Commanderies par département   Commanderies par département   Commanderies par département

Les commanderies de France triées par département

Département de la Haute-Marne

Andilly-en-Bassigny   (52)
Biens des Templiers de la Romagne à Andilly-en-Bassigny
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Neuilly-l'Evêque - 52


Domaine du Temple à Andilly
Localisation: Domaine du Temple à Andilly


Les Templiers de La Romagne possédaient à Andilly des droits de dîmes.
César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

 

Arbigny-sous-Varennes   (52)
Seigneurie du Temple d'Arbigny
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Terre-Natale - 52


Seigneurie du Temple d'Arbigny
Localisation: Seigneurie du Temple d'Arbigny


Les Templiers de La Romagne possédaient la seigneurie, des forêts, une ferme et la grange du Boulaye.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Arbigny-sous-Varennes, commune de Varennes
— Arbigny, 1506 (archives de la Côte d'Or et du Temple de la Romagne)
— Eglise paroissiale dédiée à Saint-Jean Baptiste, était le siège d'une cure à la présentation du commandeur de la Romagne. Elle avait pour succursale Broncourt, qui fut tout d'abord une paroisse.
— Il y avait à Arbigny une Maison du Temple, puis de Saint-Jean de Jérusalem, qui fut unie à la Maison du Temple de la Romagne.
— La seigneurie était partagée par le commandeur de la Romagne et un laïque.
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

 

Arnancourt   (52)
Domaine du Temple à Arnancourt
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Doulevant-le-Château - 52


Domaine du Temple à Arnancourt
Localisation: Domaine du Temple à Arnancourt


— Arnancourt est un membre de la commanderie de Saint-Marc, mais peu d'actes nous renseignent davantage.
— Arnancourt, commune de Doulevant-le-Château
— Arnencort, vers 1201 (Longon, Doc, I, nº 2575)
— Arnoncort, 1221 (Fonds commanderie de Thors et Corgebin)
— Arnoncourt, 1224 (Fonds commanderie de Thors)
— Arnancourt, 1324 (Fonds commanderie de Thors)
— Arnencourt, Arnuncourt, 1348 (Fonds commanderie de Thors)
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

 

Attancourt   (52)
Domaine du Temple à Attancourt
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Wassy - 52


Domaine du Temple à Attancourt
Localisation: Domaine du Temple à Attancourt


Attancourt est un membre de la commanderie de Saint-Marc et probablement de la Maison du Temple de Thors, mais peu d'actes nous renseignent davantage.
Fond commanderie de Thors: Attencort, 1219.
Fond commanderie de Thors: Autencort, 1274.
Fond commanderie de Thors: Atencort, 1345.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Attancourt, canton de Vassy.
— Autencort, 1219 (Maison du temple de Thors)
— Autencort, 1274 (Maison du temple de Thors)
— Atencourt, 1345 (Commanderie du temple de Thors)
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Aube, par MM. Théophile Boutiot et Emile Sogard. Imprimerie Nationale M. DCCC. LXXIV.

 

Avrecourt   (52)
Biens des Templiers de la Romagne à Avrecourt
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Val-de-Meuse, Commune: Val-de-Meuse - 52


Domaine du Temple à Avrecourt
Localisation: Domaine du Temple à Avrecourt


Les Templiers de la Romagne possédaient des droits de dimes à Avrecourt.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

 

Bas-pre   (52)
Seigneurie du Temple de Bas pré
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Juzennecourt - 52


Seigneurie du Temple de Bas pré
Localisation: Seigneurie du Temple de Bas pré


Les Templiers de Thors en possédent la seigneurie.
La seigneurie de Baspré a successivement appartenu aux Templiers et aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, à cause de la Maison du Temple de Thors.

Fond commanderie de Thors: Bas-Pré, 1209.
Fond commanderie de Thors: La ville de Bas-Prey, 1233.
Fond commanderie de Thors: Baspré, 1270.
Fond commanderie de Thors: Lidit frère dou Temple, por leur maison de Baspré, 1270.
Sources dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne - Alphonse Roserot - Paris MDCCCCIII.

 

Beauchemin   (52)
Maison du Temple de Beauchemin
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Neuilly-l'Evêque, commune: Ormancey - 52


Maison du Temple de Beauchemin
Localisation: Maison du Temple de Beauchemin


En 1263 juin, Guichard, sire de Passavant, donne quittance aux Templiers de Beauchemin de 40 Livres pour la garde de Beauchemin.
(Originale en Français - Archives de la Côte-d'Or, H. 1176).
Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne, avec des documents inédits et des pièces justificatives. T. 5 - par Ernest Petit. - Lechevalier (Paris) - 1885-1905

Autres informations
L'Abbé Roussel a écrit quelques notes sur la Commanderie de Beauchemin dans: Le diocèse de Langres, Daller, 1873-1879, 4 volumes, in-8º.

Beauchemin, canton de Langres
— Ecclesia de Bello Chemino, 1187 (Auberive)
— Fratres et ecclesia de Belchemin, 1202 (Auberive)
— Bellus chiminus, 1247 (Auberive)
— Biauchemin, 1274-1475 (Lognon, doc. I, nº 6934)
— Hospitale Bellichemini, 1436 (Lognon, Pouillés, I)
— Bauchemin, 1675 (Archives de la Haute-Marne, G. 85)
— Beauchemin, 1732 (Pouillé de 1732, page 122)
— Son église, dédiée à la Nativité de la Sainte-Vierge, était une succursale de celle de Faverolles, au diocèse de Langres.
— Il y avait à Beauchemin, une maison de l'Ordre du Temple, puis une commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
— Beauchemin dépendait tout d'abord de la Maison du Temple de Mormant, et fut érigée en commanderie par les Hospitaliers.
— La seigneurie appartenait au Maître du Temple, puis au Grand-Prieur Hospitaliers de Champagne.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne - Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Beurville   (52)
Seigneurie du Temple de Beurville
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Doulevant-le-Château - 52


Seigneurie du Temple de Beurville
Localisation: Seigneurie du Temple de Beurville


D'après le dictionnaire topographique de la Haute-Marne de A. Roserot, la seigneurie était partagée entre l'abbé de Clairvaux, le commandeur de Thors et un laïc (9 parchemins, septembre 1230, juin 1269, 1279, septembre 1234, avril 1265, avril 1269, juin 1277, janvier 1285, août 1300; inventoriés, mais pas transcrits).
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Beurville, canton de Doulvant
— Burevilla, 1179 (Archives de l'Aube, Beaulieu)
— Burrivilla, vers 1200 (Longnon, Doc. I, nº 2147)
— Borrevilla, 1204-1210 environ (Longnon, Doc. I, nº 2799)
— Burivilla, 1221-1243 (Longnon, Doc. I, nº 4238)
— Breuvilla, 1243 (Recueil Jolibois, VII, folio 85)
— Burreville, 1249-1252 (Longnon, Rôles, nº 25)
— Burrevilla, 1250 (Archives de l'Aude, Clairvaux)
— Bure Vile, 1274-1275 (Longnon, Doc. I, nº 7037)
— Burriville, 1326 (Longnon, Doc. I, nº 5766)
— Buerville, 1412 (Clairvaux)
— Beureville, Beurreville, 1520 (Fonds de la commanderie de Thors)
— Beureville, 1784 (Courtalon, III, 331, et Carte de Cassini)
— La seigneurie était partagée entre l'abbé de Clairvaux, le commandeur de Thors et un laïque.
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Aube, par MM. Théophile Boutiot et Emile Sogard. Imprimerie Nationale M. DCCC. LXXIV.

 

Brethenay   (52)
Domaine Templiers de Brethenay
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Chaumont-Nord, Commune: Brethenay - 52


Domaine Templiers de Brethenay
Localisation: Domaine Templiers de Brethenay


Breteniacus (1220),
Bregtenaium (1253, 1254, 1312).
Domaine de Bretenay était une dépendance de la Maison du Temple de Thors qui elle l'était de La Maison du Temple de Saint-Marc.

