: Cintegabelle, Commuen: Gaillac-Toulza ou Caujac — 31

Maison du Temple de Salle
Maison du Temple de Salle

Voir Du Bourg, page 196. Auctor ille domum memorat (page 139) « de Nogareda (La Nougarède, juxta Appamias), cui præfuerunt præceplores Arnaldus Dozira (1260), Petrus de Casis (1271-1290) et Johannes de Cassanha (1307).


Domus « de Cadillano »
Domus Templi — Cadeillan
Département: Gers, Arrondissement: Auch, Canton: Lombez — 32

Maison du Temple de Cadeillan
Maison du Temple de Cadeillan

Bernardus de Rethello — a. 1305, nominatur a preceptor domus milicie Templi Montissalnesii et de Cadillano. »
Sources: Du Bourg, page 306

Domus « de Planteriis »
Domus Templi — Saint-Lizier-du-Planté
Département: Gers, Arrondissement: Auch, Canton: Lombez — 32

Maison du Temple de Planté
Maison du Temple de Planté

Præceptores:
Garcias del Carrei — 1244
B. d'Olfen — 1271
Sources: Du Bourg


Medio XIIe sæculo tum Vasconicis, tum, sed sæpius, Tolosanis domibus aggregabatur. Etenim negotiis ejus sese immiscentes in chartis videmus, a. 1156, Guillelmum de Verduno, « magistrum domorum milicie Templi in Vasconia », a. 1166, Petrum de Stuga, « magistrum domus Tolosane Templi » ; paulo postea, donum quoddam « factura fuit in manu Petri Tolosani, qui tunc erat magister domus Montissalnensis », id est magistri Tolosani Petri de Tolosa, — a. 1186, e contra, « en la ma del frayre R. de Caneg, que era mæstre e comanaire de las maisos de Gascuina. »
Domus « Montissalnensis »
Domus Templi — Montsaunès
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Saint-Gaudens, Canton: Salies-du-Salat — 31

Maison du Temple de Montsaunès
Maison du Temple de Montsaunès

Præceptores:
Odo de Basuz — 1150.
Petrus Berengarius — 1162-1167.
Arbiellus de Planasilva G. de Tolosa — 1170.
G. de la Garriga — 1177-1179.
Augerius de Gunis — 1177.
Fortanerius de Stampuras — 1190, 1182-1186, 1190, 1201, 1206, 1207.
Bertrandus de Zafita — 1201.
Ar. de Martres — 1224.
Peregrinus disalt — 1230, 1235-1237, 1240.
Fortanerius de Seados — 1244, 1249.
Petrus de Nemore — 1245.
Ber. Mancipius — 1250-1251.
Ariolus d'Espello — 1253-1258.
Petrus de Sombrun — 1270-1271.
Petrus de Gavarreto — 1272-1273.
Arnaldus Raimundi de Pruneriis — 1277.
Gelebrunus de Pinu — 1278-1280, 1287.
Celebrunus ille, a. 1281, commendator domus « de Moulannes » (?), Du Bourg
Bernardus W. d'Espello — 1279.
Arnaldus de Cavomonte — 1290.
Bernardus de Aravello aut de Rethello — 1305.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Castillon, Martres, Montsaunès, Roquefort, Saint-Godens, Saint-Martory, Sainte-Mayronne, Soyieix. — Trudon-des-Ormes, page 249. — Du Bourg, pages 177 et 197.


Domus hæ nunc liberæ una ab alia, nunc conjunctæ apparent. Domus « Bodraco »
Domus Templi — Boudrac
Département: Haute-Garonne, Arrondissement: Saint-Gaudens, Canton: Montréjeau — 31

Maison du Temple de Boudrac
Maison du Temple de Boudrac

Duorum aliorum Bodraci præceptorum
Arnaldi « de Malhen » —1302
Raimundi-Guillelmi « de Benque » — 1304-1306
Sources: Montionem fecit A. du Bourg.


Domus « Biusosso »
Domus Templi — Vieuzos
Département: Hautes-Pyrénées, Arrondissement: Tarbes, Canton: Castelnau-Magnoac — 65

Maison du Temple de Vieuzos
Maison du Temple de Vieuzos

Raimundum de Casaus — a. 1244, præceptor « de Bieusos »
Raterium de Lemozi — a. 1281, præceptor « de Bieusos »
Arnaldum de Caumonto — a. 1275, « domorum milicie Templi de Bodraco et de Biusosso »




Ultimus ille Templarius in bullis duabus Innocentii page III, a. 1300 conscriptis, nominatur « Guillelmus de Beacha, preceptor Templi de Boudraco et de Bieusos » et « preceptor domorum Templi de Baudraco e de Lana Arqui »
Domus « de Lana Arqui »
Domus Templi — Lalanne-Arqué
Département: Gers, Arrondissement: Mirande, Canton: Masseube — 32

Maison du Temple de Lalanne-Arqué
Maison du Temple de Lalanne-Arqué

Guillelmus de Beacha — a. 1300, « preceptor domorum Templi de Baudraco e de Lana Arqui »




In regione eadem sita erat Domus « Sancti Marcelli »
Domus Templi — Saint-Marcet
Département: Haute-Garonne, Arrondissement et Canton: Saint-Gaudens — 31

Maison du Temple de Saint-Marcet
Maison du Temple de Saint-Marcet

Gaucerannus de Rupeforti — a. 1259, « præceptor »
Sources: Archives de la Hautes-Garonne, Malte, fons de Vieuzos et Cizos, Arné. — Voir Trudon-des-Ormes, page 249. — Du Bourg, page 217.


