Les Commanderies de Malte

Commanderie de l'Hôpital de Chanu
Maison du Temple de Chanu
Grange du Temple d'Heurgeville
Maison du Temple de Prunay
Maison du Temple de Fontaine-la-Cado
Maison du Temple de La Haie du Val-Saint-Denis
Liste des Commandeurs Hospitaliers

 
Top

 

Maison du Temple de Chanu
Département : Eure, Arrondissement : Evreux, Canton : Pacy-sur-Eure, commune : Villiers-en-Désoeuvre — 27

Domus Hospitalis Chanu
Domus Hospitalis Chanu

Lorsque les Hospitaliers prirent possession de la commanderie du Temple de Chanu, on n'y comptait qu'un seul membre : la maison d'Heurgeville. C'est pour en augmenter les revenus qu'ils y ajoutèrent, au XIVe siècle, la commanderie de Prunay ; et au XVIe, celles de la Haie-du-Val-Saint-Denis et de Fontaine-la-Cado, appelée depuis Fontaine-Heudebourg.

De ces quatre commanderies réunies en une seule, Chanu reste toujours le chef-lieu de baillie. En 1763, le Commandeur, qui était alors le chevalier de Guines de Bonnières, dans une requête présentée au Roi, pour obtenir des lettres de terrier, se plaignait de la disparition de beaucoup de titres de sa commanderie, et jugeait nécessaire, pour parer à cet inconvénient, de faire reconnaître par ses vassaux les cens et rentes seigneuriales qu'ils lui devaient.

Chapelle du Temple de Chanu
Chapelle du Temple de Chanu — Sources : Lemercure de Gaillon

Cela peut expliquer l'absence de documents anciens sur le Temple de Chanu et ses dépendances. Le Livre-Vert nous fait connaître le revenu de cette maison en 1373. Il n'était que de vingt livres seize sols huit deniers, à cause de l'état de ruines où la guerre avait plongé la commanderie. Les 160 arpents de terre qui formaient le domaine de Chanu ne rapportaient alors que huit livres. « A la maison de Chanu, appartient deux charrues de terre labourable, pour chascun arpent, XII deniers parisis, de quoy il y a VII xx, ainsi valent VIII livres. »

Ces terres étaient situées sur les territoires de Villiers-en-Désoeuvre et de BueilTerre de la commanderie au Breuil
Terre de la commanderie au Breuil
, et avaient été acquises en partie par les Templiers dans la première moitié du XIIIe siècle. Nous avons trouvé des lettres de Robert, seigneur de Bueil, du mois d'avril 1239, qui confirmaient et amortissaient la vente faite par Jean des Essarts, chevalier, aux Templiers, pour le prix de 173 livres parisis, de quarante-trois journaux et un quartier de terre à semence, au territoire de Bueil, « in territorio de Bouol », aux lieux dits : à la Couture, près du bois d'Halencourt, à la Couture-de-Villiers, à la Pierre-Tournante, à la Grande-Couture, derrière l'église de Villiers, « retro monasterium de Vylers », à la Couture de la Croix-Bejet, et à la Couturelle de Mesler.

Nous lisons dans le rapport de la visite prieurale de 1495 : « Au-dit lieu de Chanu, y a une chappelle fondée de Nostre Dame du Temple, chargée de trois messes par semaine. Auprès de la chappelle et dedens le villaige, est la maison de la commanderie qui a été refaicte à neuf par le commandeur actuel, frère Nicole Louchart, chappelain. »

« En ladite maison, le Commandeur a toute justice, et pareillement sur le villaige où sont environ XXXVI feuz, tous justiciables et subjects de la commanderie et justice levée ».

Le Commandeur était seul seigneur temporel et spirituel de Chanu. Il avait le patronage et la collation de la cure du lieu, comme aussi des cures de : Illiers (Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Bonnières-sur-Seine, commune: Saint-Illiers-le-Bois — 78) Et de Brécourt, sous La Heunières (Département: Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Vernon-Sud, commune Douains — 27).