Fond de la commanderie de Thors: Bretenacus, 1220.
Fond de la commanderie de Thors: Bregtenaium, 1253.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Bretenay, commune de Chaumont
— Bretennai, 1172 (La Crête)
— Bretenai, 1212 (Val-des-Ecoliers)
— Betinees, 1214 (La Crête)
— Breteniacus, 1220 (Fonds de la commanderie de Thors)
— Bretennay, Bretenay, Bretenniaum, 1231 (Archives de l'Aube, Clairvaux)
— Bregtenaium, 1253 (Fonds de la commanderie de Thors)
— Bretenaium, 1256-1270 (Lognon, documents I, nº 5836)
— Brethenai, 1326 (Lognon, documents I, nº 5864)
— Berthenay, Brethenay, 1397 (La Crête)

— En 1789, Bretenay dépendait de la province de Champagne, bailliage, prévôté, châtellenie et élection de Chaumont.
— Son église, dédiée à l'Assomption de la Sainte-Vierge, était succursale de celle de Condes, au diocèse de Langres, doyenné de Chaumont.
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

 

Broncourt (Haute-Marne)   (52)
Seigneurie du temple de Broncourt
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Fayl-Billot, Commune: Prssigny - 52


Seigneurie du temple de Broncourt
Localisation: Seigneurie du temple de Broncourt


Broncourt (La), conton de Fayl-Billot.
— Berucort, 1244 (Archives de la côte-d'Or, fonds de la Maison du Temple de La Romagne)
— Beroncourt, 1397 (Archives de la côte-d'Or, fonds de la commanderie de La Romagne)
— L'église, dédiée à la Nativité de la Sainte-Vierge.
— La seigneurie appartenait au commandeur de la Maison du Temple de la Romagne, puis au commandeur Hospitaliers de saint-Jean de Jérusalem.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Charmoy   (52)
Seigneurie du Temple de Charmoy
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Fayl-Billot, Commune: Rougeux - 52


Seigneurie du Temple de Charmoy
Seigneurie du Temple de Charmoy


Charmoy, seigneurie en toute justice, dîmes et un beau domaine. A Bougeux, seigneurie et domaine.
César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Seigneurie de Charmoy
Charmoy, commune de Fays-Billot.
Charmoy était de la province de Champagne, baillage et élection de Langres.
La Seigneurie était partagée entre le commandeur de La Romagne (Côte-d'Or) et l'Abbaye de Beaulieu.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne - Alphonse Roserot - Paris MDCCCCIII.

 

Chassagne (la)   (52)
Seigneurie du Temple de La Chassagne
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy, Commune: Isômes - 52


Seigneurie du Temple de La Chassagne
Localisation: Seigneurie du Temple de La Chassagne


La Chassagne, seigneurie avec deux fermes s'étendant sur les communes de Mont-Saugeon, Percey-le-Potel et Prangey.

Les Templiers ont une maison du Temple en ce lieu dès 1189. Divers droits leurs sont octroyés dans de multiple chartes.
César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

La Chassagne
La Chassagne, ferme sur la commune d'Isome
— Ancienne propriété des Templiers puis de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, dépendance de la commanderie de la Romagne.
— Chassegna, 1170 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— Frates Templi de la Chassanei, 1189 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— Lachassane, 1231 (Temple de la Romagne)
— La Chasseigne, 1253 (Temple de la Romagne)
— Cassania, 1255, (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— La Chassaigne, 1309 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— « Chassegna » (1170), « la Chassanei » (1189), « Lachassanne » (1231), « La Chasseigne » (1253), « Cassania » (1255), « La Chassaigne » (1309).
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

 

Corgebin   (52)
Maison du Temple de Corgebin
Département: Haute-Marne, Arrondissement et Canton: Chaumont, Commune: Brottes - 52


Maison du Temple de Corgebin
Localisation: Maison du Temple de Corgebin


— Fratres Milicie templi dou Corjebuin (1264).
— Commanderie du Temple, appartient au Temple dès le XIIe siècle, en 1187 au plus tard, « Fratres Milicie Templi dou Corjebuin, 1264. »
— Est-ce réellement une commanderie ?
— Ne serait-elle pas une maison du Temple, dépendante d'une Commanderie plus importante ?
— Le lieu de conservation des sources concernant cette « commanderie » ne nous a permis d'en dresser qu'un inventaire succinct.
— Maison du Temple, puis commanderie de Saint-Jean de Jérusalem, unie par les Hospitaliers à la Maison du Temple de Thors au XIVe siècle.
— La chapelle était sous le vocable de Sainte-Madeleine.
— Fond de la commanderie de Thors: Frates Milicie Templi dou Courgebuyn, 1488.
— Fond de la commanderie de Thors: Le Corjubin, 1520.
— Fond de la commanderie de Thors: Corgebin, 1668.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Maison du Temple de Corgebin
Maison du Temple ayant chapelle, du diocèse de Langres « domus Templi de Corgemin », « Courgemi », « Courgemin », « Cursus Gibouin », et dont l'origine semble remonter au XIIe siècle (La Haute-Marne ancienne et moderne, par Emile Jolibois).

Quoi qu'il en soit de son ancienneté, c'est à peine s'il est question de Corgebin, dans le Procès, où l'on trouve cependant la mention d'une réception faite en la maison par Etienne d'Epailly.
« Procès des Templiers, tome II, page 396 »
Item frater Laurencius de Trenay, etatis quadraginta annorum, ut dicebat, eodem modo constitutus, juratus et requisitus, dixit per juramentum suum quod fuit receptus in domo Cursus Gibouin Lingonensis diocesis, sex anni sunt elapsi, per fratrem Stephanum d'Espeilly, presentibus fratre Laurencio de Belna, fratre Christiano quondam barbitonsore visitatoris Francie, et quibusdam aliis de quorum nominibus non recordatur.

Puis, c'est un certain frère Regnaud Bergeron ou le Bergerot, qui dit avoir été reçu, vers l'an 1303, en la chapelle du Temple de Corgebin par le précepteur de Mormant, Laurent de Beaune.
« Procès des Templiers, tome, I, pages 591-594 »
Dixit eciam dictus testis quod ipse fuit confessus de predictis erroribus, in festo Pasche tunc sequenti, fratri Guillelmo dicto Menavel, ejusdem ordinis, moranti in domo Templi de Courgemi Lingonensis diocesis, qui absolvit eum, injuncta sibi penitencia quod jejunaret septem diebus Veneris, dicens sibi quod, ex quo illa erant de punctis ordinis et ipse fecerat hoc non corde sed ore tamen, non multum peccaverat, ideoque non imponebat ei penitenciam graviorem.

Dixit eciam quod ipse fuit de predictis erroribus confessus cuidam fratri Minori conventuali Lingonensi, de cujus nomine non recordatur, in capella dicte domus de Courgemi; qui, audita confessione, noluit eum absolvere, sed dixit quod de tali facto adiret Papam. Dixit eciam dictus testis quod preceptor dicte domus de Vall de Tor habuit bona sua mobilia et immobilia usque ad vallorem quingentorum librarum Turonensium, et propter hoc induxerunt eum ut intraret religionem eorum.

Il ne nous dit pas le nom du précepteur de la maison, mais nous savons par ailleurs qu'il s'appelait frère Aubry « de Burrenville », et que le prêtre du Temple habitant Corgebin était Guillaume, dit Menavel.
« Procès des Templiers, tome I, page 595 »
Dixit eciam quod, in domo de Val de Tor et de Courgemin, in quibus fuit moratus, fierent elemosine restricte vel pocius anullate per fratres Hugonem de Cabilone predictum et Albericum de Burrenville, qui fuerunt preceptores in dictis domibus. Non audivit injungi quod acquirerent per nefas; ipsi tamen bene faciebant hoc.

Précepteur de Corgebin
Frère Aubry « de Burrenville »
Sources: Trudon-des-Ormes, Liste des Maisons et de quelques Dignitaires de l'Ordre du Temple, en Syrie, en Chypre et en France. D'Après les pièces du Procès des Templiers. Revue de l'Orient Latin, tomes V, VI, VII. Ernest Leroux, Editeur. Paris 1897, 1898, 1899.