In Tarbensi dioecesi Templarii habebant domum « de Borderiis »
Domus Templi — Bordères-sur-l'Échez
Département: Hautes-Pyrénées, Arrondissement: Tarbes, Canton: Bordères-sur-l'Échez — 65

Maison du Temple de Bordères
Maison du Temple de Bordères

Cujus præceptores fuerunt:
Vitalis d'Orteix — 1244, 1247-1248, 1251, 1256.
Petrus de Merinhano — 1267.
Petrus de Sombrun — 1272, 1274.
Petrus de Gavarreto — 1281.
Guillelmus de Brocca — circa a. 1300. (1)
Prutz, p. 324. Guillelmus ille idem fortasse est ac Guillelmus « de Beacha », quem præceptorem « de Boudraco » vidirnus.
Azemarus d'Esparre (T.d.O.) — 1307.

Du Bourg, page 379
Arnaud de Villeneuve — 1148
Bertrand de Sauveterre — 1175
Vital d'Orleis — 1239-1251
Pierre de Sombrun — 1275
Pierre de Gavarret — 1281
Guillaume-Garsie de Tussaguet — 1283;
Pierre de Gavarret —1292
B. de Montaigut — 1306-1307.
Sources: Archives de la Hautes-Garonne, Malte, fons de Vieuzos et Cizos, Arné. — Voir Trudon-des-Ormes, page 249. — Du Bourg, page 217.


La Maison du Temple de Bordères contrôlait la domus « de Peyrageria »
Domus Templi — Peyriguère
Département: Hautes-Pyrénées, Arrondissement: Tarbes, Canton: Pouyastruc, Commune: Thuy — 65

Maison du Temple de Peyriguère
Maison du Temple de Peyriguère



La Maison du Temple de Bordères contrôlait la domus « de Ribaut »
Domus Templi — Ribaut
Département: Gers, Arrondissement: Condom, Canton: Nogaro, Commune: Sion — 32

Maison du Temple de Ribaut
Maison du Temple de Ribaut

Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Bordères et de Pintac. — Trudon-des-Ormes, page 248. — Du Bourg, page 369.
Top

 

Chapitre 8 — Maisons du Temple dans le Gers
In actis XIIe sæculo conscriptis ministres quosdam « custodes domorum Templi in Vasconia » aut « magistros Vasconiæ » dictos invenimus, quorum indicem haud facile est scribere, chartis Vasconicis ætatis illius plerumque omni temporis nota carentibus. Tales magistri fuerunt:
Guillelmus de Verduno — 1156.
Augerius de Bedeisan — ante a. 1159.
Helias Folcaldi — 1159-1175.
Petrus d'Estugas — posta a. 1175.
Guillelmus Jordanus de Gorbarriu — circa a. 1180.
R. de Caneg — 1186.
Fortis Sancius de Bidalhac — exeunte sæc — XIIe.
B. de Sempastor — tempore incerto.

Magistris illis addendus est, ut videtur, Gasto de Gastelmauron, tantum « magister » aut « commendator hujus bailie » dictus.


Ex eorum titulo videtur eis omnes Vasconiao domus obedivisse. Sed perpauca scimus de domibus in intima Vasconia, in Armeniacensibus videlicet partibus, sitis.
Domus Templi — La Cavalerie d'Armagnac
Département: Gers, Arrondissement: Auch, Canton: Vic-Fezensac, Commune: Castéra-Verduzan — 32

Maison du Temple de La Cavalerie
Maison du Temple de La Cavalerie

Sources: Voir Du Bourg, page 352.


Nous avons peu pour ne pas dire rien sur ces Maisons du Temple dans le Gers, pas plus si elles avaient toutes le rang de Maison avec chapelle, ou si elles n'étaient que de simples biens.
Domus Templi — Lectoure
Département: Gers, Arrondissement: Condom, Canton: Lectoure — 32

Maison du Temple de Lectoure
Maison du Temple de Lectoure

Domus Templi — Fleurance
Département: Gers, Arrondissement: Condom, Canton: Fleurance-Lomagne — 32

Maison du Temple de Fleurance
Maison du Temple de Fleurance



Domus Templi — Ayguetinte
Département: Gers, Arrondissement: Condom, Canton: Valence-sur-Baïse — 32

Maison du Temple d'Ayguetinte
Maison du Temple d'Ayguetinte

Hugo de Bidarelh — a. 1266
P. d'Argud — a. 1274
Hugo ille — a. 1269 et 1276, « clavarius Argenteni fuit, quod duas domus quodam modo junctas esse sonat »
Sources: Pour Ayguetinte, voir Trudon-des-Ormes, page 246 et Du Bourg, page 532.
Top

 

Domus in Agennensibus et Vasatensibus (Agen et Bazas)
Magistri vero Vasconiæ in solis fere actis ad occidentalem hujus provinciæ partem, Aquitaniæ fînitimam, et præsertim ad domum Argenteni spectantibus memorantur. Magistrum Vasconiæ Heliam Folcaldi sectantes videmus, in chartis Argenteni, a. 1176, commendatorem Romestagni, a. 1175, commendatores Agenni et Gimbredæ.