Deux fiefs relevaient de la seigneurie de Chanu : le fief de « HallotFief du Temple à Hallot
Fief du Temple à Hallot
 », commune de Villiers-en-Désœuvré, appartenant en 1761 à Charles de Bence, chanoine d'Evreux, Jean-Baptiste de Bence, curé de Serez, son frère, et autres, et comprenant une maison avec des terres sur le chemin d'Heurgeville à Lommoye.

Le second fief, nommé le fief « Bataille », s'étendait dans les paroisses de Chanu, Villiers-en-Désœuvré, Saint-Chéron et Bueil, avec droit de basse justice sur les vassaux tenant héritages, droits de cens, champart, etc.

Il appartenait en 1763, à Louis-Antoine-François Doublet; chevalier, seigneur de Lorey, Saint-Chéron et Villegats.

La maison de la commanderie était située le long du chemin de Vernon à Dreux. Elle avait deux moulins sur un petit étang : l'un appelé le moulin d'en bas ; et le second, le Moulin d'en haut, avec logement pour le meunier, et vingt arpents de terre.

Les terres de Chanu, au nombre de 80 arpents, étaient affermées en 1581, 100 livres, à raison de 25 sols l'arpent.

Le revenu de tout le domaine, avec les droits de justice et de seigneurie, était : en 1624, de 1.100 livres ; en 1725, de 1.200 livres ; en 1783, de 2.800 livres.  
Top

 

Domus Hospitalis Heurgeville
Département : Eure, Arrondissement : Evreux, Canton : Pacy-sur-Eure, commune : Villiers-en-Désoeuvre — 27

Domus Hospitalis Heurgeville
Domus Hospitalis Heurgeville

Heurgeville, à une demi-lieue nord-est de Chanu sur la carte de Cassini. C'était, dès l'origine une dépendance de la commanderie. Il se trouvait là une grange dîmeresse qui servait au Commandeur, pour renfermer une grande partie de ses récoltes. Comme à Chanu, le Commandeur avait à Heurgeville toute justice et seigneurie, avec le patronage et la collation de la cure.

Voici, d'après le Livre-Vert, l'état des biens et revenus du domaine d'Heurgeville :
« IIIIxx arpent de terre arable à XII deniers l'arpent IIII livres tournois »
« XXVIII chappons à XVI deniers chascun »
« III poucins à VIII deniers le poucin, Vc eufs à II sols le cent. XLVIII sols X deniers p. »
« X setiers et II boisseaux d'avoine à IIII sols le setier XL sols IX deniers tournois »
« II mines I boisseau de blé à III sols le setier IIII sols IIII deniers »
« II muis et demi de grains de dismes à V livres tournois »
« III barilz de vin de disme à Hurgeville xxx Sols Tournois »
« Sur l'esglise de Saint- Yllier-le-Bois, chascun an XX sols tournois »
« Sur la paroisse de Buel, de rente, argent et chappons. IX livres XIII sols »
« III muis de vin de disme, le mui LX sols, valent XIII livres tournois »
« II arpens et demi de vigne par an V frans »
« En la ville de Cadencourt, en rentes LI sols tournois »
Département: Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Pacy-sur-Eure, commune: Gadencourt — 27
« XI arpens de prez, chascun arpent VIII sols, valent par an, V frans »
« Sur la ville de Passeel (Passy, Pacel) disme et champart, III livres tournois IIII sols »
Département: Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Pacy-sur-Eure, Quartier de Pacy-sur-Eure: Pacel — 27
« En la ville de Brécourt, sous La Heunières, rentes, dîmes et champart. IIII livres tournois XIIII sols »
« En la ville de Vernon, rentes et dîmes XII livres II sols IX deniers »
Département: Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Vernon — 27
« En la ville de Gamilly sur la commune de Vernon, II arpens de vigne LX sols »
Département: Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Vernon : Quartier de Vernon : Gamilly — 27
« En la ville de Selvre ?, rentes XVII sols VIII deniers »
« A la Chaussée d'Iwri, en deniers. XXVIII sols VI deniers tournois »
Département: Eure-et-Loir, Arrondissement: Dreux, Canton: Anet, commune: La Chassée d'Ivry — 28
« En la ville de Lommoye, en grains VIII sols tournois »
Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Bonnières-sur-Seine, Quartier de La Villeneuve-en-Chevrie — 78
« Les arbres portant fruits en la bailli XXXVII sols »
Somme de la valeur en revenu de ladite maison. IIII xx XVIII livres VI sols VI deniers tournois. »
La maison et la grange dîmeresse d'Heurgeville furent détruites pendant les guerres du XVe siècle; et les terres furent alors réunies avec les droits seigneuriaux, au domaine de Chanu.  
Top