 

Couzon-sur-Coulange   (52)
Domaines du Temple de Couzon-sur-Coulange
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy, Commune: Boussemois - 52


Domaines du Temple de Couzon-sur-Coulange
Localisation: Domaines du Temple de Couzon-sur-Coulange


Les Templiers de La Romagne possédaient à Couzon, un moulin et un très beau domaine.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Couzon, canton de Prauthoy
— Coson, 1254 (Chapitre de Langres)
— Finagium de Cosone, 1290 (Chapitre de Langres)
— Couson, 1464 (Archives Nationales P. 1743, nº 330 bis)
— Couzon, 1728 (Chapitre de Langres)
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

 

Cusey   (52)
Moulin du Temple de Cusey
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy, Commune: Cusey - 52


Moulin du Temple de Cusey
Localisation: Moulin du Temple de Cusey


Les Templiers de la Romagne possèdent le moulin de Cusey dès 1200, donné par le seigneur Hévin de Fontaines.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Cusey, canton de Prauthoy
— Cusé, 1179 (Archives de la Côte-d'Or, fonds de la Maison du Temple de La Romagne)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne - Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Dinteville   (52)
Domaine du Temple à Dinteville
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Châteauvillain - 52


Domaine du  Temple à Dinteville
Localisation: Domaine du Temple à Dinteville


Les Templiers de la Maison d'Epailly ont le droit de dîme en 1244, en ce lieu.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Dinteville, canton de Châteauvillain
— Dintevilla, vers 1172 (Longnon: Documents tome I, nº14)
— Dintivilla, 1179 (Archives de l'Aube, Clairvaux)
— Dintavilla, 1240 (Chapitre de Langres)
— Tinteville, 1222-1243 (Longnon: Documents tome I, nº4165)
Dyntavilla, 1244 (Archives de la Côte-d'Or, fonds de la Maison du Temple d'Epailly)
— Dinteville, 1250 (Clairvaux)
— Dynterille, 1251 (Layettes, nº3919)
— Dintheville, 1603 (Archives Nationales, P, 1892, nº1587)
— Inteville, 1682 (Archives Nationales, Q1, 693)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne - Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Domremy-en-Ornois   (52)
Domaine du Temple à Domremy-en-Ornois
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Doulaincourt-Saucourt, Commune: Domremy-Landeville - 52


Domaine du Temple à Domremy-en-Ornois
Localisation: Domaine du Temple à Domremy-en-Ornois


Domremy, à 14 kilomètres de Vitry et 40 kilomètres de Châlons.
— Située sur la rive droite de la Saulx, cette petite commune a un territoire peu étendu, mais de bonne qualité.
— Cette terre a possédé un château qui relevait du roi; un prieuré et une chapelle qui a été démolie en 1751.
— L'abbaye de Saint-Memmie y levait la dime.
— On raconte que, pendant la captivité du roi Jean, lorsque les seigneurs, pour se venger de la Jacquerie, ravagèrent le Perthois à la tête de mercenaires étrangers, Domremy fut préservé de la ruine par l'influence de l'abbé de Saint-Memmie et par reconnaissance il reconnut le monastère pour seigneur, (titre de 1480 de l'abbaye de Saint-Memmie).
— Une charte de 1289 indique que les Templiers exerçaient quelques droits sur ce pays (titre de la commanderie de La Neuville, inventaire page 61).
Sources: Mémoires de la Société d'agriculture, commerce, sciences et arts du département de la Marne. Editeurs H. Laurent, imprimeur de la société académique, Châlon 1861.

 

Genrupt   (52)
Maison du Temple de Genrupt
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Bourbonne-les-Bains - 52


Maison du Temple de Genrupt
Localisation: Maison du Temple de Genrupt


Les Templiers biens installés au centre du diocèse, vers dans les années 1160-1170, achétent des terres à Genrupt, à Traves et dans la vallée de l'Ognon.

Domaine du Temple à Traves
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul: Canton: Commune: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin - 70


Domaine du  Temple à Traves
Localisation: Domaine du Temple à Traves


Ces nouvelles implantations sont à l'initiative de la Maison du Temple de La Romagne.

Domaine du Temple à Champlitte
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul: Canton: Champlitte - 70


Domaine du  Temple à Champlitte
Localisation: Domaine du Temple à Champlitte


Les Templiers possédaient des vignogles près de Champlitte, il en reste seulement le nom: les vignes de Saint-Jean

Domaine du Temple à Autrey
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul: Canton: Autrey-lès-Gray - 70


Domaine du  Temple à Autrey
Localisation: Domaine du Temple à Autrey


Les Templiers pocèdent à Autrey-lès-Gray une simple maison, sans chapelle.

Domaine du Temple à Barges
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul: Canton: Jussy - 70


Domaine du  Temple à Barges
Localisation: Domaine du Temple à Barges


Dans le proche voisinage de l'abbaye cistercienne de Theuley, puis après 1160, plus au nord, à Genrupt, Bages où elle obtient d'importants domaines fonciers.

Domaine du Temple à Neuvelle-lès-Voisey
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Laferté-sur-Amance - 52


Domaine du  Temple à La Neuvelle-lès-Voisey
Localisation: Domaine du Temple à La Neuvelle-lès-Voisey



27 octobre 1132
Lettre de Jehan, bastard de Vergy, seigneur de Darney, en faveur des religieux de Droiteval.
Original sur papier, aux archives des Vosges, Fonds H., 98.
Prieuré de Droiteval, carton, H., 98.


Jehan bastard de Vergey seigneur de Solliet et de Fontecte, etc. A Regnault de Nuefville (1) mayeur d'illec, salut. J'ay nagueres escript à Guillaume de Beaujeu et Olry de Saint-Benoit que pou le fait de la rente de vin et de froment qui est dheu chacun an à mes religieux de Droite-Vaulx par messieurs de la Romangne (2), lequel Guillaume de Beaujeu si m'a rescript qu'il ny est en riens tenus, pour tant que ledit Olry estoit et est principal fermier de la merchandie, dit en oultre que pour son fait ne volroit diminuer la rente desdits religieux, et se ne tiens mie que messieurs de la Romangne ayent volenté ne intencion de retenir ne fere retenir par nous autres amodiateurs le droit de l'Eglise de Droite-Vautx pour tant que c'est rente d'Eglise d'une part et d'autre. Et pourtant je te prie et requiers que ces lettres veues que veulles contenter et satisfere lesdits religieux de la dite rente que dehue leur est chacun an comme il m'appert par tiltre de la dite qu'ilz ont de vous eulx (eu), c'est assavoir cinq muedz de froment mesure de Jonvelle et cinq muedz de vin, et ce tant fere qu'ilz n'aient cause d'en fere pourchas plus avant, car raison me contraing cause de ma seigneurie de Darney que je les en soye aydant jusques a droit, car se ils n'avoient de quoy vivre audit monastère se seroye je tenus de leur départir de mes biens, affin que le service de Dieu ne se delaisse de fere en ycelle Eglise. Ta reponse me veuilles rescripre par le porteur de cestes.
Escript à Darney soulz mon seel plaiqué aux presentes le XXVIe jour d'octobre mil CCCC trente deux.
1. Neuvelle-les-Voisey, village du canton de Laferté, (Haute-Marne), fondé au XIIe siècle par les Templiers.
2. La Romagne (Ardennes), commanderie des Templiers, puis des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
La rente réclamée était due aux religieux de Droiteval, sur les terres d'une grange « arruynée » dite d'Epercey ou de Barge, située entre Melay et Neuvelle (Haute-Marne).

Sources: Documents rares ou inédits de l'histoire des Vosges. Tomes troisième-quatrième. Tome 4, publié par le Comité d'histoire vosgienne. - Bnf
Sources: M. Rey, L'Ordre du Temple en Franche Comté

Maison du Temple de Genrupt
Dans cette région de passage, où les grandes familles féodales et les nombreuses abbayes, les Templiers arrivent à ce créé d'honorables domaines. Ils reçoivent de nombreux biens de la part des familles seigneuriales des lieux, des terres, des bois, des maisons, ils procèdent à des achats, des échanges et pour gérer toutes ces nouvelles acquisitions, créaient une Maison du Temple à Genrupt.
(Un acte publié par J-Y. Mariotte, le comté de Bourgogne, énumère comme témoins dans des achats, ventes, échanges Les Frères du Temple: Guy de Jonvelle, Guillaume de La Ferté-sur-Amance, Rénier de Bourbonne, Humbert de Genrupt et Girard de Vergy).

