différents Cartulaires   Les différents Cartulaires   différents Cartulaires

Les cartulaires de certaines commanderies de france

Sigillographie du Cartulaire des Templiers d'Eure-et-Loir
Les CharteHistoireSigillographieLa totalité en 3 documents PDF

Les chartes que nous avons publiées sont conservées presque toutes en original aux Archives Nationales. Plusieurs sont encore munies des sceaux qui les authentifiaient. Nous avons pu acquérir, grâce à la bienveillance du Ministre de l'Instruction publique, des moulages en plâtre de ceux qui concernent des personnages chartrains. M. Paul de Farcy, qui déjà avait dessiné pour nous les sceaux publiés dans les Dignitaires de Notre-Dame a bien voulu pour nous continuer son précieux concours et à des dessins d'une exactitude absolue joindre une description technique que nous reproduisons au-dessous de chacun d'eux.

Ces sceaux sont inédits et plusieurs même n'ont pas été inventoriés par Douët d'Arcq. Ils en auront un intérêt plus grand aux yeux de nos lecteurs.


1. — Hugues de Châteauneuf (vers 1180)
Hugues de Châteauneuf
Hugues de Châteauneuf

Petit fragment de sceau équestre, le cheval galopant à droite, portant un cavalier armé d'une cotte de mailles. La selle est treillissée. Sous le ventre du cheval un soleil. De la légende il ne reste que les trois lettres « ... AST ... » Hugues III fut seigneur de Châteauneuf de 1170 à 1199.
1. Archives Nationales, Douët d'Arcq; Inventaire des Sceaux. nº 1767.

Nous aurions pu donner ici plusieurs autres sceaux des seigneurs de Châteauneuf dessinés par Gaignières, en particulier celui de Gervais, qui fut chanoine de Chartres et évêque de Nevers, où l'on voit représentée l'antique forteresse de Châteauneuf. Mais sortir des limites de notre Cartulaire nous entraînerait trop loin.


2. — Guillaume, vidame de Chartres, 1204
Guillaume, vidame de Chartres
Guillaume, vidame de Chartres

Sceau équestre, en cire blanche, cheval galopant à gauche, le cavalier l'épée haute à la main droite et tenant de la main gauche son bouclier armorié d'un écu triangulaire portant une bande et six merlettes en orle.

Légende: S. GVILL (ELMI) VICDMNI : CARNOT.

Le contresceau est armorié comme ci-dessus. Légende: S. VICEDNI : CARNOTENSIS.

Comme l'indiquent ces armoiries, le vidame Guillaume appartient à la famille de Meslay ou de Fréteval. Ce Guillaume est le véritable auteur des « Chansons et Saints d'amour » faussement attribués à Guillaume de Ferrières. Il était fils de Geoffroy de Fréteval et d'Helisende (fille de Guillaumes de Ferrières, vidame de Chartres).

Ce sceau d'ailleurs a été peint en tête du manuscrit de la Bibliothèque nationale. Or l'attribution de ces armoiries à la famille de Meslay ou de Fréteval n'est pas douteuse. Nous avons publié dans notre Cartulaire Blésois de Marmoutier plusieurs sceaux de membres de cette famille où se trouvent toujours les merlettes caractéristiques Le sceau de Guillaume de Ferrières, conservé à Versailles dans le fonds de l'abbaye des Vaux de Cernay, et celui de Jean de Ferrières, daté de 1245, conservé aux archives d'Eure-et-Loir, fonds du chapitre Notre-Dame, portent un écusson armorié de 3 besants.
Gaignières (MSS, 5417, folio 108) a dessiné également un sceau de Robert de Ferrières qui porte un écu à la bande accompagné de 3 besants.

Il suit de là avec évidence que Guillaume, croisé, qui mourut en 1204, n'est point Guillaume de Ferrières, comme nous l'avons écrit page 50, mais Guillaume de Fréteval ou de Meslay.


3. — Robert de Chartres, 1208
Robert de Chartres
Robert de Chartres

Sceau rond, écu arrondi chargé de 2 fasces très saillantes.
Légende: «  S'. ROBERTI : DE : CA(RNO)TO.
Archives Nationales, Douët d'Arcq nº V 1739. — Le Nº 1738 est le même, mais moins complet, appendu à une charte de 1197. Gaignières (Mss. 5185 folio 106) l'a dessiné au bas de la charte CLXX du Cartulaire N.-D., daté de 1204.


4. — Guillaume de Chartres, 1219
Guillaume de Chartres
Guillaume de Chartres

Fragment de sceau équestre très frustre. Le cheval galope à gauche, le cavalier tient de la droite son épée et son corps est presque entièrement recouvert par un large bouclier à 2 fasces chargées d'un lambel à cinq pendants. De la légende on ne lit plus que : †. VILLE...... S.
Archives Nationales, Douët d'Arcq. nº 1736. — Le nº 1737 est le sceau de Guillaume de Chartres, seigneur de Ver, daté de 1264 : Deux fasces « ..... Militis... Veire », appendu à un hommage de Guillaume de Chartres à Jean de Châtillon, comte de Blois et Chartres, juin 1264 (J. 174 nº8).