 

Domus Hospitalis Prunay-le-Temple
Département : Yvelines, Arrondissement : Mantes-la-Jolie, Canton : Houdan — 78

Domus Hospitalis Prunay-le-Temple
Domus Hospitalis Prunay-le-Temple

Prunay-au-Temple, ancienne commanderie du Temple, d'après le Livre-Vert. Elle existait à la fin du XIIe siècle. Des lettres de R. évêque de Chartres, du 15 février 1189, portent que, d'après l'écrit authentique de Simon d'Anet, « de Aneto », qu'il a eu entre ses mains et qu'il a lu, il résulte que le seigneur Simon, du consentement de sa femme Isabelle et de ses enfants, a donné, pour le repos et le salut de leurs âmes, aux frères de la chevalerie du Temple, la ville de Prunay, « villam de Pruneio », avec tout ce qu'il y possédait, en terres, bois, justice et seigneurie, à la charge et sous la condition expresse que les Templiers serviraient à la dame Isabelle, une rente viagère de trente livres par an, jusqu'au jour de son décès.

Le manoir seigneurial de Prunay, situé tout le long du chemin conduisant à Orgerus, comprenait l'habitation du Commandeur, une chapelle qui fut d'abord dédiée à Notre-Dame du Temple, et ensuite à Sainte-Marguerite, avec une ferme auprès ; le tout renfermé dans un parc de dix arpents de terre.

Il en dépendait 150 arpents de labour, et un bois de 188 arpents touchant à la ferme.

« En la maison du Temple de Prunay et en tout le villaige qui est a de XL feuz, le Commandeur a toute jurisdicion et justice levée (Visite de 1495) »

La commanderie de Chanu avait la dîme de Prunay, qu'elle partageait toutefois avec le curé du lieu et les religieux Bénédictins de Coulours. Elle jouissait également d'une partie de celle de Boutigny — probablement Boutigny-Prouais, de cens et de rentes foncières à Prunay, à Orvillers, à Richebourg, etc.

Elle possédait encore quatre fiefs, composés de censives et de redevances seigneuriales sur divers territoires rapprochés de Prunay :

Le fief de Clermont, à Boinvilliers, au chemin de Paris, et près de celui conduisant de Boinvilliers à Villette ;
Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Guerville, commune: Boinvilliers — 78

Le fief de Renonville, à Saulx — probablement Saulx-Richebourg et Richebourg, sur le chemin de Guignonville proche de Richebourg à Houdan ;
Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Houdan, commune: Saulx-Richebourg — 78

Le fief d'Arnouville — probablement Arnouville-lès-Mantes, au chemin de Boinville — probablement Boinville-en-Mantois ;
Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Guerville, commune: Arnouville-lès-Mantes — 78

Le fief d'Epone, près du chemin conduisant à Villaine — peut-être Vélannes ?
Département: Yvelines, Arrondissement: Mantes-la-Jolie, Canton: Guerville, commune: Epône — 78

Un autre fief mouvait aussi de la seigneurie de Prunay. Ce fief, qu'on appelait le fief de Druchamp, se composait d'une maison et de 40 arpents de terre, situés au chemin qui conduisait de la maison de Chanu à Allerville ? Il appartenait, en 1763, à la veuve d'Alexis Lallemand de Wacqueline, marquise de Goupillères.

Le revenu de la commanderie de Prunay était, en 1373, de 105 livres tournois. La maison et tous les bâtiments qui en dépendaient avaient été brûlés ; et on estimait alors à 1.200 francs d'or la somme nécessaire pour les reconstruire.