Les Clunisiens de Voisey, entrent en procès contre les Templiers pour les terres de Bages. Ces terres furent cédées à la seule initiative du Père abbé ou Prieur. Mais, les Templiers étaient biens trop engagés dans leurs domaines que tenait la Maison du Temple de la Romagne, qui à la fin du XIIe siècle dispose d'une Maison à Autrey, à Genrupt, des vignoble à Champlitte, de très belles et bonnes terres à La Neuvelle, d'un grand domaine à Bages.

La prospérité des Templiers dérange les Clunisiens de Voisey qui ne veulent pas leur faire grâce de la dîme des terres qu'ils cultivent à Neuville, alors que le couvent de Faverney tente d'annuler le geste de leur abbé, qui de sa seule initiative, a cédé le domaine de Barges (1).
1. Sentence des délègés pontificaux, les abbés de Sainte-Bénigne et de Saint-Etienne de Dijon qui, en 1178, obligèrent les Templiers à verser la moitié des dîmes au prieur de Voisey. (Archives départementales de la Côte-d'Or, 115 H dossier 1239 ; pour Faverney, acte de 1182 publié par J.-Y. Mariotte, Le Comté de Bourgogne..., page 204).

Les Templiers s'installent durablement dans les vallées de la Saône et de l'Ognon. A proximité de Traves, est élevée vers la moitié de XIIe siècle une Maison du Temple, elle devint très importante, à telle point, qu'il faut lui assigner un Maitre ou un Précepteur. En 1196, elle reçoit des dons dans les environs de Vesoul: Sales, elle à en dans sont patrimoine des biens dans une quinzaine de localités.
Sources: René Locatelli - Sur les chemins de la perfection - Moines et chanoines dans le diocèse de Besançon vers 106-1220 - Publications de l'Université de Saint-Etienne.

Seigneurie et Maison du Temple de Genrupt
Les Templiers ont une maison du Temple dès 1176. De nombreuses donations de biens bois et domaine destinées aux « frères de la maison du Temple de Genrupt », l'attestent.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Seigneurie de Genrupt
La seigneurie appartenait aux Templiers de la Romagne, elle comportait des bois et un domaine.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Genrupt, commune de Bourbonne-les-Bains
— Frates de Templo apud Genru commorantes, 1176 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— Jaenru, 1191 (Temple de la Romagne, H. 1238)
— Jenru, 1224 (Temple de la Romagne)
— Jamru, 1231 (Temple de la Romagne)
— Janrui, 1276 (Temple de la Romagne)
— Genrupt, 1592 (Temple de la Romagne)
— Genrupt faisait partie, en 1789, de la province de Champagne, bailliage de Chaumont, prévôté de Coffy, élection de Langres. Son église paroissiale, dédiée à la Nativité de la Sainte-Vierge, était du diocèse de Besançon, doyenné de Faverney. La présentation de la cure appartenait au commandeur de la Romagne, qui avait aussi la seigneurie.
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

 

Haute-Marne   (52)
Quelques possessions en Haute-Marne (52) qui sont sans réelles informations.

Andilly, Avrecourt et Poiseuil
Les Templiers y possédaient des droits de dîmes.

 

Leffonds   (52)
Maison du Temple de Leffonds
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Châteauvillain - 52


Maison du Temple de Leffonds
Localisation: Maison du Temple de Leffonds


Leffond dépendait, avant 1789, de la baronnie d'Arc en Barrois, qui relevait du bailliage de Châtillon, et qui dès le XIIIe siècle appartenait aux Chateauvilain. Le territoire de Leffond, situé à proximité de la commanderie du Temple de Mormant, étant entré au moins pour une bonne partie dans la dotation de cette maison, Simon, fils aîné du sire de Chateauvillain, suzerain du lieu, et le prieur, résolurent d'y fonder un village, et pour y attirer des habitants, ils publièrent, en mai 1285, la charte dont voici l'analyse.
Il ne faut pas confondre la Maison du Temple de MormentDomaine du Temple à Morment
Domaine du Temple à Morment
et la Maison du Temple de LeffondsDomaine du Temple à Leffonds
Domaine du Temple à Leffonds
, elles sont proches mais ne sont tout de même pas identiques.
Et au-dessus de Leffonds, il y a la une autre commanderie celle de Villiers-sur-SuizeHôpital de Villiers-sur-Suize
Hôpital de Villiers-sur-Suize


Simon, fils aîné du sire de Chateauvilain et Guillaume, prieur de Mormant, font savoir qu'ils affranchissent tous les étrangers qui viendront demeurer dans leur ville de Leffond, sous la condition:
— De payer 6 deniers d'entrée et 1 au maieur
— 12 deniers par bête de trait, ou à défaut 12 deniers de service.
— Toute maison est taxée à 12 deniers et un moiton d'avoine à la mesure de Gyé pour l'emplastre.

— La tierce et la dime sur les terres se perçoivent ensemble sur le pied de 1 gerbe pour 14. Elles doivent être amenées en la ville et déchargées en présence des sergents, à moins qu'ils ne soient absents, auquel cas ils les doivent appeler trois fois, de façon à être entendus des voisins.

— Les habitants sont tenus d'aller moudre leurs grains au moulin du seigneur. Si dans le délai d'un jour et d'une nuit ce blé n'est pas moulu, ils peuvent aller le faire moudre ailleurs sans amende. Dans le cas contraire, ils en paieraient une de 12 deniers et 1 au maire. Le droit de mouture est fixé à 1 bichet pour 30 bichets de farine blanche, et de 1 pour 24 bichets de farine ordinaire.

— Ils doivent au fournier, 1 pain sur 24. Celui-ci doit s'approvisionner aux bois communaux.

— Si dans l'an et jour les habitants auxquels on aura donné emplacement ou terres pour bâtir et défricher ne les ont point utilisés, les seigneurs pourront les reprendre.

— Tout claim pour fait d'héritage est puni de 5 sols d'amende, 1 denier au maieur. Le faux claim de 6 deniers, 1 au maieur. Le coup avec sang, 10 sols, 3 deniers au maieur. Le coup d'arme émolue, 30 sols, 6 deniers au maieur, et les dépens du blessé. Toute mutilation de membre, comme le meurtre, à la volonté du seigneur. Toute accusation de coup sans sang non prouvée est passible de 2 sols et 2 deniers au maieur. Le démenti en justice 6 deniers, 1 au maieur.

— L'échoite (Ce qui échoit par succession) par mort appartiendra au plus proche parent selon la ligne, qu'il soit habitant ou non. Mais si l'étranger prend congé du seigneur et ne veut pas rester son sujet, l'héritage passe au plus prochain hoir. Les biens en deshérence adviendront au seigneur.

— Tout homme qui assaillera l'autre en sa maison, soit de jour ou de nuit, sera en la merci du seigneur.

— Les pargies sont ainsi fixées le cheval, 4 deniers ; les ânes, les bœufs, 2 deniers, les brebis, les porcs, les chèvres et les oies, chacun 1 denier.

— Quiconque ne paiera les rentes au jour nommé sera passible d'une amende de 5 sols, à moins qu'il ne soit si pauvre qu'il lui faille s'absenter. En ce cas, il devra 2 deniers au maieur, et s'il revient au commencement de l'année, il pourra acquitter la rente, et rentrer en possession.

— Les droits de lods sont fixés à 2 sols sur 20 sols de la livre, et 1 denier au maieur.

— Les habitants de Leffond sont francs d'host et de chevauchei, à moins qu'il ne s'agisse de défendre la châtellenie d'Arc. Ils doivent suivre le seigneur pendant quatre jours et non plus, si ce n'est de leur volonté.

— Quiconque voudra aller demeurer en autre seigneurie, devra prendre congé du seigneur, vendre ce qui lui appartient aux gens du seigneur et se retirer avec un sauf-conduit.