5. — Guillaume de Chartres, 1293.
Guillaume de Chartres, 1293
Guillaume de Chartres, 1293

Fragment de petit sceau rond. Au centre, sous une arcature brisée, la vierge assise tenant l'Enfant Jésus sur son bras ; à ses pieds un orant ; dans le champ à gauche petit écu à 2 fasces brisées d'une bande: « ... CARNOTO DNI CARNOT.... »
Archives Nationales S. 5000 A. N. 28.

Gaignières, mss. 5185 I. folio 71 et 77 a dessiné le sceau de Girard de Chartres le vieux: senior, et celui de son fils aîné, également appelé Girard. C'est un sceau équestre, le cavalier revêtu d'une cotte de maille galopant à gauche, l'épée levée à la main droite, le bouclier armorié à la main gauche. L'écusson porte deux fasces brisées d'une bande ; légende :
« † : SJGILLVM : GIRARDI : DE : CARNOTO »
Le contresceau est armorié de même, mais la bande est chargée de 4 annelets dans celui de Girard le vieux et de 3 seulement dans celui de son fils ; légende:
« † : SIGILLVM : GIRARDI : DE : CARNOTO : MILITIS. »


6. — Robert de Mambrolles, 1216
Robert de Mambrolles, 1216
Robert de Mambrolles, 1216

Sceau rond, écu arrondi chargé de 6 fleurs de lys au pied nourri posées 3, 3 et l.
Légende:
« SIGILLVM ROBERTI DE MAMBEROLIS » : Les S sont inversés et l'O du dernier mot a été faute de place interposé en haut, entre l'R et l'I.
Archives Nationales Douët d'Arcq, nº 2789).


7. — Bouchard, seigneur de Malleri, 1218
Bouchard, seigneur de Malleri, 1218
Bouchard, seigneur de Malleri, 1218

Sceau rond en cuvette, au centre un écu à une croix cantonnée de 4 alérions, légende presque toute effacée ;
« TG... M... » Le contresceau rond porte simplement une colombe volante dans un cordon finement strié.
Archives Nationales S. 5000 A, N. 49, non inventorié par Douët d'Arcq.


8 et 9. — Gohier et Eudes de Lanneray, 1219
Gohier et Eudes de Lanneray, 1219
Gohier et Eudes de Lanneray, 1219

Ces deux sceaux : le 1er plus grand est aussi plus fruste ; l'écu arrondi porte au centre un lion rampant : la légende est presque toute effacée ;
« † SIGILLY... RIACO. »

Le 2e plus petit et un peu plus finement gravé doit être celui de Eudes, neveu de Gohier de Lanneray.
Archives Nationales, S. 5000 A, nº 3, non inventoriés par Douët d'Arcq.


10. — Hugues Thomas, 1221
Hugues Thomas, 1221
Hugues Thomas, 1221

Fragment de sceau rond très barbare. L'écu porte deux animaux grimaçants que doivent figurer deux lions passants l'un sur l'autre.
De la légende on ne lit plus que « S... T. S. »
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº 3696.


11. — Robert Quarrel, 1222
Robert Quarrel, 1222
Robert Quarrel, 1222

Sceau rond très barbare. Au centre, un croissant renversé, surmontant trois roses mal ordonnées. Légende:
« † RTI. CAREL. »
Archives Nationales Douët d'Areq. Nº 16301.


12. — Guillaume de Morville or Montharville, 1224
Guillaume de Morville or Montharville, 1224
Guillaume de Morville or Montharville, 1224

Sceau rond. Au centre un écu arrondi fretté de 10 pièces. Légende:
« † S. GVILLERMI DE. MO.. VILLA. »
Archives Nationales Douët d'Arcq, nº 2916.


13. — Robert de Dreux, 1229.
Robert de Dreux, 1229
Robert de Dreux, 1229

Sceau rond. Une main tenant un faucon, à droite et au-dessus un chien courant, à gauche une branche de feuillage... Légende:
« ROBERTI. D. DREVS. MILITIS. »
Archives Nationales Douët d'Areq, nº 2047.


14. — Aenor de Dreux, 1229.
Aenor de Dreux, 1229
Aenor de Dreux, 1229

Grand sceau ogival. Au centre une femme les cheveux le dos tenant une fleur de lys et un faucon. Sa robe à grands plis accuse la taille et les hanches... Légende:
« .... GILLV. AENOR VXORIS RORERTI DE BRENA. »
Archives Nationales Douët d'Arcq, nº 2048, décrit un sceau semblable daté de 1215 appendu à une donation faite par Robert et Aenor à l'abbaye de Saint-Germain des Prés, des biens situés à Villeneuve Saint-Georges. Ce dernier a un contresceau à l'écu échiqueté.