Les Maisons suivantes étaient directement liées à celle d'Argenteins : Puyfortéguille, Gimbrède, Agen, Saint-Léon, Rornestaing, Golfech, Port-Sainte-Marie, Cours, le Temple-de-Brulhes, ab inchoante saltem sæculo, balliviam constituebant (1), cujus Argentenum caput erat cujusque rectores dicebantur « mæstre d'Ajenes e comanaire d'Argenten » (1203-1230), « maistre de la maios del Temple d'Ajenes » (1215), « comanador (de la bailia) d'Ajenes » (1230, 1236), « comandaire de las maisos del Temple de tot Agenes » (1246), « comanaire de la bailia d'Agenes e de Basades » (1242), « maior commanador de totas las maios del Temple d'Agenes » (1258), « comanador de la maison d'Argentes e de totas las autras maisos del Temple d'Agenes » (1262-1267). In charta quadam Argenteni, omni nota Temporis carente, legitur tamen : « Hoc fuit faclum quum Bernardus de Sotes [alias : Sostes] erat magister d'Agenes et Aimar W., comendator d'Argenté. »
Bulla quædam Innocenta IV, V non. oct. a. 1245 data, « preceptori et fratribus militie Templi Agennensis » confirmat ecclesias « S. Marie Aquetincte, S. Saturnini de Rupe, S. Loberii de Gauran, S. Martini de Bordis de Nosemo (?), de Argenten, de Podio Forti Acus, S. Leonis, de Cors, de Aromastaing, de Bruls et de Gimbreda » (Arch. Haute-Garonne, Malte, LA Cavalerie, liasse I, n· 6). A. 1266 præceptorem Argenteni sectantes videmus commendatores Aquætinctæ, Gimbredæ, Sancti Leonis, Romestagni et Podii Fortis Acus.

Exeunte XIIe sæculo permanebat ballivia Agennensis: A. 1281, P. de Sombrun dicitur « comandair en Agenes a la maizon del Temple d'Argenten »; a. 1289, Bernardus de la Roca, « comandador de la maio d'Argenten e de las autras maios del Temple en Agenes » et a. 1298 « comandai de las maizos de la cavaleiria del Temple en la bailia d'Argenten »; a. 1300, Barralus de Grevinha, « comanair d'Argenten e de tot son bayliage », sed domus inter Garumnam et Duranium sitæ balliviam aliam conficiebant. Ripertus enim del Pug « comandayre de las mayos de la cavalaria del Temple entre Garona e Dordonha » (Golfech, 1284) et Bertrandus de la Selva « comandaire del Temple de Brulhs e de las autras mayos del Temple que son entre Guarona et Dordonha » (Le Temple-de-Brulhes, 1290) dicuntur.


Domus « Argenteni »
Domus Templi — Argenteins
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement et Canton: Nérac — 47

Maison du Temple d'Argenteins
Maison du Temple d'Argenteins

Priorum hujus domus commendatorum series dubia est. Eam in sequenti modo evolvit A. Du Bourg:
Arnaldus de Argenten — circa, 1155-1168.
Raimundus de Gruera — circa, 1168-1170.
Pages de Burosa — circa, 1170-1180.
Amaneus de Salis — circa, 1180-1190.

Addendi sunt Guillelmus del Bosch, tempore magistri Gastonis de Castelmauron, et Bernardus Ug, tempore magistri Fortis Sancii, necnon et supradictus Aimardus W. Deinde apparent in actis :
Martinus de Nessa — 1203, 1226, 1228, 1230.
B. de Mielossa — 1209.
Bernardus de Nogarol Tempore incerto.
Fortanerius de Sac Ber — 1215, 1223.
Fortis de Seador — 1230, 1232, 1236.
Arnaldus Raimundus de la Mota — 1242, 1245, 1246.
Bernardus Guillelmus d'Aspet — 1249-1250-1258-1267.
Arnaldus d'Auro — 1273-1275.
P. de Sombrun — 1277-1285.
Bernardus de la Roca — 1289, 1297-1299.
Barralus de Grevinha — 1300.
Raterius de Lemozi — 1303. (T.d.O.)
Bertrandus de Terbes — 1307.

Argenteins — Du Bourg, page 393
Martin de Nesse — 1203
Fortanier de Seados — 1230-1236
Arnaud Raymond de la Motte — 1236-1243
Bernard Guillaume d'Aspet — 1245-1262
Arnaud d'Auron — 1263-1276
Pierre de Sombrun — 1276-1285
Cenebrun de Pins — 1286-1289 (omnes superiores magistri Agennenses)
Bernard de la Roque ou de la Motte — 1289-1298
Barrau de la Graynhia — 1300-1302
Ratier de Lemosin — 1303-1306.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds d'Argenteins, Caubin et Morlaas, La Gardère et Cartulaire de Nérac. — Trudon-des-Ormes, page 245. — Du Bourg, page 381.