— En cas de champ de bataille et de gages jetés, si les champions s'accordaient devant qu'ils fussent ploigés, ils devront 2 sols 6 deniers et 1 denier au maieur, fors le meurtre et le larcin. S'ils sont ploiges et qu'ils s'accordent avant d'être venus au champ, ils devront 7 sols 6 deniers et 2 deniers au maieur, et si la bataille est ferrée et outrée et sauf meurtre ou larcin, le vaincu doit 110 sols tournois, et 12 deniers au maieur.
Sources: Garnier, Joseph, Chartes de communes et d'affranchissements en Bourgogne, tome 2, page 397. Dijon M DCCC LXVIII - Bnf

Leffonds
— Fons, 1189 (Morment)
— La Fonz, XIIe siècle (Morment)
— Lafonz, 1270 (Morment)
— Latus Fons, 1296 (archives de la Haute-Marne, G 321)
— Laffons 1398 (Morment)
— Leffons, 1470 (archives de la haute-Marne, G 595)
— Lefonds les Mormant, 1624 (Morment)
— Leffond, 1732 (Pouillé de 1732, page 123)
— Leffond-en-Montagne, 1775-1785 (Coutépée, IV, page 274)
Leffonds était le siège du Maison du Temple puis d'une commanderie l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Maizieres-sur-Amante   (52)
Biens des Templiers de la Romagne à Maizières-sur-Amance
Département: Haute-Marne, Arrondissement, Langres, Canton: Chalindrey, Commune: Laferté-sur-Amance - 52


Biens des Templiers de la Romagne à Maizières-sur-Amance
Localisation: Biens des Templiers de la Romagne à Maizières-sur-Amance


Les Templiers ne possédent que quelques biens en ce finage, vignes et domaine en terres.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Maizières-sur-Amance, commune de La Ferté-sur-Amance.
— Maserie, 1170 (Archives de la Côte d'Or, Fonds du Temple de la Romagne)
— Maisières, 1423 (Fonds du Temple de la Romagne)
— Maizière-sur-Amance, XVIIIe siècle (Cassini)
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne. Paris MDCCCCXXIV.

 

Marac   (52)
Seigneurie du Temple de Marac
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Langres - 52


Seigneurie du Temple de Marac
Localisation: Seigneurie du Temple de Marac


Dès 1159, les Templiers avaient une chapelle et possédaient une partie de la seigneurie de Marac avec les vestiges d'une forteresse, dit M. Courtépée, qu'on prétendait avoir été élevée par les anciens Lingons, et qui aurait été détruite en 1313 par ordre du roi Philippe-le-Bel.

Une voie romaine venant de Langres, appelée dans le pays levée de César, passait aux pieds de ce monument et allait plus loin dans la direction où était placée la maison du temple de Mormant.

Le fait le mieux prouvé, c'est qu'en 1188 Milo, abbé de Saint-Etienne de Dijon, avait donné aux Templiers de Marac un manoir seigneurial qui lui appartenait en ce lieu.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Marac, commune de Langres
— En 1789, Marac dépendait en partie de la Bourgogne, baillage de Montagne ou de Châtillon-sur-Seine, intendance de Bourgogne. L'autre partie était située en champagne, baillage et élection de Langres, notamment le château, qui était sur la Suize (Courtépée, tome IV, page 276)
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

 

Montormentier   (52)
Domaine du Temple à Montormentier
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy, Commune: Cusey - 52


Domaine du  Temple à Montormentier
Localisation: Domaine du Temple à Montormentier


Les Templiers de la Romagne possédaient en ce lieu des rentes, cens, et quelques terres en la paroisse de Cusey.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Montormentier
Montormentier, commune de Prauthoy
— Montourmentié, 1715 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

 

Mormant   (52)
Maison du Temple de Mormant
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Arc-en-Barrois, commune: Leffonds - 52


Maison du Temple de Mormant
Localisation: Maison du Temple de Mormant


Cette circonscription, ainsi que ses dépendances, reposaient sur une enclave de la Bourgogne, dans la Champagne, qui, depuis 1790, fait partie du département de la Haute-Marne.

Son siège, Mormant, se trouve situé sur la commune de Leffond-en-Montagne. En 1120 et 1135, Hugues, seigneur de Château-Villain, donna des fonds et un moulin aux Templiers pour les aider à établir à Mormant une maison avec préceptorerie. En 1307, lors du commencement de leur procès, le frère Jean de Château-Villain déclare qu'il fut reçu en la maison de Mormant, « Domus Tempti de Mormentum per fratrem Laurentium de Belna, » précepteur, lequel fut brûlé à Paris eu 1310.

Mormant image Jack Bocar Plusieurs fois encore-il est fait mention de cet établissement dans l'instruction du procès.

Procès des Templiers tome 2, MORMENTUM (Domus Templi apud), Trecensis diocesis, page 369.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Pocès des Templiers tome II page 369
Item frater Johannes de Castro Villari, etatis triginta annorum, juratus eodem modo de se et aliis in causa fidei dicere veritatem, et
interrogatus de modo et tempore sue recepcionis, dixit per juramentum suum quod fuit receptus apud Mormentum diocesis Trecensis, per fratrem Laurencium de Belna preceptorem dicte domus quatuor anni sunt in festo Magdalene instanti proximo preterito presentibus fratre Juliano capellano dicte domus, et quibusdam aliis de quorum nominibus non recolit.
Sources: Procès des Templiers, publié par M. Jules Michelet, tome 1 et 2 - Imprimerie Nationale - Paris - M. DCCC. LI.

Pocès des Templiers tome II page 531
Domus Templi de Mormentum Lingonensis diocesis
Sources: Procès des Templiers, publié par M. Jules Michelet, tome 1 et 2 - Imprimerie Nationale - Paris - M. DCCC. LI.

Maison du Temple de Mormant
Mormant Blason Image Jack Bocar Mormant « Mormentum » Les Château-Vilain y donnérent leurs fonds aux Templiers en 1135 et 1199, leur droit sur le moulin en 1276.

Cette Commanderie fut fondée par Hugues de Mormant en 1120, sous le titre d'Abbaye; il y avait même au XIIIe siècle un vaste Hôpital desservi par des Frères et des Soeurs qui avaient pour Recteur un saint homme nommé Herbert.

Enfin cet Hôpital et la Préceptorerie furent remis en 1230 par l'Evêque Hugues de Montréal à Guerin Maître des Chevaliers Hospitaliers en France.
Sources: Description Historique et Topographique du Duché de Bourgogne - M. DCCC. LXXXI. Dijon.

Maison du Temple de Mormant
La commanderie de Mormant, fondée en 1120, dépendait de Voulaines, en Côte-d'Or. Elle présente des restes de fortifications, un hôpital (12e-13e siècle) et une très belle salle capitulaire ornée d'une fresque du 14e siècle. C'est à Mormant que fut reçu le templier Taylafer de Gênes qui avoua avoir renié le Christ et craché sur la croix lors de son initiation, et avoir vu cette fameuse tête magique qui n'était peut-être qu'un reliquaire.

La maison du Temple de Mormant, qui avait chapelle, était du diocèse de Langres, bien qu'elle soit indiquée parfois comme du diocèse de Troyes: « domus de Mormant », « de Mormantio », « in Mormant de Borgondia. »

Mormant était de fondation toute récente en tant que possession du Temple, et les Templiers venaient de l'acquérir « de novo acquisita », ainsi que le raconte l'un d'eux reçu, en 1304, en cette maison.
Un autre, nommé Henri de Faverolles, nous apprend par l'interrogatoire qu'il subit en mars 1311, que lui et d'autres, qui tous étaient convers ou donnés de l'hôpital de Mormant, avaient reçu l'habit du Temple, alors que l'hôpital était devenu maison du Temple, en la chapelle de la maison, des mains de Laurent de Beaune: « [ipse et alii] qui omnes erant conversi seu donati hospitalis de Mormantio, Lingonensis diocesis, cum dictum hospitale pervenisset ad Templarios, fuerunt recepti..... »; c'était en 1301, au temps de l'Avent.

Il y avait donc eu un hôpital à Mormant, et cet hôpital avait été transformé en maison du Temple, très probablement dans le courant de l'année 1300. Cette transformation ne dut pas se faire sans solennité; il est certain que le visiteur de France vint à Mormant cette année même, car deux des Templiers interrogés dans la suite prétendirent avoir été reçus à Mormant, en octobre 1300, par Hue de Perraud en personne, en présence de divers personnages dont le maréchal du Temple, et le chapelain de la maison, frère Julien.

