Les Templiers   Etudes templières   Les Croisades

Quelques études réalisées sur les Templiers

Templiers en Loiret
L'ordre militaire et religieux des Templiers (milites templi Salomonis) fondé en 1118 à Jérusalem, tirait son nom du Temple de Salomon, près duquel il avait sa maison ; son but était de protéger les pèlerins qui allaient visiter les lieux saints et de faire une guerre incessante aux infidèles. Supprimé en 1312, ses biens considérables dans toute l'Europe et surtout en France furent attribués à l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, mais conservèrent le nom du « Temple. »

Dans le Loiret nous notons aujourd'hui :
Domaine du Temple
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton: Courtenay, Commune: Mignères - 45

Domaine dut Temple de Mignères
Localisation: Domaine dut Temple de Mignères

1. Sur le Temple de Mignères, domaine qui dépendait de la Commanderie d'Etampes, voir quelques lignes dans Alfred Charron, Essai historique sur Mignères (Fontainebleau, 1905 ; extrait des Annales de la Société historique et archives du Gâtinais), pages 4, 5 et 27.

Ferme du Temple
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton: Gien, Commune: Arrabloy - 45 (2)


Localisation: Ferme du Temple près d'Arraboy

2. Le Temple de Gien dépendait de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans (Archives départementales du Loiret, H. Inventaire des titres de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans et de tous ses membres, ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, au Grand-Prieuré de France, dressé en 1756).

Domaine du Temple Les Templiers
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton: Courtenay, Commune: Ferrières-en-Gâtinais - 45

Domaine du Temple Les Templiers
Localisation: Domaine du Temple Les Templiers



Viellers-le-Temple (3)
Département: Loiret, Arrondissement: Orléans, Canton: Meung-sur-Loire, Commune: Epieds-en-Beauce - 45

Domaine du Temple de Villers-le-Temple
Localisation: Domaine du Temple de Villers-le-Temple

3. Pour le distinguer de Villiers-le-Gast, hameau de la même commune. Villiers-le-Temple dépendait de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans (voir l'inventaire précité, tome II).
— Il y avait encore au XVIIIe siècle le lieu et métairie du Temple, paroisse d'Artenay
Département: Loiret, Arrondissement: Orléans, Canton: Meung-sur-Loire, Commune: Bucy-le-Roy - 45

Domaine du Temple d'Artenay
Localisation: Domaine du Temple d'Artenay


— Un CLOS DU TEMPLE à Olivet (titres depuis 1260).
— Une maison appelée LE TEMPLE à Beaugency, qui dépendaient aussi de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans (voir l'Inventaire de 1756, déjà cité, notamment aux folios 344 v° 379 et 390).
Tous lieux qui appartinrent aux Templiers, puis aux Hospitaliers.
On voit que, contrairement à l'opinion de certains archéologues, le mot « Temple » ne rappelle aucunement ici un sanctuaire romain ou gallo-romain.

* * *


L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dont je viens de parler incidemment, fut créé, dès 1099, au lendemain de la prise de cette ville par les Croisés. Il avait pour mission de pratiquer l'hospitalité envers les pèlerins et aussi de combattre les infidèles ; son premier chef-lieu fut dans la ville sainte l'église Saint-Jean : de là les appellations de l'ordre de l'Hôpital et de Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Ce chef-lieu fut transféré successivement à Acre (Syrie) après la prise de Jérusalem par Saladin en 1187, à Rhodes après la prise d'Acre en 1291 (d'où leur nom de Chevaliers de Rhodes). Chassés de l'île de Rhodes par le sultan Soliman après un siège mémorable (1522), les Chevaliers s'établirent en 1530 dans l'île de Malte, que l'empereur Charles-Quint leur avait cédée (d'où leur nouveau nom de Chevaliers de Malte). Malte fut enlevée en 1798 par Bonaparte et prise peu après par les Anglais qui la possèdent encore. De nos jours l'activité de cet ordre est limitée à des œuvres de bienfaisance (1).
1. D'après A. Longnon, page 368 du 3° fascicule (Paris, 1923). Longnon écrit par inadvertance que la ville d'Acre fut prise par les infidèles en 1329, au lieu de 1291.