Commendatorum illorum, qui, sicut dixi, toti balliviæ præerant, vices in domo Argenteni a ministris inferioribus nonnunquam gerebantur. A. 1228, Martino de Nessa Agennensi magistro, Bernardus quidam se capellanum et commendatorem Argenteni nominabat. Annis 1250 et 1266, B. de Salvatera et Guillelmus Raimundus de Tancoeda subcommendatores dicuntur. Domus denique illa clavarium habebat.

Domus « Podii Fortis Acus »
Domus Templi — Puy Fort Eguille
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement et Canton: Nérac — 47

Maison du Temple de Puy Fort Eguille
Maison du Temple de Puy Fort Eguille

Domus hæc appendix videtur fuisse prioris, cujus rectores negotiis ejus continue se immiscebant. Soli commendatores Podii Fortis Acus mihi cogniti fuerant
G. de Artigalonga — 1266
P. d'Argud — 1284, « clavarii Argenteni, primus a. 1258, alter annis 1267 et 1276 »
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, Argenteins, Puyforteguille. — Du Bourg, page 390.

Puyfortéguille, Du Bourg, page 394
Arnaud de Campin — 1230-1234
Vidon de Lart — 1234-1237
Guillaume-Garsie d'Aure — 1237-1243
Arnaud Sabathier — 1243-1250
Guillaume d'Artiguelongue — 1250-1261
Fourtanier — 1261-1262
Pierre d'Aigud — 1285.



Domus « Gimbreda »
Domus Templi — Gimbrède
Département: Gers, Arrondissement: Condom, Canton: Miradoux — 32

Maison du Temple de Gimbrède
Maison du Temple de Gimbrède

Hujus domus commendatores fuerunt:
Gasto de Castelmauron — 1175, Du Bourg, page 336: 1160-1161.
P. de Gavarred — 1266
Bertrandus de Terbes — 1307, « preceptor domorum de Argenteno et de Gimbreda »
Sources: Trudon des Ormes, page 246. — Du Bourg, page 325.


Domus Templi — Saint-Léon
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Nérac, Canton: Damazan — 47

Maison du Temple de Saint-Léon
Maison du Temple de Saint-Léon

Huic domui præfuerunt, XIIe sæculo, Laurentius, XIIIe sæculo, Guillelmus Peire, Arnaldus Guillelmus de Vidalhac, Bernardus de Caurelhac, Odo de Calhaved et sequentes:
V. de Biarz — 1232.
Guillelmus Arnaldus de Tanquoeda — 1258-1260.
P. d'Orle — sans date.
Guillelmus de Lavedanh — 1266.
P. d'Aribal — sans date.
Arnaldus Raimundus de Pruners — sans date.
Petrus de Merinhano — 1279.
Guillelmus Bernardus de Laymonte — 1281.
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds de Cambon et Morlaas. — Trudon-des-Ormes, page 245. — Du Bour, page 425.

Saint-Léon, Du Bourg, page 430: dans la première moitié du XIIIe siècle,
Guilhem Peire Arn. Guill. de Vidalhac
Bern. de Caurelhac
Odon de Calhaved — 1258-1260
Guillaume-Arnaud de Tanchoède — 1261-1262
Pierre d'Orles — 1263-1264
Arnaud de Graniers — 1265-1266
Piene de Melinhan — 1266-1267
Wilhem de Lavedan — 1281-1285
Bernard de Laymont.


Domus Templi — Saint-Romain
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Marmande, Canton: Lauzun — 47

Maison du Temple de Saint-Romain
Maison du Temple de Saint-Romain

Hujus domus (aut grangiæ) præceptor erat
R. de la Gleira — a. 1272



Domus Templi — Port-Sainte-Marie
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Agen, Canton: Port-Sainte-Marie — 47

Maison du Temple de Port-Sainte-Marie
Maison du Temple de Port-Sainte-Marie

Huic domui præfuit commendator
P. d'Argud — annis 1279 et 1281
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte, fonds d'Argenteins. — Du Bourg, page 365.


Domus « Agenni »
Domus Templi — Agen
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement et Cantons: Agen — 47

Maison du Temple d'Agen
Maison du Temple d'Agen

Agenni Templarii domum habebant cujus comrnendatores fuerunt:
Jordanus de la Contraria — a. 1175
Bernardus do Bordas — a. 1253
Guillelmus Bernardus de Laymonte — a. 1298
Sources: Trudon des Ormes, page 245. — Du Bourg, page 342.


Domus « de Golfugh »
Domus Templi — Golfech
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Castelsarrasin, Canton: Valence — 82

Maison du Temple de Golfech
Maison du Temple de Golfech

Commendatores hujus domus fuerunt, tempore magistri Vasconiæ Fortis Sancii de Bidalag, Guillelmus de Brasac, et postea:
Petrus Baquer — 1211.
Arnaldus Arroi — 1242, 1245.
Guillelmus de Cantamerle — 1269, 1270, 1277-1278.
G.Cardallac — 1285.
Arnaldus de Brolio — 1292-1293.
Guillelmus Bernardus de Laymonte — 1300.