Julien, nommé aussi Julien « de Dinisel », ne fut pas le seul chapelain de la nouvelle maison de Mormant, il y en eut un autre nommé Gautier de Bure, qui fut également infirmier de l'Ordre; quant à Laurent de Beaune, que nous avons dit avoir été le dernier précepteur de la baillie d'Epailly, il aurait été le premier précepteur de la baillie de Mormant, de 1300 à 1304 tout au moins, d'après divers témoignages. Laurent était encore à Mormant à la fin de l'année 1303 et se déplaçait parfois, puisqu'on le trouve, à la Saint-Martin d'hiver, au Temple de Corgebin; son successeur fut peut-être un chevalier nommé Guillaume de Lorraine, qui reçut à Mormant, en 1305, au moment de Pâques.

Précepteurs de Mormant
1300-1303, frère Laurent de Beaune, sergent;
Vers 1305, frère Guillaume de Lorraine, chevalier.
Laurent de Beaune fut ensuite précepteur de la baillie d'Epailly.
Sources: Trudon des Ormes: Les possessions templières recueillent durant les interrogatoires des templiers par les hommes de Philippe le Bel et les commissions pontificales des diocèses de France.

Maison du Temple de Mormant
Morment, ferme sur la commune de Leffonds.
— Maison du Temple, Hôpital puis abbaye.
— Molmentum, 1120 (Gall. Christ., IV col 156)
— Sancta Maria de Mormant, 1151 (Morment)
— Molmentensis domus, 1159 (Auberive)
— Mormentum, 1162 (Temple de Thors)
— Mormannum, 1182 (Temple de Thors)
— L'Ospital de Mourmant, 1351 (Morment)
— Mormant 1732, (Pouillé de 1732, page 129)
— Mormand, XIXe siècle (cadastre, section A)
Ps. Vous remarquerez que sur le dictionnaire topographique, le nom Morment
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

Domaine du Temple de Mormant
L'évêque de Langres, dit Robert de Châtillon (1203-1209) a été supposé parent de saint Bernard. Cette parente purement hypothétique n'a d'autre fondement que le surnom « de Châtillon. » Or ce surnom reste plus ou moins une énigme : il peut avoir pour origine une fausse graphie ou une mauvaise lecture. Robert appartient à la maison de Tilchâtel, comme le prouvent les titres suivants.

Avant sa promotion à l'épiscopat, Robert fut successivement trésorier et doyen de Langres. Etant trésorier, il fit une donation aux Templiers de Mormant : en voici la charte :
« Ego Gerardus Dei gratia lingonensis decanus notum facio... quod Robertus de Tilicastro lingonensis thesaurarius dedit fratribus Templi quidquid calumniae et juris habebat in Dominico de Praelis (1) et uxore ejus Gondrea et liberis corum, et eos prefatis fratribus quietos clamavit...
Testes fuerunt Belinus, Ebraudus, Hunaudus presbiteri et cononici lingonenses; Rudulphus de Conflucnto (2), Hugo-Favinellus, diaconi ; Milo-Malamanus, Renaudus, Bernardus, subdiaconi ; Acelinus capellanus de Wandelencurte, Dodo Engonensis, Albericus major de Maresco.
Actum anno 1184. »
Archives de la Côte-d'Or, Ordre de Malte, Mormant, H. 1375.
1. Cf. Cartulaire du prieuré de Vignory, par J. d'Arbaumont, Langres, 1882, page 199 ; Gallia christiana IV. col. 647.
2. Coublanc, canton de Prauthoy, Haute-Marne.

Sources: Chomton, Louis - Saint Bernard et le château de Fontaines-les-Dijon : étude historique et archéologique. Tome 2, Dijon 1894 - Bnf

Quelques Images de Mormant


Maison de Mormant

Maison de Mormant

Maison de Mormant

Maison de Mormant

Maison de Mormant

Maison de Mormant

Maison de Mormant
Sources images: Jack Bocar



Deux commandeurs de l'ordre de l'Hôpital, d'origine fribourgeoise, dans la Bourgogne du XIVe siècle
Dans sa monumentale histoire des ducs de Bourgogne, Ernest Petit cite, à la date de 1360, Girard de Montigny, de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en se référant à une lettre du pape Innocent VI, en date du 6 avril, adressée à Philippe duc de Bourgogne à propos de la restitution de la ville de Flavigny et de démêlés avec l'évêque d'Autun. Pour la même année mais à la date du 30 septembre, il nomme le même personnage Girard de Marigny et le qualifie de « prieur de Champagne de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. »

Une étude très approfondie de Monsieur Monsieur Jean-Bernard de Vaivre - Suite

 

Occey   (52)
Ferme du Temple d'Occey
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy - 51


Ferme du Temple d'Occey
Localisation: Ferme du Temple d'Occey


Les Templiers de La Romagne possédaient à Occey, des rentes et petite ferme.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Occey, canton de Prauthoy.
— Occeyum, 1296 (Archives de la Côte-d'Or, fonds de la Maison du Temple de La Romagne)
— Occey, 1436 (Longnon, Pouillé, I)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Percey-sous-Montormentier   (52)
Domaine du Tample à Percey-sous-Montormentier
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Villegusien-le-Lac, Commune: Cusey - 52


Domaine du  Tample à Percey-sous-Montormentier
Localisation: Domaine du Tample à Percey-sous-Montormentier


A Montormentier, les Templiers de La Romagne possédaient des rentes, cens et quelques terres sur Cusey.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

 

Poiseul   (52)
Biens des Templiers de la Romagne à Poiseul
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Neuilly-l'Evêque - 52


Domaine du  Temple à Poiseul
Localisation: Domaine du Temple à Poiseul


Les Templiers de la Romagne possédaient des droits de dimes en ce lieu.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Poiseul, canton de Neuilly-l'Evêque.
— In pago Lingonico, inter Bannam et Pausam villas, 909 (Roserot, Chartes inédites, etc., p. 11).
— Poisues, 1256 (Bibl. nat., coll. Lorraine, t. 982, n° 51).
— Putheolum, xive siècle (Longnon, Pouillés, I).
— Poiseulx, 1417 (arch. Haute-Marne, G. 560).
— Pouseux, 1436 (Longnon, Pouillés, I).
— Poisseulx, 1448 (arch. de Langres).
— Poyseulx, 1498 (Arch. nat., P. 1641, n° 1365).
— Poiseux, 1588 (Arch. nat., P. 1763, n° 501).
— Poiseul, 1675 (arch. Haute-Marne, G. 85).
— Poiseul-l'évesque, xviiie siècle (Cassini).

Poiseul dépendait, en 1789, de la province de Champagne, bailliage de Langres, par démembrement de celui de Chaumont, prévêté de Montigny-le-Roi, élection de Langres.
Son église, dédiée à saint Loup, était succursale de Neuilly-l'évêque, diocèse de Langres, doyenné du Moge, mais elle aurait été antérieurement paroissiale et à la collation de l'évêque.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Richebourg   (52)
Maison du Temple de Richebourg
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Arc-en-Barrois - 52


Maison du Temple de Richebourg
Localisation: Maison du Temple de Richebourg


Les Templiers avaient sur son territoire une chapelle et une maison nommée « Epilan », construite au milieu de la grande forêt de Château-Villain.
Ils prélevaient la dîme sur toute la paroisse de Richebourg, et dès 1199 jouissaient de droits d'usage dans les bois de cette seigneurie.

Un Templier du diocèse de Langres, nommé Jean de Ricenbort fut entendu dans le procès en 1309.
Procès des Templiers tome 1, Ricenbort vel Richenbort (F. Johannes de), pages 66, 110.

Le commandeur de Mornant et le commandeur de Bure-les-Templiers, possédait par indivis la seigneurie de Villiers-sur-SuizeBien du Temple à Villiers-sur-Suize
Domaine du Temple à Villiers-sur-Suize
.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Village de Molay près de Richebourg
Département: Côte-d'Or, Arrondissement: Dijon, Canton: Auxonne, Commune: Annay-sur-Serin - 21


Village de Molay près de Richebourg
Localisation: Village de Molay près de Richebourg


Le chapitre de Noyers et l'abbaye de Saint-Germain-d'Auxerre furent les coseigneurs du village jusqu'en 1789. L'église paroissiale était priorale et remonte au 13e siècle.