15. — Girard Lechat, 1233.
Girard Lechat, 1233
Girard Lechat, 1233

Sceau rond, écu à 3 pals au franc canton dextre. Légende:
« †. SIGILL... GIRARDI. LE CHAT. »
Le relief de l'écusson est très fortement accentué.
Archives Nationales Douët d'Arcq, nº 1751.


16. — Guy de Mondoucet, 1236.
Guy de Mondoucet, 1236
Guy de Mondoucet, 1236

Sceau rond. Ecu burelé de 6 pièces semé de croisettes sans nombre. Légende:
« † S. GVID... D...CET. »
Archives Nationales S. 5000 A., nº 68, non inventorié par Douët d'Arcq.


17 et 18. — Jean de Sours, 1243, 1254 et 1260.
Jean de Sours, 1243, 1254 et 1260
Jean de Sours, 1243, 1254 et 1260

1243. Sceau rond, à l'écu triangulaire d'hermines à 5 bandes. Légende:
« † S. JOHIS MILITIS DE SOERVRS. »
Douët d'Arcq, nº 3644) lit: d'hermines à 5 cotices.
Comme le précédent. Légende:
« ...JOHANNIS DE SOVRS MILITIS. » Le contresceau ovale est formé d'une entaille représentant une tête d'homme au profil accentué, aux cheveux frisés.
Légende : « † SIG. O. : DE SOVRS. MIL. »
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº3145 a lu : « d'hermines à 5 cotices »
Dans son « Histoire de la terre et seigneurie de Sours (1) » M. A. de Tremault ne fait remonter les seigneurs de Sours qu'en 1304. Il est indubitable que Jean de Sours, dont nous reproduisons ici le sceau et les armoiries était chevalier et véritable seigneur, (chartes CXXXI et CXXXII). Son père, Raignault de Sours avait déjà fait un accord avec les Templiers, mais il était mort depuis quelques années en 1243.
1. Chartres, Garnier, 1879.
Jean avait épousé Jacqueline, dont nous donnons plus loin le sceau si gracieux. Il avait une sœur Aveline qui avait épousé Nicolas Martel ; sa fille Ysabelle fut mariée à Robin de Houville. En 1251, d'un commun accord, ils vendent les dîmes à percevoir sur Generville, Chandres et Brétigny. Jean de Sours et Jacqueline firent en 1260 un échange qui les rendait propriétaires d'un étang près leur demeure. Ce détail fixe d'une manière certaine le lieu et l'emplacement de leur demeure féodale, dans le château actuel de Laval, qui seul jouit d'un étang à proximité. (Charte 169).

D'après une charte de l'abbaye de Gatines (1), ce Jean de Sours avait la confiance de son seigneur suzerain, le comte de Chartres ; il y est, en effet, qualifié de châtelain de Chartres, c'est-à-dire gouverneur et gardien du château fort, appelé la Tour-le-Comte « Johannes de Sors, miles, castellanus Carnotensis. »

Après lui nous trouvons Renaud, surnommé Huré, chevalier dans une charte de l'abbaye de Saint-Jean-en-Vallée de Chartres, datée de 1284, 3 avril (Cartulaire page 201) qui doit être le même que Renaud, cité en premier lieu par M. de Trémault.

Faut-il rattacher à cette famille Hervé de Sours et ses frères Hemeric, Raoul et Chrétien qui, en 1208, vendent à l'abbaye Saint-Jean une terre à Sours ?
Leur mère s'appelait Hodearde, femme d'Hervé Erenburge. (Cartulaire de Saint-Jean, charte 157, page 77).
1. Archives départementale d'Eure-et-Loir, H. 3994.


19. — Jacqueline de Sours, 1260.
Jacqueline de Sours, 1260
Jacqueline de Sours, 1260

Sceau ogival, un pélican nourrissant ses petits dans leur aire placée sur un culot à feuillages recourbés. Dans le champ, à droite, une étoile:
Légende : « S. DNE. IAQUELINE DE SOYRS ... »
Archives Nationales, Douët d'Arcq, 3646.


20. — Gaucher (de Rochefort) seigneur du Puiset, 1255.
Gaucher (de Rochefort) seigneur du Puiset, 1255
Gaucher (de Rochefort) seigneur du Puiset, 1255

Contresceau rond, écu triangulaire chargé d'un lion rampant. Légende:
« † SIGILL. GALC... DNI. PVISATI. »
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº 345.