Riperlus del Pug, quem in charta ad hanc domum spectanti, a. 1284 conscripta, invenimus, erat, sicut dixi, « comandayro de las mayos de la cavalaria del Temple entre Garona et Dordonha. »
Sources: Trudon-des-Ormes, page 245. — Du Bour, 325.

Golfech Du Bourg, page 335 :
Guy de Brasac — 1200
Pierre Baquer — 1211
Arnaud Arroy — 1241-1245
Guillaume de Cantamerle — 1267-1277
Rotbert del Puech — 1283-1284
Raymond de Cardaillac — 1285-1286
Bernard de Leymont — 1291-1292
Arnaud du Bruelh — 1293-1294.


Bulla quadam, kalande april a. 1311 data, Clemens pape V « Bertrando, lit. Sanctorum Johannis et Pauli presbytero cardinali » confirmavit donationem domorum « de Golfugh prope Bastidam Valentie « de Moreto »
Domus Templi — Lasmourèdes
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Agen, Canton: Laplume, Commune: Brax — 47

Maison du Temple de Lasmourèdes
Maison du Temple de Lasmourèdes

Domus hujus commendator erat:
Bernardus d'Ausson — a. 1284
In vicinia ejus erat grangia de Cabvios cujus custos erat, eodem anno, Sanclus de Arenis.
Sources: Reg. démentis pp. V, n· 7602

Le nom primitif du Nomdieu, avant 1160, était Percemit. Les possessions de cet hôpital étaient assez bien groupées. Les hameaux ou maisons de Badz (BaxDomaine du Temple de Bax
Domaine du Temple de Bax
), Malinhac (Marignac), Gualart (Goulard), sont situés sur le territoire de la commune actuelle de Nomdieu, et MarmontDomaine du Temple de Marmont
Domaine du Temple de Marmont
(commune de Marmont-Pachas, canton de Laplume) est à peu de distante.

Domus Templi — Nomdieu
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Nérac, Canton: L'Albret - 47

Maison du Temple de Nomdieu
Maison du Temple de Nomdieu

Il est plus difficile d'identifier les fiefs ou possessions de Tenorencha, Oumet, Avense, Guiralt-Fort, La Morède.
Sources: Revue de l'Agenais et des anciennes provinces du Sud-Ouest. Bulletin de la Société des Sciences, Lettres et Arts, tome X, année 1883. Agen 1883.


Domus « de Bonofonte »
Domus Templi — Bonnefond
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Nérac, Canton: Francescas — 47

Maison du Temple de Bonnefond
Maison du Temple de Bonnefond

Sources: Reg. démentis pp. V, n· 7602


Domus Templi — Lomies, Agennensis diocesis
Diocèse d'Agen, lieu inconnu sur la carte de Cassini ni sur Ign
Lomies, Agennensis diocesis, necnon decimarum ad domum Gimbredæ spectantium, quam eidem Bertrando, tunc ecclesiæ Aniciensis decano, fecerat Bernardus de Ruppe, magister major Templi in Provincia, ob beneficia in Curia Romana Templo oblata. Sources: Reg. démentis pp. V, n· 7602


Domus « del Brulhs »
Domus Templi — Brulhes (Le Temple-sur-Lot)
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Villeneuve-sur-Lot, Canton: Sainte-Livrade-sur-Lot, Commune: Le Temple-sur-Lot — 47

Maison du Temple Le Temple-sur-Lot
Maison du Temple Le Temple-sur-Lot

Domus illius, quæ cum domo de Golfagh multum rationis habuisse videtur commendatores fuerunt:
Raimundus de Cantamerle — a. 1268 et 1281
Bertrandus de la Selva — a. 1289-1290, et dit en 1290, sicut vidimus, « comandaire del Temple de Brulhs e de las autras mayos del Temple que son entre Guarona e Dordonha »
Sources: Trudon des Ormes, page 245. — Du Bourg, page 337.

Brulhes, Du Bourg, page 349. Commandeurs du Temple de Brulhes ou d'Agen
Jourdain de la Contraria — 1161
Pierre Boyer — 1256
Raymond de Cantamerle — 1281
Bertrand de la Selve — 1288-1290
Guillaume de Bernard — 1298.



Les Maisons du Temple de Cours et de Romestaing dépendaient directement de la Maison du Temple d'Argenteins.
Domus « Curtium »
Domus Templi — Cours
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Agen, Canton: Prayssas, Commune: Laugnac — 47

Maison du Temple de Cours
Maison du Temple de Cours

Commendatores Curtium fuerunt, omissis hiis de quibus supra:
G. Sirvent (Cliens) — 1175.
Amatus — 1217.
G. de Tuirans — 1229-1234.
Arnaldus de Ez de Pompeiag — 1241-1242, 1245.
Bernardus de Berisan — 1249.
Vitalis de Caupena — 1284-1290, 1293.
Ber. de Salgas — 1295, 1298.
Johannes de Calmont — 1300, 1302, 1305
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte fonds d'Argenteins, Cours, Romestaing. — Du Bourg, page 395.