Les habitants furent affranchis par le duc en 1441, sans frais vu leur pauvreté.

En 1579, par lettres patentes du roi Henri III, le village, où se tenaient des foires et des marchés, fut fortifié ; des ruines et une porte subsistent de ces anciennes fortifications.

Molay est séparé du hameau d'Arton par le Serein.
Une commanderie de Templiers possédait dans ce hameau un moulin sur le Serein, une métairieBien du Temple à Molay
Domaine du Temple à Molay
et une léproserie, appelée l'Hermitage de Saint-Blaise ; elle relevait de la commanderie d'Auxerre.

Une ferme, propriété des Templiers, devenu au XVIIe siècle un manoir, s'élève en bordure du Serein dans le second hameau, Richebourg.

Dans la duxième moitié du XIXe siècle, des carrières furent exploitées, de même qu'une scierie qui fonctionnait encore dans la première moitié du XXe siècle.

Description du village de Molay, il est situé au nord-ouest de Noyers, en Basse-Bourgogne.
Ses hameaux, Richebourg et Arton, sont traversés par le Serein.
Arton est séparé de Molay par le Serein.
Le bourg de Molay est bordé de bois et de terres cultivables, où selon M. Courtépée, au XVIIIe siècle, poussait de la vigne.
La commune est proche des vignobles de Châblis.
Molay est relié à Noyers par la D. 144 et la D. 86.
La commune était traversée par une voie romaine.
L'habitat de Molay est de type groupement compact, celui d'Arton de type groupement lâche.
Sources: Patrimoine de France: service régional de l'inventaire Bourgogne

Richebourg, canton d'Arc-en-Barrois.
— Ecclesia de Ispielent, cum capella Divitis Burgi, 1101 (archives de la Côte-d'Or, et Gallia christiana, IV, instr., col. 149).
— Ecclesia de Richiburgo, vers 1136 (Pflugk-Harttung, page 152).
— Richeborc, 1219 (Val-des-Ecoliers).
— Richebourt, 1320 (Auberive).
— Richebours, 1436 (Longnon, Pouillés, I).
— Richebourg, 1445 (Val-des-Ecoliers).
En 1789, Richebourg faisait partie de la Bourgogne, bailliage de la Montagne ou de Châtillon-sur-Seine, intendance de Bourgogne.
Son église paroissiale, dédiée à saint Nicolas, était du diocèse de Langres, doyenné de Châteauvillain, et auparavant du doyenné de Bar-sur-Aube.
La collation de la cure appartenait à l'évêque.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

Epilant, hameau, commune de Châteauvillain ; ancienne paroisse.
— Ecclesia de Ispielent, cum capella Divitis Burgi, 1101 (archives de la Côte-d'Or et Gallia christiana, IV, instr., col. 149).
— Espielant, 1145 (archives de la Côte-d'Or, Molême).
— Espyelant, 1236 (Fonds de la Maison du Temple de Morment).
— Espillan, 1503 (Archives nationales, Page 1742, n° 305).
— Espillant, 1543 (Fonds de la commanderie de Morment).
— Epilan, 1769 (Chalmandrier).
— Espilan, XVIIIe siècle (Cassini).
— Epilans, 1889 (annuaire Haute-Marne).
épilant a été détaché de Richebourg et uni à Châteauvillain par arrêté préfectoral du 19 germinal an XIII.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

Villiers-sur-Suize, canton d'Arc-en-Barrois.
— Viler, 1143 (archives de la Côte-d'Or, Morment).
— Villers sur Suyze, 1374 (Auberive).
— Villarium super Suisam, XIVe siècle (Longnon, Pouillés, I).
— Villers sur Suyse, 1445 (Fonds de la commanderie de Morment).
— Villiers sur Suize, 1615 (Recueil Jolibois, VIII, f° 177).
— Villier sur Suize, 1732 (Pouillé de 1732, p. 126).
En 1789, Villiers-sur-Suize dépendait, en partie, de la province de Bourgogne, bailliage de la Montagne ou de Châtillon-sur-Seine, intendance de Bourgogne, et, pour l'autre partie, de la province de Champagne, bailliage, élection et prévôté de Chaumont.
Son église paroissiale, dédiée à saint Remi, était du diocèse de Langres, doyenné d'Is-en-Bassigny.
La présentation de la cure appartenait au grand-prieur de Champagne.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Riviere-les-Fosses   (52)
Domaine du Temple à Riviere-les-Fosses
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy - 52


Domaine du  Temple à Riviere-les-Fosses
Localisation: Domaine du Temple à Riviere-les-Fosses


A Rivière-les-Fosses, les Templiers de La Romagne y possédaient des cens, rentes, forêts et grand domaine.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Riviere-les-Fosses, canton de Prauthoy.
— Riviera, 134 (Terrier de Langres, folio 176 v°)
— Rivières-les-Fousses, 1464 (Archives Nationales, page 1743, n° 330 bis)
— Rivières-les-Fosses, 1675 (Archives de la Haute-Marne, G. 85)
— Rivières-les-Fosses, 1732 (Pouillé de 1732, page 34)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Rougeux   (52)
Seigneurie du Temple de Rougeux
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Chalindrey, Commune: Rougeux - 52


Seigneurie du Temple de Rougeux
Localisation: Seigneurie du Temple de Rougeux


A Rougeux, seigneurie et domaine. Un acte de février 1269, attestent de leur présence en ce finage de Rougeux.
Sources: De Delphine Marie; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Seigneurie de Rougeux
Les Templiers de la Romagne possédaient la seigneurie et l'ensemble du domaine.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Seigneurie de Rougeux
Rougeux, commune de Fays-Billot
— Une partie de la seigneurie appartenait à la Maison du Temple de La Romagne.
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

Rougeux, canton du Fays-Billot.
— Rogeolus, 1198 (Beaulieu).
— Ruegol, 1213 (Beaulieu).
— Rojol, 1248 (Beaulieu).
— Roguel, 1255 (Beaulieu).
— Rojol, 1269.
— Roiguel, 1312 (Beaulieu).
— Rougieul, 1379 (Beaulieu).
— Rubeolus, 1451 (Beaulieu).
— Rougeul, 1459 (Beaulieu).
— Rougeux, 1463 (Beaulieu).
— Rongeux, 1700 (Dillon).
En 1789, Rougeux dépendait de la province de Champagne, bailliage de Langres, par démembrement de celui de Chaumont, prévêté de Coiffy, élection de Langres. Son église, dédiée à l'Assomption, était succursale de Hortes, diocèse de Langres, doyenné de Pierrefaite.
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Ruetz   (52)
Maison du Temple de Ruetz
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Chevillon, Commune: Bayard-sur-Marne - 52


Maison du Temple de Ruetz
Localisation: Maison du Temple de Ruetz


En 1219, Baudouin, Chevalier de Nantoye (1), dans le Comté de Ligni (2), du consentement de sa femme et de ses héritiers, donna par aumône à la Maison Temple de Ruetz, Diocèse de Châlons, tout ce qu'il possédait à CouvertpuisBien du Temple à Couvertpuis
Domaine du Temple à Couvertpuis
(3) en hommes, bois, prés, terres arables, une partie de son fief.
Tout ce qu'il tirait dans les dîmes de Bacioncos (?) et de Vapincelon (?), ce qui fut confirmé par Henri, Comte de Bar, et par le Chevalier Guillaume de Pierrefite, dont le fief de Couvertpuis dépendait.

Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
La Commanderie de Ruetz est située entre Joinville et Saint-Dizier: sous les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, elle se donne à présent à un Chevalier de justice, et consiste en un château entouré de fossés, et un petit fief situé près de Langres.