C'est le souvenir de cet ordre que rappellent les localités de notre département nommées :
L'Hôpital de Montbouy
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton: Lorris, Commune: Montbouy - 45

Hôpital de Montbouy
Localisation: Hôpital de Montbouy

2. Alfred Charron, Essai historique sur Montbouy ; Orléans, 1897 ; extrait des Annales de la Société historique et archives du Gâtinais, page 22. Ce domaine dépendait de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans. Au XVIIIe siècle, le Commandeur de Saint-Marc s'intitulait seigneur de Montbouy.

L'Hôpitau de Saran
Département: Loiret, Arrondissement et Canton: Orléans - 45

L'Hôpitau de Saran
Localisation: L'Hôpitau de Saran

Par vocalisation de l, ou l'HÔPITEAU
L'Hôpitau, paroisse de Saran, écrit I'Hôpiteau sur le plan cadastral, avait été donné en 1182 aux frères de L'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem ; le domaine s'appelait primitivement Chugy.
3. Archives départementales du Loiret, inventaire de la Commanderie de Saint-Marc dressé en 1756, tome II, pages 290, déjà cité.
L' Hôpitau est à l'est de la Montjoie et de la route d'Orléans à Paris. Voir aux Archives départementales du Loiret le plan du XVIIIe siècle, album XIV, n° 9.


L'Hôpiteau de Courtenay
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton et commune: Courtenay - 45

L'Hôpitau de Courtenay
Localisation: L'Hôpitau de Courtenay

On peut aussi voir l'établissement des Hospitaliers sur la carte de Cassini où elle est nommée commanderie de MontezatL'Hôpitau de Montezat
L'Hôpitau de Montezat


L'Hôpiteau de Bonneville
Département: Loiret, Arrondissement: Orléans, Canton: Meung-sur-Loire, Commune: Coulmiers - 45

L'Hôpiteau de Bonneville
Localisation: L'Hôpiteau de Bonneville

L'Hôpitau, terroir de Bonneville, paroisse de Coulmiers en Beauce (4).
4. Inventaire de la Commanderie de Saint-Marc précité, tome III, page 432). L'Atlas cantonal du Loiret écrit incorrectement L'Hôpiteau.

A défaut de documents précis, on doit se méfier du toponyme L'Hôpital ou L'Hôpitau, qui peut s'appliquer à des dépendances d'établissements hospitalière n'ayant rien de commun avec l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Sous peine de commettre de grossières erreurs, il faut toujours s'informer du passé historique du lieu portant ce nom. C'est ainsi que Le Moulin-de-l'Hôpital à Orléans rappelle simplement le souvenir d'un moulin à vent, aujourd'hui disparu, ayant appartenu, non pas aux Hospitaliers, mais à l'Hôpital général de cette ville (5).
5. E. Lepage, Les rues d'Orléans (Orléans, 1901), page 349.

A Pithiviers, en dehors de l'enceinte primitive, LE VAL-SAINT-JEAN, paroisse supprimée en 1788, rappelle encore les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, qui y possédaient la petite église Saint-Jean, relevant de la Commanderie d'Etampes (6).
6. La bibliothèque des Archives départementales du Loiret possède, sous la cote g 498, un « Extrait de l'inventaire, fait en 1757, de la Commanderie d'Etampes, concernant Ramoulu, Pithiviers et le Val-Saint-Jean, faubourg de Pithiviers »
(Copie manuscrite de 1862, provenant des Archives départementales de Seine-et-Oise).
— La cure dépendait encore de l'ordre de Malte au moment où l'évêque d'Orléans supprima cette paroisse ; il reste quelques vestiges de l'église en la RUE DU VAL-SAINT-JEAN, près du RUISSEAU DU VAL-SAINT-JEAN.


Les maisons de l'Ordre du Temple et de celui de l'Hôpital étaient, en effet, appelées « commanderies », chacune ayant à sa tête un « commandeur » ; d'où, dans notre département:
La Commanderie de Montbouy
Département: Loiret, Arrondissement: Montargis, Canton: Lorris, Commune: Montbouy - 45

La commanderie de Montbouy
Localisation: La commanderie de Montbouy

La commanderie de Montbouy dépendait de la Commanderie de Saint-Marc-lez-Orléans
voir A. Charron, opuscule cité, pages 11 et 25.