Domus has a commendatoribus Argenteni, nullo medio, primum pependisse videtur. Inter Curtium præceptores inveniuntur enim, temporibus incertis, Bernardus Ug, « comendator d'Argenten et de Curii », et Pages, qui Templo Argenteni præfuit. Eodem modo, Fortanerius de Sac Ber, « comandaire do Corz e de Romestanh, alio aut eodem tempore præceptor Argenteni fuit. Domus « Romestagni »
Domus Templi — Romestaing
Département: Lot-et-Garonne, Arrondissement: Marmande, Canton: Bouglon — 47

Maison du Temple de Romestaing
Maison du Temple de Romestaing

Commendatores Romestagni dicuntur:
Petrus Barraus — 1167
Ugo de Selignes — 1217
A. de Bordalas — 1229
Arnaldus — 1255
P. de San Pau — 1266
P. de Marnes — 1272
Arnaldus de la Crotz — 1290
Sources: Archives de la Haute-Garonne, Malte fonds d'Argenteins, Cours, Romestaing. — Du Bourg, page 395.

Romestaing. Du Bourg, page 406:
Hélie de Folcald (revera magister Vascortiæ) — vers 1160
Gaston de Castelmauront (id.) — 1175
Wilhem Sirvent ou Cliens — 1180-1190
Guillaume de Tuirans — 1231
Naamans — 1241
Fortanier — 1264
Wilhem d'Artigue-longue — 1268
Pierre de Melinham — 1272-1274
Vital de Caupene — 1279-1292
Bernard de Solgues — 1295-1299
Jean de Caumont — 1300-1306
Sources: Du Bourg, page 395.
Top

 

Domorum Ruscinonis pagus (Roussillon — Pyrénées-Orientales)
A domibus Provinciæ secernendæ sunt, sicut dixi (page 26), domus Ruscinonis pagi, quæ, prioribus primum in ditione « magistri Provinciæ et Hispaniæ » conjunctæ, a medio XIIIe sæculo, magistro majore illo sublato, paruerunt « magistro domorum milicie Templi in Aragonia et Cetalonia. »
E domibus illis constabat ballivia cujus caput erat Templum Mansi-Dei. Ceterarum vero reperitur series in acto quodam capituli a. 1265 habiti, ubi videmus, a præceptore Mansi-Dei moderatos, præceptores Sancti Hippolyti, Perpiniani, Mansi Garrigæ, Oruli, « de Bagis », Palatii et « de Corbons. »
Satis est nomina Sancti Arnachi, Castilionis, Aquævivæ et « de Prunhanis » adjungere ad indicem perfectum habendum.

Præceptores hujus domus, qui et magistri balliviæ, fuerunt:
Arnaldus de S. Cipriano — 1149, 1151, 1153, 1155.
Hugo Gaufredi — 1158-1159.
Hugo Raimundus — 1161-1162.
Raimundus de Caneto — 1165-1168, 1172-1177, 1180-1181, 1191 ?
Bernardus de Castellione — 1169, 1170.
Raimundus de Elna — 1182,1191.
Berengarius Barailler — 1182.
Petrus de Aquaviva — 1182-1184, 1186.
Guillelmus de Solario — 1184-1186.
Gausbertus de Serra — 1187, 1195-1199.
Galus de Montealto — 1187.
P. de Colonge — 1187-1189, 1194, 1201.
Galinus (Galus de Montealto ?) — 1188.
Guillelmus Arnelius — 1199-1200.
P. Radulfi — 1201, 1202.
Bernardus de Ceguinolis — 1202-1204.
Fulco de Montepesato — 1205-1207.
Guillelmus de Monterotundo — 1211-1212.
Balaguerius — 1212, 1515-1216.
Raimundus de Petragoricis — 1213-1214.
Raimundus de Cerveria — 1217-1220.
Raimundus de Anglesio — 1221-1225.
Guillelmus Fulcho — 1225-1231.
Rostagnus — 1231-1232.
Petrus de Malon — 1233-1239.
Martinus de Nissa — 1240-1241.
Berengarius de Bosco aut de Bacco — 1241-1243.
Petrus Examenis — 1244-1248, 1252.
Guillelmus de Turdo — 1249-1252.
Guillelmus de Londres — 1254-1257.
Guillelmus de Alcalano — 1258.
Bernardus de Montelauro — 1258-1259.
Guillelmus de Montegrino — 1260-1265.
Raimundus de Bacco — 1266-1282.
Guillelmus de Benages — 1285.
Arnaldus de Torrocella — 1291.
Raimundus Saguardia — 1292, 1294.
Guillelmus de Ablars — 1295-1299.

