Les études hospitalières

Domus Hospitalis La Ville-Dieu-du-Temple
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Saint-Porquier - 82

Domus Hospitalis La Ville-Dieu-du-Temple
Domus Hospitalis La Ville-Dieu-du-Temple

L'an 1742, Messire Sextius-Ange de Ricard, chevalier Bailly grand-croix de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Castelsarrasin, Lavilledieu et autres membres en dépendant, pour satisfaire aux statuts de son ordre et aux décrets du Chapitre général, après requête présentée à M. le Sénéchal de Toulouse fit procéder à l'arpentage de tous les domaines lui appartenant.

Le procès-verbal de cette opération n'occupe pas moins de 172 pages, 146 pour le texte, les autres pour les plans qui y sont annexés ; le tout écrit ou dessiné sur papier timbré grand format de la Généralité de Toulouse. Il nous a paru intéressant d'en faire un résumé.

 

Chapitre I. Domaines de La Ville-Dieu-du-Temple. Description du Château
Le château primitif, ainsi que l'église, avaient été détruits par les Montalbanais en 1628; il dut être reconstruit peu de temps après, et voici sa description d'après le procès-verbal de 1742 :
Le château Seigneurial de la baronnie de Lavilledieu, construit en briques, est composé d'un corps de logis à trois ailes, dans lequel on entre par un portail surmonté d'un donjon ; il y a une avant-cour et une cour ; la quatrième aile du château se trouve formée, partie par l'église, et partie par les murs de l'ancienne église.

L'aile du côté du levant a deux étages, outre le galetas, les prisons, les offices qui sont au rez-de-chaussée, et la cave voûtée qui est au-dessous des offices ; elle est terminée au couchant par une tour carrée couverte de tuiles crochet avec sa girouette: dans la tour est placé un escalier de pierre par lequel on monte depuis le bas du château jusqu'en haut. Cette tour fait partie de l'aile du milieu qui est entre l'avant-cour et la cour, et a deux étages qui font deux galeries pour la communication des ailes du levant et du couchant, dont le bas sert de final et d'entrée de l'avant-cour à la cour.

L'aile du couchant est à deux étages qui sont l'un et l'autre composé, du côté du portail, de deux salles, à la suite desquelles il y a un grenier qui se continue jusqu'à l'église. Le bas est composé d'une cave voûtée, d'une écurie et d'une remise.

Le château et l'église contiennent 868 cannes, savoir: le château 780 cannes, et l'église 88 cannes. La canne composée de 8 pans, le pan de 8 pouces 6 lignes, et le pouce de 12 lignes, le tout mesure de Montauban. (3 mètres 380)

Le fossé qui est au levant et au midi du château a 145 cannes ; la place qui est au levant du château, 352 cannes ; le jardin qui est au midi, 1254 cannes ; l'aile le lieu où les dîmes sont requises par le propriétairedixmaire , le fossé du village attenant, 1887 cannes ; le terrain qui est entre le château, l'église et le lieu où l'on cultive le chanvrechenevrier au couchant du château, 180 cannes.

Le tout revient en corps à la contenance de 6,850 cannes que le Seigneur Commandeur jouit et possède noblement au village de Lavilledieu, confrontant du levant la rue publique qui va de Castelsarrasin à Montauban, le sieur Pierre Gondalma trafiquant, Antoine Delrieu ; du midi, petite rue qui va de la rue publique à l'aire dixmaire ; couchant, terre du dit Seigneur Commandeur dépendante de la métairie de Malpartit, du fossé du village ; septentrion (nord), chenevier du sieur Portal, séparé par une ancienne paroi à lui appartenant, et la rue de l'église qui se termine à la rue publique.

 

§ — Autres biens de La Ville-Dieu-du-Temple
— Métairie de MalpartitDomus Hospitalis Malpartit
Domus Hospitalis Malpartit
ou du Thau, d'une contenance de 28 séterées, cinq poignerées (mesure agraire utilisée dans le sud), quatre coups.
— Terre de Rougerenq, dépendant de la dite métairie, 2 poignerées, un coup.
— Terre de la MaladrerieDomus Hospitalis Maladrerie
Domus Hospitalis Maladrerie
, 6 poignerées.
— Métairie de BonneroqueDomus Hospitalis Bonneroque
Domus Hospitalis Bonneroque
, II séterées, 2 poignerées, 2 coups.
— Métairie de Lalande, 6 séterées, 2 poignerées, 7 coups et demi ; plus une terre de 4 poignerées 3 coups ; plus une autre pièce au terroir du Parc, 1 séterée ; plus une pièce au terroir de Bonhoure, 7 séterées, 7 poignerées, 1 quart de coup.
— Maison curiale, cour, jardin et cimetière, rue de l'église, contenant en corps 924 cannes.
— Forge banale et chenevrier attenant le fossé du village, contenant 70 cannes.