En 1581, ce revenu était de 313 livres 15 sols ; en 1717, de 1.475 livres ; en 1767, de 2.200 livres ; en 1783, de 4.000 livres  
Top

 

Domus Hospitalis Fontaine-Heudebourg
Département: Eure, Arrondissement: Andelys, Canton: Gaillon-Campagne, commune: Fontaine-Heudebourg — 27

Domus Hospitalis Fontaine-Heudebourg
Domus Hospitalis Fontaine-Heudebourg

Commanderie de Fontaine-la-Cado, c'est le nom que cette commanderie du Temple portait au XIVe siècle. Depuis, on l'a nommée plus communément Commanderie de Fontaine-Heudebourg. Les biens et revenus de cet établissement sont ainsi rapportés dans le Livre-Vert pour l'année 1373 :
Rentes en argent à divers termes, par an XXXII livres XV sols IIII deniers.
Le revenu de l'eaue, chascun an XXX sols ;
L'erbe du grand et du petit vivier XXII sols ;
XV acres de terre, à II sols l'acre, val XXX sols ;
V acres de pré, à XXIIII sols l'acre VI livres ;
Acre et demi de vigne, à XIII sols IIII d. l'acre. XX sols ;
La jurisdicion dudit lieu n'est de nulle valeur, pour ce qu'elle couste autant à garder comme elle vault. Néant.
XV acres de bois, de quoy il fault pour ardoir à l'ostel un acre, et les aultres XIV acres tournent au profit de M. le Prieur de France.
LXXVI chappons, à II sols le chappon, valant VII livres XII sols ;
XI gelines, à xvili deniers la geline, valant XVI sols ;
VII setiers de grain, à XII sols tournois le setier, valent IIII livres IIII sols ;
Le pressouer dudit lieu vault XX sols tournois ;
VI xx X eufs, II eufs à I deniers valant V sols V deniers. ;
Ventes et reliefs, XXIIII sols ;
Somme de la valeur en revenu. LX livres. II sols X deniers tournois.

Charges de la maison :
Responcion XIX livres.
Réparations aux maisons. X livres. ;
Nécessitez et vivre du Commandeur XXX livres ;
Somme. LX livres ;
Reliquat. II sols X deniers ;

Le Commandeur avait, dans sa seigneurie de Fontaine, toute justice, haute, moyenne et basse.
Au villaige dudit Fontaine, a environ XXV feuz, hommes de la religion, justiciables à toute jurisdicion. (Visite de 1495.)

Le domaine de Fontaine comptait une soixantaine d'arpents de terre, et un moulin sur la rivière d'Eure.
Il n'y avait pas de chapelle dans la maison.
Le revenu de Fontaine était, en 1584, de 200 livres ; en 1628, de 450 livres tournois ; en 1757, de 870 livres ; et en 1783, de 4,400 livres.  
Top

 

Domus Hospitalis La Haie du Val-Saint-Denis
Département, Eure, Arrondissement: Evreux, Canton: Pacy-sur-Eure, commune: Le Plessis-Hébert, ancien nom: Bosc-Roger — 27

Domus Hospitalis La Haie du Val-Saint-Denis
Domus Hospitalis La Haie du Val-Saint-Denis

Aussi nommée le Val Saint-Denis ou Vaux-Denis. C'était le nom donné à une ancienne commanderie du Temple, située à Bosc-Roger, commune du Plessis-Hébert.

Vitraux de la commanderie de Val-Saint-Denis
Vestiges des Vitraux de la commanderie du Val-Saint-Denis. Sources : Jack Bocar