Domus « Mansi-Dei »
Domus Templi — Mas-Deu
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Thuir, Commune: Trouillas — 66

Maison du Temple de Mas-Deu
Maison du Temple de Mas-Deu

Præceptori aderat minister qui primum « tenens locum » ejus nominabatur. Curam bonorum extraneorum, Manso Dei excluso, videtur præsertim habuisse : ideo Petrus de Camporotimdo se « gerentem vices præceptoris in tota bajulia Templi Mansi Dei » et deinde « bajulum forensem domus Mansi Dei » dicebat ; quod ultimum nomen assumpserunt successores ejus. Attamen jam a. 1199 Raimundus Amblardus « bajulus » dicebatur.
Raimundus de Mirapice — 1203.
Balagerius — 1208.
Martinus Crispellus — 1222.
Bernardus de Furchis — 1227.
Rossilio — 1231-1233.
Stephanus — 1234.
Raimundus de Albars — 1225, 1226, 1235-1237.
Guillelmus de S. Stephano — 1240.
Guillelmus de Montegrino — 1254, « Preceptor domus milicie Templi de Tortosa et tenens locum preoeptoris in domo milicie Templi Mansi Dei. »
P. Sutor — 1257.
Petrus de Camporotundo — 127-1259, 1262, 1265-1269, « Camerarius a. 1258, 1260-1261. »
Guillelmus de Castillione — 1273.
Raimundus Venator — 1279.
Jacobus de Oleriis — 1281-1283.
Michæl Riulli — 1300-1301, « Bajulus exterior domus Mansi Dei milicie Templi » 1300.
Jacobus de Boxio — 1304-1305.
Guillelmus de Sancto Ypolito — 1307, « Bajulus forensis et syndicus domus Mansi Dei milicie Templi. »


Le Mas-Deu. Miret y Sans, page 519
Arnau de Sant-Cebrià — 1149
Guillèm Amell — 1200
G. Tort — 1252
Guillèm de Londres — 1255
Guillèm de Montgri — 1264
Ramon des Bach — 1268
Guillèm de Benages — 1287
G. d'Abellars — 1297
Ramon Saguardia — 1304-1307.
Sources: Archives Pyrénées-Orientales, B 8, B 9, B 73. — Cartulaire du Mas-Deu. — Temple, fonds de S. Feliu-et-Cornella, Céret, Mailloles, Terrats, Pontella, Bages. — Vide : Trudon des Ormes, page 262. — Barthélémy (Ed. de), Etude sur les établissements monastiques du Roussillon (Bulletin Monumental, 3e série, tome II et tirage à part, Paris, 1867). — B. Alart, Suppression de l'Ordre du Temple en Roussillon (XVe Bulletin de la société agricole, scientifique et littéraire des Pyrénées-Orientales, et tirage à part, Perpignan, 1867). — J. Miret y Sans, Les Cases de Templers y Hospitalers en Catalunya, Barcelone, 1910.

Templariis Mansi Dei licentiam « in domo ipsorum Propriani (sic) habendi oratorium » concessit Gregorius IX. Domus « Perpiniani »
Domus Templi — Perpignan
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement et Cantons: Perpignan - 66

Maison du Temple de Perpignan
Maison du Temple de Perpignan

præceptores fuerunt:
Guillelmus Garxon — 1206, 1235-1238.
Balaguerius — 1209, 1211.
P. Guillelmus — 1214-1215, 1218-1219.
P. — 1221-1222.
Gabotus — 1229-1234, 1248-1252.
Guillelmus de Gavaldano — 1232.
Guillelmus de S. Stephano — 1239-1240, 1252-1253.
Johannes de Ciriria — 1241, 1249-1250.
Petrus de Sancto Romano — 1242-1244.
Guillelmus de Castronovo — 1244-1245, 1249, « Camerarius a. 1244. »
Bernardus de Monson — 1245, 1246-1249.
P. d'Aspa — 1246.
P. de Canois — 1255.
Raimundus de Villanova — 1255-1257.
Petrus Sutor — 1257-1259, 1261-1269, 1270-1273, 1278.
Petrus Sabaterius (P. Sutor ?) — 1258-1259, 1265.
Guillelmus de Palafurgello — 1257-1258.
Jacobus de Vallecarca — 1259-1262.
Petrus de Camporotundo — 1271-1306. (1)
1. — A. 1280 dicitur « preceptor domus milicie Templi Perpiniacensis et preceptor seu yconomus domus milicie Templi Mansi Dei » (Prutz, page 367).
Johannes Groin — 1273-1275.
Jacobus de Oleriis — 1294, 1296, 1298-1299, 1300, 1302, 1304, 1305. (2)
1. — « Preceptor domus milicie Templi Perpiniani et scindicus domus Mansi Dei » 1299.
Sources: Archives Pyrénées-Orientales, B 83. — Cartulaire du Mas-Deu. — Livre vert. — Temple, fonds de Perpignan.


Domus « Oruli »
Domus Templi — Orles
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement et Canton: Perpignan — 66

Maison du Temple d'Orles
Maison du Temple d'Orles

Hujus domus, quæ Perpiniani appendix erat, fuerunt præceptores:
P. de Canoys — a. 1265
G. de Aquaviva — a. 1266 et 1278
Jacobus Jordanus — annis 1298, 1300, 1302 et 1305.
Sources: Archives Pyrénées-Orientales, B 83. — Cartulaire du Mas-Deu. — Livre vert. — Temple, fonds de Perpignan.