 

Chapitre II. Domaines de Ventillac et de Villeneuve
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement et Canton: Castelsarrasin, Commune: Meauzac - 82

Domus Hospitalis Ventillac
Domus Hospitalis Ventillac

— Forge banale de Ventillac et terre attenant située dans le village, 2 poignerées.
— Métairie auprès du village, 3 séterées, 4 poignerées.
— Terre et vigne au terroir du Raseié, 2 poignerées 2 coups.
— Terre labourable au terroir de Mayrac, 2 séterées 3 poignerées.
— Terre labourable au terroir de Séguela, 2 poignerées 2 coups.
— Chenevier sur les bords du Tarn au terroir de Mouly, 2 poignerées 1 coup 1/4.
— Pièce dans une île du Tarn, 2 séterées 3 poignerées et 4 coups.
— Eglise de Ventillac avec cimetière et terre labourable, 4 poignerées 1 coup.
— Terre et pré au terroir de la Gleyse, 1 séterées 4 poignerées.
— Pièce labourable au terroir de las Coutures, 2 séterées 3 poignerées 4 coups.
— Pièce labourable au terroir des Camps, 5 poignerées 3 coups.
— Pièce au terroir de las Coutures, 7 poignerées 2 coups.
— Pièce de terre située au terroir des Brels, 1 séterée 3 coups 3/4 ; une autre pièce au même terroir, 5 poignerées 4 coups.
— Pièce au terroir de Laygas, 2 séterées 4 poignerées 2 coups.
— Terre labourable, vigne au terroir de Lalaudette, 4 séterées 1 poignerée 1/2 coup.
— Terre labourable au terroir de las Tessonières, 1 séterée 4 coups.
— Terre au terroir de Lalaudette, 4 poignerées 5 coups.
— Autre terre au terroir de Lalaudette, 4 séterées 3 poignerées 2 coups.
— Terre et vigne au terroir del Souq Blanc, 7 poignerées.

 

Chapitre III. Domaines de La Bastide du Temple
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement: Montauban, Canton: Saint-Porquier - 82

Domus Hospitalis La Bastide du Temple
Domus Hospitalis La Bastide du Temple

— Château ou maison seigneuriale de Labastide, terre, chenevier et aire dixmaire attenant en corps, 3 poignerées 6 coups.
— Petite maison appelée la forge, servant de grange, 7 perches carrées.
— Métairie del Planquier, 24 séterées 4 poignerées.
— Pièce et terre labourable au terroir des Sept Sillons, 4 coups.
— Pièce et terre labourable au terroir de Nougarède, 1 séterée 6 poignerées 7 coups.
— Pièce et terre labourable au terroir de Notre Dame des Daudes, 1 poignerée 2 coups.
— Pré du Commandeur au lieu de Labastide, 2 séterées 3 coups.
— Terre vacante à Labastide, 2 poignerées 3 coups.
— Terre labourable au terroir de doenicontré, 3 poignerées 6 coups 1/2.
— Pièce de terre, II séterées 2 poignerées.
— Eglise et cimetière de Labastide, 2 poignerées 2 coups.

 

Chapitre IV. Domaines de Castelsarrasin
§. — Prieuré, Eglise Saint-Jean de Castelsarrasin
Département: Tarn-et-Garonne, Arrondissement et Canton: Castelsarrasin - 82

Domus Hospitalis Castelsarrasin
Domus Hospitalis Castelsarrasin

Le Prieuré, ou maison seigneuriale du Seigneur Commandeur de La-Ville-Dieu et Castelsarrasin, est contigüe à l'Eglise Saint-Jean ; la maison presbytérale et le cimetière, confrontant en corps : du levant la rue Saint-Jean, les sieurs Leygue, Mothes, Quintin et Péchagut ; du midi la maison de la Chapellenie de Brosse tenue par J. Verdier, (le frère Jean Brosse, recteur de Saint-Jean de Castelsarrasin fonda le 5 novembre 1586, sous le clocher de cette église, une chapelle qu'il dota d'une maison dans la rue Saint-Jean et divers autres immeubles, (Moulenq tome IV) ; du couchant les murs et fossé de la ville ; du septentrion la grande rue, la porte de la ville par laquelle on va à Moissac, les sieurs Péchagut et Verdier, boulanger. Le Prieuré mesure 534 cannes, la maison presbytérale, 82 cannes, l'église, les chapelles et le cimetière, 152 Mesure de longueurcannes ; la contenance totale s'élève à 768 cannes carrées de 8 pans, mesure de Castelsarrasin.

