Les Templiers   Librairie templière   Les Croisades

Quelques ouvrages sur les Templiers

Cartulaire   Commanderies   Croisades   Ordres   Procès   Romans   Règle   Templiers   Hospitaliers   Histoire   Guides   Auteurs   Originaux   Gratuits
Librairie de la Règle
162Valérie Alanièce   François Gilet
Mémoire de Champagne
Au Moyen Age, Troyes était la capitale d'un comté très puissant. Les comtes de Champagne ont su développer un grand centre de négoce sur la route qui reliait les Flandres à l'Italie. Les drapiers flamands et les changeurs florentins se retrouvaient aux grandes foires de Lagny, Provins, Troyes et Bar-sur-Aube. Ce carrefour économique a favorisé l'éclosion d'une intense vie culturelle qui a connu son apogée avec la Comtesse Marie et sa cour de trouvères. Sur cette terre de Champagne se développèrent la littérature et tous les arts, jusqu'à la Renaissance, période d'efflorescence du vitrail et de la statuaire flamboyante.

Cette vitalité a également favorisé l'implantation de communautés religieuses, juives et chrétiennes. Le judaïsme avec Rachi; le renouveau du monachisme avec Bernard de Clairvaux. La pensée chrétienne s'est affinée avec la modernité des thèses d'Abélard et les Champenois ont été de vaillants défenseurs des lieux saints, notamment par la fondation de l'ordre des Templiers, au service des pèlerins et des croisades.
Cette prodigieuse mémoire historique et la richesse artistique de la Champagne médiévale restent trop méconnues. C'est pour protéger et valoriser ce patrimoine que le Centre d'études Médiévales de la Région Champagne-Ardenne a été créé.

Il organise chaque année un mois d'animations très éclectiques sur le thème du Moyen Age regroupées sous l'appellation « Mois Médiéval ».

Editions Dominique Guéniot — 2000

2-87825-184-9
Top

 

160Chamblure   Maillard de
Règle et statuts secrets des Templiers
Prétendre présenter, beaucoup plus que vouloir, sans pourtant peut-être y parvenir, une réédition d'un ouvrage aussi mythique, aussi célèbre et, somme toute, aussi peu connu que le Maillard de Chamblure: Règle et statuts secrets des Templiers constitue une expédition qui relève plus du suicide intellectuel ou de la prestidigitation que de la traditionnelle sinécure dans laquelle le lecteur croit voir l'historien se complaire et s'arrondir les formes du chercheur ...

Tentons donc la gageure car, reconnaissons-le, cet ouvrage touche un des sujets les plus courus, en France, tout au moins, depuis la grande Révolution: il s'agit, bien sûr, de l'imparable Ordre du TEMPLE.

En effet, il faut reconnaître que les grandes questions et autres énigmes historiques qui ont baigné ces deux siècles écoulés, telles que le Catharisme, l'affaire de la condamnation et suppression de l'Ordre du Temple semble avoir peu touché 1'intérêt des beaux-esprits dont s'honorait la France de l'époque classique.

Sans doute aussi, cet absence d'intérêt ou cette négligence pouvait trouver sa source dans la surveillance égocentrique d'une Eglise Romaine, même limitée par des principes gallicans.

Edition Baudry — 2003

2-915357-00-5
Top

 

52Dailliez   Laurent
Règle et Statuts de l'Ordre du Temple
La règle latine primitive et sa traduction française du XIIe siècle.

Vous qui renoncez à vos propres volontés pour être les serviteurs du souverain roi, par les chevaux et par les armes, pour le salut de vos âmes et cela à jamais, vous devez toujours, avec un pur désir, entendre les matines et l'office divin en entier [...] Pour cela, vénérables frères. Dieu est avec vous, car vous avez promis de mépriser le monde perpétuellement pour l'amour de Dieu ainsi que les tourments de votre corps: repus de la chair divine, pleins des commandements de Notre Seigneur, nous vous disons qu'après l'office divin personne ne doit craindre d'aller à la bataille. Soyez prêts à vaincre pour la divine couronne.

La règle du Temple débute par cette exhortation enthousiaste qui définit en quelques lignes la condition nouvelle du « moine-soldat » dont la vie sera partagée entre la prière et la guerre sainte. On retrouvera les mêmes accents quelques années plus tard dans la « Louange à la Nouvelle Milice » {De Laude Novae Militiae ad Milites Templï) que Saint Bernard écrira pour les « Pauvres chevaliers du Christ » à la demande de leur maître et fondateur Hugues de Payns. . .


2-85076-733-6
Top

 

23Curzon (de)   Henri
La Règle du temple
Edition originale de la Règle du temple publiée pour la Société de l'Histoire de France. — Paris: Amonard H. Laurens successeurs, 1886, XII-368


Annee - 1886
Top

 

15Bruno Hapel   Guy Tredaniel
Textes fondateurs de l'Ordre du Temple
Il existe fort peu de textes propres à l'ordre du Temple et parmi ceux-ci rares sont ceux qui d'une certaine façon permettent de le connaître et de le comprendre.

Cette discrétion n'est pas étrangère à l'importance même de l'Ordre, à son essence. Or, on le sait, l'essentiel ne se laisse pas facilement saisir par l'Histoire.

L'Ordre naît, semble-t-il, en l'an 1118. Mais cette naissance reste enveloppée d'obscurité et de mystère. D'ailleurs pouvait-il en être autrement. D'autant que l'ordre des pauvres soldats du Christ jaillit du coeur même de la Tradition.

On ne peut alors s'étonner de devoir attendre dix années avant que l'Histoire ne puisse nous en livrer une trace marquante.

Ainsi en est-il du texte de la Règle latine annexé au procès-verbal du concile de Troyes, ainsi en est-il du texte de La louange de la nouvelle milice.

Deux hommes d'exception s'y expriment: l'un, le premier grand Maître de l'ordre, Hugues de Payens; l'autre, l'âme même de la présente chrétienté, saint Bernard, l'abbé de Clairvaux.


2-85707-430-1
Top

 

Tous les ouvrages figurant sur ces pages sont ma propriété. Je les ai tous achetés personnellement. Pour certains d'entre eux, ils ont été offerts par les éditeurs afin qu'ils figurent dans la librairie de Templiers.net.
Librairies visitées 227395 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.