21. — Hemeric Chenart, 1255.
Hemeric Chenart, 1255
Hemeric Chenart, 1255

Sceau rond, écu triangulaire chargé de 3 vases avec anse et trepied. Légende:
«  †. S. HEMERI. CHENARD...... »
La gravure est très heurtée et grossière.
Archives Nationales S. 5499, A, nº 8, non inventorié par Douët d'Arcq.


22. — Hélisende de Houdouene, 1257
Hélisende de Houdouene, 1257
Hélisende de Houdouene, 1257

Sceau ogival décoré d'une branche avec feuilles et deux trèfles raide et très maigre. La légende commence au bas et à gauche:
On y lit:
«  †. S. HELISEN DE. DE HODOVENE. »
Archives Nationales S. 4999, nº 71, non inventorié par Douët d'Arcq.


23. — Guillaume Bocel, commandeur de Chartrain, 1273.
Guillaume Bocel
Guillaume Bocel, commandeur de Chartrain, 1273

Fragment de sceau rond, au centre un écu à la bande bordée, la légende toute brisée:
« ...VE.. R. »
Archives Nationales, S. 4977, nº 19, non inventorié par Douët d'Arcq.


24. — Robert de la Touche, curé de Saint-Matrice de Villemeux, 1275.
Robert de la Touche
Robert de la Touche, curé de Saint-Matrice de Villemeux

Fragment de sceau rond orné d'une fleur à 5 pétales doubles. Légende:
« ROBTI. PBE STI... »
Archives Nationales, S 4977 nº 4, non inventorié par Douët d'Arcq.


25. — Guillaume dit Sénéchal, 1275.
Guillaume dit Sénéchal, 1275
Guillaume dit Sénéchal, 1275

Sceau rond très barbare. Au centre un écu à la fasce chargée d'une barre, à 3 roses ou annelets:
« S. WIL... »
Archives Nationales, S. 4077, nº 4, non inventorié par Douët d'Arcq.


27. — Jean d'Ancises, 1283.
Jean d'Ancises, 1283
Jean d'Ancises, 1283

Sceau rond, écu à la croix recerclée d'un bâton en bande. Légende:
« † S.... DE. S. AN... ISES »
Archives Nationales, S. 5000 A, nº 17, non inventorié par Douët d'Arcq.


28. — Hues de Bouville, 1292.
Hues de Bouville, 1292
Hues de Bouville, 1292

Sceau équestre très artistement gravé. Le cavalier tient une épée et un bouclier, à la fasce chargée de 3 annelets, le cheval lancé au galop à droite est caparaçonné d'une housse armoriée tombant très bas en plis très tourmentés.
La légende dans un double grenetis porte:
« ... AGONIS DE... D... MILLIACO MILIT... »
Le contresceau porte dans un huit lobes un écu à la fasce chargée de 3 annelets avec cette légende:
« † C TR. HUG. DE BOVILLA. DNI. MILLIACI »
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº 243. Le nº 244 décrit un autre sceau du même, daté de 1303, dont l'encadrement est très ouvragé.


29. — Marie de Bouville, dame de Milly, 1292.
Marie de Bouville, dame de Milly, 1292
Marie de Bouville, dame de Milly, 1292

Sceau ogival, au centre une femme en longue robe collante tenant de la droite un gant, de la gauche un faucon ; dans le champ à droite les armoiries de son mari à gauche les siennes ; 3 coquilles, 2 et 1.
On lit tout autour:
« ... RIE DE BOVILLA DNE DE MILLIAC... »
Ce petit sceau est aussi très finement traité.
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº 1537.


30. — Le Temple de Mondoubleau, 1406.
Le Temple de Mondoubleau, 1406
Le Temple de Mondoubleau, 1406

Sceau rond, au centre la tête de saint Jean-Baptiste dans un plat à large bord gemmé; elle est entourée de deux quatre feuilles enlacés et remplis de 8 roues ; à l'intérieur un cercle de fleurs de lys, de la légende il ne reste plus que:
« (SIGILLUM) HOSPITALIS DE M(ONTE DU-BLELLI) »
Contresceau rond, au centre dans un trois feuilles à angles sortants un écu à la croix pattée, dans le champ trois coquilles.
« CONTRA SIGILON. »
Archives Nationales Douët d'Arcq, nº 9877.


31. — Jehan de Boys, commandeur, en Chartrain 1440-1453.
Jehan de Boys
Jehan de Boys, commandeur, en Chartrain 1440-1453

Petit sceau rond, écu penché, chargé d'une branche écutée à deux feuilles en chef.
Le heaume surmonté d'un aigle, l'écu soutenu de 2 lions assis. Légende:
« du Boys », en lettres gothiques.
Archives Nationales, Douët d'Arcq, nº 9940.
Sources: Abbé Charles Métais, Archives du diocèse de Chartres. Chartres 1902

Les Cartulaires visités 400090 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.