Le Prieuré est composé de deux corps de maison bâtis, partie de briques, partie en bois de charpente et torchis. L'une des maisons joint l'église, la muraille de la ville et la maison presbytérale ; elle est composée de cinq pièces, savoir: une cave ou grenier au rez-de-chaussée, deux chambres et un cabinet au premier étage, et un grenier au second avec les escaliers de communication. L'autre corps de logis situé sur la rue Saint-Jean à haut et bas étage, ayant au bas une vaste écurie et un chai ou tinal, et dans le haut, deux chambres et un grand grenier, avec un escalier de bois et une galerie : un jardin, avec un puits au milieu, sépare les deux corps de logis. La maison presbytérale bâtie en briques, chaux et sable et torchis, est composée d'une cour, d'un grenier et d'une cuisine dans le bas, et de quatre chambres dans le haut, au-dessus desquelles est un Logement dans la partie supérieure d'un édifice ; grenier, comblesgaletas.
Le jardin dépendant de la cure est séparé par la grande rue de la maison presbytérale, et comprend une petite maison à haut et bas étage, bâtie partie en briques, partie en torchis, composée de quatre chambres, deux en bas, deux en haut ; confrontant du levant et septentrion l'hôpital de la ville, du midi la grande rue et la porte par laquelle on va à Moissac, et du couchant la muraille et le fossé de la ville. La contenance totale est de 114 cannes carrées.

 

II. — Le cimetière de Sainte-Foy
En outre du cimetière attenant à l'église, se trouve, à une petite distance, le cimetière de Sainte-Foy, situé hors la ville et dans le faubourg Saint-Jean, confrontant du Levant et midi Simon Bouyssou, du couchant Marie Pun veuve de Curbillé d'Olivayre, et du septentrion rue ou chemin tendant à Moissac, de contenance d'un coup perche et mesure de Castelsarrasin et de quinze pans.

 

§ III. — La chapelle de Notre-Dame d'Alem
La chapelle de Notre-Dame d'Alem dépend de l'église Saint-Jean. La pièce de terre où elle est située, ainsi qu'une maison attenante à la chapelle, maison à deux étages bâtie en briques et torchis dont une partie sert à loger les prêtres qui servent la chapelle et l'autre partie sert pour l'habitation du carillonneur, avec un jardin et un cimetière, confronte : du couchant et septentrion une terre de l'hôpital de Béziers, du levant une terre du sieur Gratan, et du midi le chemin tendant à la chapelle. Sa contenance est de 2 poignerées perche et mesure de Castelsarrasin de 15 pans.
(Dans son travail sur Notre-Dame d'Alem, M. Taupiac relève une particularité intéressante au sujet des enterrements dans le cimetière de cette chapelle ; les droits sont supérieurs à ceux acquittés dans le cimetière de Sainte-Foy qui touchait aux remparts de Castelsarrasin, et égaux à ceux du cimetière de Saint-Jean, renfermé dans la ville.)

 

§ IV. — Domaines du Prieuré de Saint-Jean
— Métairie de Saint-Jean, au terroir de Saint-Jean, dont les terres sont parties labourables, parties bois taillis et vigne, d'une contenance de 22 séterées 2 poignerées.
— Pièce de terre entourée de vignes au-devant de la chapelle de Notre-Dame d'Alem, d'une contenance de 1 séterée 5 poignerées 5 coups 1/2.
— Pièce de terre appelée le pré de Saint-Jean, située près la gaure de Nostre-Seigné, 7 poignerées.
— Pièce de terre labourable et vigne situées aux terreforts de Combieu, terroir dit de Camsas, 1 séterées 4 poignerées 4 coups 1/4.

 

Nous joignons à cet extrait la reproduction de quelques-uns des plans qui accompagnent le procès-verbal:
Un Plan des lieux.
Plan de Grande rue au chemin de Castelsarrasin à Montauban
Plan de la Rue Saint-Jean, incomplet.
Sources: Le Docteur Boé. Bulletin archéologique et historique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, pages 163 à 170, tome XXXIII, année 1905. Montauban 1905. Bnf

Les pages des Etudes ont été visitées 17539 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.