Son Commandeur est Seigneur de Couvertpuis, Patron de Levoncourt (4), Décimateur de Champongney (?), ayant aussi une part des dîmes de Belrain (5), de la Vallée, et de Levoncourt.
1. Natoye est une section de la commune belge de Hamois située en Région wallonne dans la province de Namur.
2. Ligny-en-Barrois est une ville du nord-est de la France, en Lorraine, chef-lieu de canton du département de la Meuse.
3. Couvertpuis: Département: Meuse, Arrondissement: Bar-le-Duc, Canton: Montiers-sur-Saulx - 55
4. Levoncourt, Département: Meuse, Arrondissement: Commercy, Canton: Pierrefitte-sur-Aire - 55
5. Belrain, Département: Meuse, Arrondissement: Commercy, Canton: Pierrefitte-sur-Aire - 55

Sources: Histoire critique et apologétique de l'Ordre des chevaliers du Temple, Volume I. Par feu le R.P.M.J. Chanoine Régulier de l'Ordre de Prémontré, Docteur en Théologie, Prieur de l'Abbaye d'Etival. Paris Guillot M. DCC. LXXXIX.

Ruetz, ferme sur la commune de Gourzon.
— Maison de l'Ordre du Temple.
— Commanderie de l'Ordre de Malte.
— Maison du Temple fondée vers 1137.
— Terra que Ruellus dictur, in territorio Gourzon, 1137 (Ruetz)
— Rueys, 1193 (Fonds du Temple de Thors)
— Li freire de la chevalerie dou Temple de Rués, 1256 (Ruetz)
— Ruels, 1261 (Ruetz)
— Ruaus, 1274 (Ruetz)
— Ruiels, Ruiaus, 1277 (Ruetz)
— La commanderie de Ruel, 1763 (Archives de la Haute-Marne, C. 317)
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

 

Sommevoire   (52)
Commanderie teutonique de Sommevoire
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Saint-Dizier, Canton: Montier-en-Der - 52


La Commanderie de Sommevoire était une possession de l'Ordre des Teutoniques
Commanderie teutonique de Sommevoire
Localisation: Commanderie teutonique de Sommevoire


Le 20 juillet 1491, il fut nommé commandeur de Beauvoir par le provincial de Lorraine et le chapitre de la province. On convint qu'il irait habiter Beauvoir avec sa femme, qu'il toucherait tous les revenus de l'Ordre en France, qu'il ferait réparer les édifices en ruines, et chercherait à recouvrer les biens perdus. On avait le projet d'envoyer à Beauvoir, pour célébrer le culte dans la chapelle, un religieux prêtre de l'Ordre teutonique: le commandeur devait le nourrir et lui donner douze florins d'or par an. Dans le cas où ce religieux prêtre ne serait pas envoyé, Nicolas de Sommevoire devait payer à la commanderie de Metz une redevance annuelle de 30 florins du Rhin.

Nicolas de Sommevoire donna à bail la terre de Beauvoir à la réserve de la maison d'habitation alors neuve où il habitait, d'une portion de jardin et de la moitié des fruits des arbres qui entouraient la maison (27 janvier 1494). Il est le dernier commandeur dont nous ayons trouvé le nom.

En 1501, le provincial de Lorraine, avec l'autorisation du chapitre de cette province et du maître général de l'Ordre en Allemagne et en Italie, vendit à l'abbaye de Clairvaux la commanderie de Beauvoir et ses dépendances, c'est-à-dire tous les biens de l'Ordre teutonique en France. Le prix fut fixé à onze cents florins du Rhin.

L'acte de vente donne les raisons qui ont déterminé l'Ordre à cette résolution. Presque toutes nos maisons, dit-il, sont situées dans les provinces de Germanie et de Hongrie; la commanderie de Beauvoir est la seule que nous possédions en France, les maisons qui en dépendent sont séparées d'elle par des distances considérables. Neuvy-en-Beauce est à cinquante lieues de Beauvoir, Orbec est aussi loin. De là des frais d'administration beaucoup trop considérables, eu égard à la modicité des revenus. D'ailleurs la guerre a détruit une partie des bâtiments; les autres, dit-on, menacent ruine. L'Ordre teutonique avait intérêt à se défaire de propriétés onéreuses (23 avril 1501).
Sources: L'Ordre teutonique en France [Extrait]. Par Henri d'Arbois de Jubainville Bibliothèque de l'école des chartes. Année 1871, Volume 32, Numéro 1, pages 63-83. Sources document informatisé Persée

 

Temple (Le) Haute-Marne   (52)
Lieux Le Temple ou Templehof dans le département de la Haute-Marne, pour certains lieux-dits, ils ont disparu et ne peuvent donc pas être localiser sur les cartes de Cassini, IGN ou d'Etat-Major.

Le Temple
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Châteauvillain - 52
Temple (Le), contrée, commune d'Autreville-sur-la-Renne.
— Cette contrée devait un cens au commandeur de Corgebin.
Il n'y a plus aucune trace du nom Temple
Sources: Dictionnaire topographique du département de la Haute-Marne, rédigé par Alphonse Roserot. Paris M. DCCCC. III.

 

Valleroy   (52)
Seigneurie du Temple de Valleroy
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Fayl-Billot - 52


Seigneurie du Temple de Valleroy
Localisation: Seigneurie du Temple de Valleroy


Les Templiers y possédaient la seigneurie avec un four banal, droits de dîmes et une petite ferme.
Ces biens sont données en 1222, aux Templiers de La Romagne.
Sources: De Delphine Marie ; Les Templiers dans le diocèse de Langres, Des moines entrepreneurs au XIIe et XIIIe siècle. Dominique Guéniot, éditeur.

Valleroy
Seigneurie avec four banal, dimes et petite ferme.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Valleroy, commune de Fays-Billot
— Vileroi, 1222 (Archives de la Côte d'Or, Temple de la Romagne)
— Veleroy, 1259 (Temple de la Romagne)
— Valeroy, 1422 (Temple de la Romagne)
— Valleroy, 1552 (Temple de la Romagne)
— Valleroy dépendait en 1789, de la province de Champagne, bailliage de Langres, par démembrement de celui de Chaumont, prévôté de Montigny-le-Roi, élection de Langres. Une partie de la seigneurie appartenait au commandeur du Temple de la Romagne.
Sources: Alphonse Roserot. Dictionnaire topographique du département de la Côte d'Or. Paris MDCCCCXXIV.

 

Vaux (Haute-Marne)   (52)
Domaine du Temple de Vaux
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Prauthoy, Commune: Pressigny - 52


Domaine du Temple de Vaux
Localisation: Domaine du Temple de Vaux


Les Templiers de La Romagne possédaient à Vaux, des rentes et petite ferme du Vau.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Le Vaux, ferme commune de Pressigny.
— Moulin détruit
— La grange et le moulin de Vaux, 1770 (Archives de la Haute-Marne, C 344)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Villegusien-le-Lac   (52)
Domaine du Temple de Villegusien
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Langres, Canton: Longeau-Percey - 52


Domaine du Temple de Villegusien
Localisation: Domaine du Temple de Villegusien


A Villegusiens, les Templiers de La Romagne y possédaient des prairie.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

 

Villiers-sur-Suize   (52)
Domaine du Temple de Villiers-sur-Suize
Département: Haute-Marne, Arrondissement: Chaumont, Canton: Arc-en-Barrois - 52


Domaine du Temple de Villiers-sur-Suize
Localisation: Domaine du Temple de Villiers-sur-Suize


Villiers-sur-Suize est un village situé dans une enclave de la Bourgogne, sur le Bassigny, à peu de distance de Chaumont (Haute-Marne).

Un des évêques de Langres avait donné la moitié de cette seigneurie, en 1287, aux Templiers de la Maison de BureDomaine du Temple à Bure
Domaine du Temple à Bure
, réservant l'autre part aux Templiers de la maison de MormantDomaine du Temple à Mormant
Domaine du Temple à Mormant
.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Villiers-sur-Suize, conton d'Arc-en-Barrois
— Viler, 1143 (Archives de la Côte-d'Or, fonds de la Maison du Temple de Mormant)
— Villers sur Suyves, 1374 (Auberive)
— Villarium super Suisam, XIVe siècle (Longnon, Pouillé, I)
— Villers sur Suyse, 1445 (Fonds de la commanderie de Mormant)
Sources: Dictionnaire Topographique du département de la Haute-Marne — Par Alphonse Roserot. Paris Imprimerie Nationale, MDCCCCIII.

 

Départements visité 1402691 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.