Domus « Palalii »
Domus Templi — Palau-del-Vidre
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Céret, Canton: Argelès-sur-Mer — 66

Maison du Temple de Palau-del-Vidre
Maison du Temple de Palau-del-Vidre

Præceptores fuerunt:
Andræas — 1188, 1195.
Guillelmus de Rochaforli — 1198-1199.
Bertrandus de Bellicadro — 1199.
Guillelmus Tornerius — 1203, 1218.
Cabotus — 1219, 1250.
Guillelmus — 1223.
Petrus — 1229, 1230, 1232.
Petrus de Parietibus tortis — 1234.
Stephanus — 1236.
Mainus — 1238, 1239.
Berengarius de Castello fulico — 1243-1244.
Martinus Periz — 1246-1247.
Johannes de Cireria — 1250-1253.
P. de Palafurgello — 1258, 1262.
Johannes Lombart — 1265.
P. Sutor — 1274.
Sources: Archives des Pyrénées-Orientales. — Cartulaire du Mas-Deu.


Domus « Sancti Hippolyti »
Domus Templi — Saint-Hippolyte
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Saint-Laurent-de-la-Salanque — 66

Maison du Temple de Saint-Hippolyte
Maison du Temple de Saint-Hippolyte

Præceptores:
Cabotus — 1216, 1222, 1244, 1253, 1257.
Poncius — 1220.
Guillelmus Rostagni — 1226,1336,1377.
Raimundus de Tarderis — 1230.
Berengarius de Pinu — 1242.
P. Sancius — 1246.
Guillelmus de Gastronovo — 1248.
Guillelmusde S. Stephano — 1250.
Bernardus de Montesono — 1255-1256.
S. de Saserila — 1258.
Bernardus de Golat — 1260.
P. Zabater — 1262.
P. de Palafurgello — 1265-1266.
Bernardus de Palacio — 1278-1281.
Berengarius de Aquaviva — 1287, 1290-1298.
Guillelmus d'Albio — 1298.
Jacobus de Garriganis — 1303.
Sources: Archives des Pyrénées-Orientales. — Cartulaire du Mas-Deu. — Fonds de Saint-Hippolyte et de Saint Laurent


Domus « Mansi Garrigæ »
Domus Templi — Mas-de-Garigue
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Rivesaltes — 66

Maison du Temple de Mas-de-Garigue
Maison du Temple de Mas-de-Garigue

Præceptores:
Petrus Porcelli — 1196-1197, 1199, 1204.
P. de Estagello — 1220, 1230-1231, 1236.
P. Boerius — 1244.
Petrus de Pontiliano — 1253.
P. de Canois — 1256-1258.
R. Cavaleria — 1250, 1265, 1268, 1270, 1274, 1275.
Sources: Archives des Pyrénées-Orientales. — Cartulaire du Mas-Deu. — Fonds de Saint-Hippolyte et de Saint Laurent


Domus « Saint Arnachi »
Domus Templi — Saint-Arnac
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Saint-Paul-de-Fenouillet — 66

Maison du Temple de Saint-Arnac
Maison du Temple de Saint-Arnac

Saint Arnachi fuerunt Præceptores:
Stephanus — a. 1214
Bernardus de Golat — a. 1250
Johannes de Argileriis — a. 1256
Petrus de Canois — a. 1261
P. de Camporotundo — (qui eodem tempore bajulus forensis erat) a. 1265.
Sources: Archives des Pyrénées-Orientales. — Cartulaire du Mas-Deu. — Fonds de Saint-Hippolyte et de Saint Laurent


Omnes illæ domus præceptori Mansi Dei parebant.

Domus « de Bagis »
Domus Templi — Bages
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Elne — 66

Maison du Temple de Bages
Maison du Temple de Bages

R. Saquet — a. 1265



Domus « de Argileriis »
Domus Templi — Argelès-sur-Mer
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Céret, Canton: Argelès-sur-Mer — 66

Maison du Temple de Argelès-sur-Mer
Maison du Temple de Argelès-sur-Mer

P. Borrellus — a. 1273



Domus « Prunhanis »
Domus Templi — Prugnanes
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Saint-Paul-de-Fenouillet — 66

Maison du Temple de Prugnanes
Maison du Temple de Prugnanes

Guillelmus — a. 1268, « præceptor »
Arnaldus — a. 1273, « commendator de Prunhanis »

Et ces deux lieux faisant partie eux aussi de la Maison du Mas-Deu, ces lieu n'ont pas pu être retrouvés:
A. 1262, 1263 et 1265 P. de Lupiano quidam præceptor « de Corbons »
Le Mas Déu acquiert aussi très tôt un autre groupe de possessions autour de Corbos. En 1141 le vicomte de Fenouillet, Udalgar, donne à Pierre de Rovere, maître du Temple, tous ses droits sur une famille de Corbos [...]
Sources: Robert Vinas, L'Ordre du Temple en Roussillon — Editions Trabucaire — 2001, page 78
a. 1281, R. de Bastita et P. de Canois, « de Castilione » et « de Aquaviva »

Sources: E.-G. Léonard. — Introduction au Cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317), constitué par le marquis d'Albon et conservé à la Bibliothèque nationale, suivie d'un Tableau des maisons françaises du Temple et de leurs précepteurs. — Paris, E. Champion, 1930. ln-8, xv-259 pages.

Biographie Marquis d'Albon


Cartulaire du Temple visité 94653 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.