On l'appela ensuite l'hôpital du Val-Saint-Denis, du moment que les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem y remplacèrent les Templiers.
Sa situation est indiquée sur la carte de Cassini, à dix minutes nord-est.
Val-Saint-Denis, lequel se composait d'une maison, d'une chapelle dédiée à Saint-Michel, et d'une soixantaine d'arpents de terre, situés le long du chemin d'Evreux.
Voici le revenu détaillé de ce domaine, d'après le Livre-Vert, en 1373 : LX acres de terre, baillié chascun acre III sols, valent IX livres tournois;
IX arpens de pré, à XII s. l'arpent, valeur CVIII sols ;
IX quartiers de vinaige, à IIII sols le quartier. XXXVI sols ;
XXV arpens de bois, de quoy fault pour l'usaige de la maison, I arpent chascun an ; les aultres XXVIIII arpens sont au profict de M. le Prieur. Mémoire ;
Les arbres portant fruits, valent XX sols ;
La revenue de la chappelle X sols ;
Rentes en argent à divers termes XI livres X sols ;
IX poucins, VIII pains de menaige, IIII xx X eufs, à VI deniers le poucin, V deniers le pain et I deniers. pour II eufs, valent XI sols VII deniers ;
I setier de blé, III misnes de dîme et de champart, vault le setier, VIII sols, et les III mines, VI solols Somme. XIIII sols.

Vitraux de la commanderie de Val-Saint-Denis
Vestiges des Vitraux de la commanderie du Val-Saint-Denis. Sources : Jack Bocar

Les charges de la commanderie du Val-Saint-Denis dépassaient de beaucoup son revenu. C'est pourquoi on la supprima, et on en réunit les biens à la commanderie de Chanu.

Le domaine du Val-Saint-Denis, qui rapportait, en 1373, 30 livres tournois, s'élevait en 1783, à 1,450 livres.

Le revenu général de la commanderie de Chanu était : en 1581, de 2,700 livres ; en 1757, de 6,544 livres ; et en 1783, de 12,750 livres.
Sources : les commanderies du Grand-Prieuré de France — Eugène Mannier — Paris, Aubry et Dumoulin, 1872 (Paris)  
Top

 

Liste des Commandeurs de l'Hôpital
Anciens commandeurs de Chanu
1356. Frère Pierre de Lapion.
1375. Fr. Robert Piel.
1391. Le chevalier Simon de Richaumont.
1413. Le chev. Henri de Bye.
1424. Fr. Gérard Christophe.
1460. Le chev. Nicole de Giresme, Grand-Prieur de France.
1491. Fr. Jehan Prévost.
1495. Fr. Nicole Louchart.
1525. Le chev. Claude de la Sangle.
1539. Le chev. Jehan de Vielz-Maison.
1556. Le chev. Nicolas de Feuguerolles.
1595. Le chev. Jean de Guyons.
1601. Le chev. Jean de Guernat.
1613. Le chev. Pierre de Vindax.
1628. Le chev. Jacob de Foyal d'Allonne.
1650. Le chev. Pierre des Guetz-de-la-Pottinière.
1662. Le chev. François de Brevillers de Coursans.
1672. Le chev. Albert de Roncherolles.
1697. Le chev. Ferdinand Olier de Nointel.
1701. Le chev. Eustache de Bernard d'Avernes.
1713. Le chev. Henri Perrau de Saint-Dié.
1715. Le chev. Guillaume de la Salle.
1726. Le chev. Hyacinthe du Glas d'Arency.
1731. Le chev. Christophe Ed. de Thumery-Boissise.
1740. Le chev. de Lancry de Prompleroy.
1742. Le chev. Pierre-Louis de Brévédent de Sahure.
1763. Le chev. Charles-Marie de Guines de Bonnières.
1767. Le chev. Charles-Claude de Rouvroy de Saint-Simon.
1781. Le chev. Antoine-Jérôme Tartarou de Moutiers.
1787. Le chev. François-Marie de Lombelon des Essarts.

Anciens commandeurs de Fontaine
1337. Le chev. Jehan de Gillocourt.
1373. Fr. Simon de la Fosse.
1374. Fr. Raoul de Quarrois.
1389. Fr. Richard Lelong.
1475. Le chev. David de Sarcus.
1477. Le chev. Louis de Garencières.
1495. Fr. Simon Charpentier.

Anciens commandeurs de La Haie du Val-Saint-Denis
1373. Fr. Gilles Praier, prêtre.
1477. Le chev. Louis de Garencières.
1495. Fr. Simon Charpentier.
Sources : les commanderies du Grand-Prieuré de France — Eugène Mannier — Paris, Aubry et Dumoulin, 1872 (Paris)
Les pages des Commanderies de Malte ont été visitées 99771 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.