* * *


Parmi les anciens domaines des Templiers ou des Hospitaliers, il faut noter aussi:
VILLEDÉ OU VILDÉ ?
Ferme, commune de Sandillon, canton de Jargeau, arrondissement d'Orléans.
— En latin Villa Dei, c'est-à-dire « le domaine appartenant à Dieu » (2). Auguste Longnon a remarqué que le vocable de Villedieu (il ne connaît pas Vildé du Loiret) ne remontait pas au-delà du XIIe siècle et que les localités de ce nom étaient toutes d'origine, des possessions de l'un ou l'autre de ces ordres (3).
2. — Apud calceatam de Villa Dei, 1245 (Archives départementales du Loiret, D. 371, folios 173 v°)
— Au lieu que l'en appelle Villedé, sur la rivière de Loire, 1334 (ibidem, folio 173, v°)
— Villedé, en la paroisse Saint-Patrice de Sandillon, 1406 (ibidem, folio 174) Vildet (Cassini)
— Vildé (Atlas cantonal du Loiret).
3. A. Longnon, opuscule cité, 3e fascicule, pages 370-371.

* * *


Comme dans l'ordre du Temple et celui de l'Hôpital, les maisons de l'ordre de Saint-Lazare étaient appelées commanderies, d'où le vocable:
LA COMMANDERIE
Hameau et château, commune de Boigny
Ancienne résidence du grand-maître de l'ordre, dite « commanderie magistrale. »

* * *


Enfin, le tombeau du Christ à Jérusalem est rappelé dans notre département par le toponyme:
LA CHAPELLE-SAINT-SÉPULCRE (1)
Commune du canton de Courtenay
— Et par l'église, désaffectée depuis la Révolution, du SAINT-SÉPULCRE à Beaugency, ancien prieuré de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Vendôme (Loir-et-Cher). Cette église, construite par Landry, dit Lancelin, sire de Beaugency, « en l'honneur de Dieu et du Saint-Sépulcre », fut achevée et consacrée en 1079 (2).
1. Capella Sancti Sepulcri, dans un pouillé du diocèse de Sens rédigé vers 1350 (A. Longnon, Pouillés de la province de Sens, Paris, 1904, page 49. - C'était à l'origine une simple chapelle, dont l'archevêque de Sens était patron.)
2. Sur cette église et ce prieuré, voir J.-N. Pellieux, Essais historiques sur la Ville de Beaugency et ses environs (Beaugency, ans VII et IX), page 293 ; et l'abbé Chales Métais, Cartulaire de l'abbaye de la Trinité de Vendôme, tome 1 (Paris, 1893), page 432 ; et tome II, page 250.


Encore faut-il remarquer que les habitants ne la connaissent plus guère que sous le vocable de Saint-Etienne, qui fut substitué à celui du Saint-Sépulcre, à partir du XVIe siècle (3). 3. — Monachi Sancti Sepulcri de Balgenciaco, 1146-1153, Cartulaire de Sainte-Croix d'Orléans, publié par J. Thillier et E. Jarry (1906), page 10
— Sancti Sepulcri prior, 1204, Cariulaire de l'abbaye de Notre-Dame de Beaugency, publié par Vignat (1887), page 110.
— Sanctum Sepulcrum de Balgentiaco, 1228, Cartulaire de Notre-Dame de Voisins, publié par J. Doinel (1887), page 101.
— Prioratus Sancti Sepulcri de Balgenciaco, 1369-70, dans Pouillés de la province de Sens, publiés par A. Longnon (1904), page 330.
— Prior Sancti Stephani de Balgentiaco, XVIe siècle, ibidem, page 345.

Soyer, Jacques, Archiviste du Loiret, Membre non résidant du Comité des Travaux historiques.
Sources: Soyer, Jacques. La Géographie : bulletin de la Société de géographie, Souvenirs de la Terre-Sainte et de l'Orient latin dans les noms de lieux du département du Loiret, pages 275 à 279, Paris 1929. - Bnf

Etudes templières visitées 442951 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.